TerrorVision

TerrorVision

Diane Franklin, Gerrit Graham, Mary Woronov

Distributeur: Altair Productions, Empire Pictures et Lexyn Productions

Commandez: TerrorVision (DVD) 10,90€

Une civilisation sur une planète éloignée a trouvé un moyen de résoudre son problème d'ordures: le transformer en énergie et l'irradier dans l'espace extra-atmosphérique. Un défaut dans ce système se trouve lorsque le signal est accidentellement ramassé sur terre par la senne satellite de la famille Putterman Family. Alors que cela ne serait normalement qu'un autre désordre, cette transmission particulière contient un monstre à ordures affamé qui commence rapidement à grignoter sur les Puttermans et leurs invités. Seul le jeune Sherman Putterman a la moindre idée de ce qui se passe, mais personne ne le croira. Y a-t-il un espoir pour la Terre?

Un animal extraterrestre une sorte de chien terrestre est abandonné par son maître, plus exactement jeté au vide-ordure spatial, mais les déchets Plutoniens sont comme les déchets terriens, ce n'est pas qu'on ne les voit plus qu'ils n'existent plus. Et ce " chien-extraterrestre " par la magie du cinéma, débarque sur Terre a travers la télévision par satellite de la famille Putterman et commence à les bouffer les uns après les autres.

On sent un petit budget derrière cette petite pépite des années 80, véritable produit de série B ou bien Z. Ce film nous laisse une impression terrible, avec un humour terrifiant et une terreur drolatique.

La famille Putterman est des plus stéréotypés, tout comme la maison incroyablement inscrit dans les années 80 avec un style psyché et une déco des plus bizarre, des cadres tout droit sortis de cette décennie avec des images de femmes plus nues les unes que les autres.

On retrouve un grand-père bien qu'ancien combattant obsédé par les armes qui ne fera d'ailleurs pas long feu face à notre grosse bébéte plutonnienne, les parents eux ne sont pas obsédés par les armes, mais par le sexe et l'échangisme, la fille ainée un mélange entre Cindy Lauper a la grande époque des Goonies et une punkette aux cheveux colorés, son petit copain un mettaleux cheveux long, seul le plus jeune ressemble au typique gamin des années 80. On trouve également médusa parodie assumée d'Elvira maîtresse des ténèbres.

Un film totalement encré dans son époque, peut être même un peu trop, tourné en 1986, ce film est incroyablement marqué par le " bon " ou " mauvais " goût de l'époque, tout dépend de votre nostalgie pour cette décennie. Personnellement grand nostalgique des 80 et 90, j'ai surkiffé ce petit bijou qui fait aimer les années 80.

Et si vous tapez les bons mots dans votre navigateur de recherche peut être que vous finirez par trouver cette pépite en vf sur youtube, moi je dis ça, je ne dis rien....


wallpaper-1019588
A walk through hell : une promenade en enfer chez black river
wallpaper-1019588
Audiolivre : Le bal des folles - Victoria Mas ****
wallpaper-1019588
Sortie de la semaine
wallpaper-1019588
La rentrée littéraire 2022 des polars