L'Héritage de l'Esprit-Roi

L'Héritage de l'Esprit-Roi
L'Héritage de l'Esprit-Roi
Shinya est l'onmyoji impérial. Maniant l'illusion et la divination, il est le garant de l'équilibre entre le monde des humains et celui des esprits, à la fois protecteur, juge et bourreau. Quand la fiancée de l'empereur est victime d'une étrange malédiction, c'est à lui de mener l'enquête. Shinya se lance sur les traces du coupable, mais celles-ci semblent conduire tout droit vers un lieu de son propre passé, qu'il pensait oublié... D'où vient la longévité extraordinaire de Shinya et la marque noire qui apparaît parfois sur son front ? Quel prix l'onmyoji est-il prêt à payer pour maintenir l'équilibre ?
L'Héritage de l'Esprit-Roi
Un grand merci aux éditions ActuSF pour ce partenariat !
Pourquoi ce livre ? J'ai avant tout flashé sur la magnifique couverture de Zariel. Et puis c'est également le nouveau titre de Claire Krust, découvert à plusieurs reprises au travers de one shot ou d'une saga. Enfin, j'avais envie de retourner dans un univers japonisant, ça m'a paru la lecture parfaite pour ça.
L’Héritage de l’Esprit-Roi me laisse une saveur douce-amère sur la langue. Si ça se lit d’une traite avec plaisir, je n’ai pas aimé autant que je l’espérais et je crains fort que la lecture, bien que divertissante, ne soit pas impérissable. Déjà je déplore l’absence d’ambiance nippone. C’est corrélé au fait qu’on manque de détails sur les décors de la région, des habitats, etc, mais également sur la culture ou dans la façon de parler. En revanche j’ai beaucoup aimé les mots japonais qui jonchent le récit, c’est justement ce que j’aime retrouver dans ce genre de romans : ça donne un petit aspect d’érudition assez plaisant. Ensuite j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Les événements du début d’intrigue ne m’ont pas semblé liés au reste. Les personnages sont nombreux, avec des noms à consonance étrangère évidemment, il m’a ainsi fallu près d’une centaine de pages pour déterminer qui est qui dans l’affaire. Dans la même idée, je trouve que l’autrice n’insiste pas suffisamment sur le fait que certains voire la plupart des personnages que nous sommes amenés à suivre sont des esprits. Etant donné que tout le monde ou presque agit et parle comme le ferait un humain, je n’ai pas eu le sentiment de faire face à des êtres qui peuplent les légendes nippones.
J’ai fait le tour de ce qui ne m’a pas plu ou déçue mais j’ai tout de fois passé un bon moment de lecture. Les phases s’enchaînent bien, il y a du rythme, et j’ai aimé l’alternance entre le passé et le présent, qui complètent parfaitement l’intrigue. Ça nous permet d’obtenir des réponses sans passer par de longs discours dans le présent. Par ailleurs c’est une lecture divertissante, qui se rapproche de Princesse Mononoké par certains aspects (je vous laisse découvrir lesquels). Une fois dedans, c’est compliqué de poser le livre tant je voulais le fin mot du récit, savoir comment et quand l’Esprit Roi allait apparaître, comment se dérouleront les retrouvailles entre deux personnages, etc. Même s’il m’a manqué certains éléments qui me semblaient pourtant nécessaires dans la forme, le fond a suffi à me laisser coller au livre.
Je ne me suis malheureusement pas attachée aux différents personnages. J’ai tout de même une préférence pour les personnages d’Aï, la shiki de Shinya, et ce dernier. Déjà parce que c’est ceux qu’on voit le plus, ensuite parce qu’ils font preuve de courage, de détermination et d’une certaine vertu par rapport à leur rôle - même si la shiki a tendance à laisser parler la passion qui l’anime. J’ai eu beaucoup de respect pour Moryo, ce shiki à l’apparence de loup (forcément, ça en impose). Je suis un poil déçue par l’Esprit-Roi en lui-même. Je suis sûrement matrixée par les représentations des univers Ghibli, si bien que je m’attendais à un personnage puissant, sacré, bon. J’ai été surprise par le tempérament de ce souverain, même si je comprends les raisons de ce caractère.
La plume de Claire Krust m'avait laissé un souvenir plus poétique. Ici, le style n’est pas addictif mais très efficace par sa simplicité. De fait que ça manque de description, l’autrice va droit au but, ce qui rend la lecture attractive.
L'Héritage de l'Esprit-Roi
J’espérais beaucoup de ce roman, je ressors forcément un peu déçue et ça se ressent sur la note finale. L’Héritage de l’Esprit-Roi est néanmoins une lecture sympathique et divertissante grâce à une intrigue rythmée et des personnages originaux. Pour autant je regrette l’absence de détails sur le décor, la culture, tout ce qui aurait pu enrichir cette lecture et la rendre plus inoubliable.
L'Héritage de l'Esprit-Roi
14/20
L'Héritage de l'Esprit-Roi

wallpaper-1019588
LES DALTON: Intégrale
wallpaper-1019588
Un Noël presque parfait • M. C. Beaton
wallpaper-1019588
Suivi lecture | Thriller avec le King ! 🪓
wallpaper-1019588
Le Peuple de l’Air, hors-série : Comment le prince Cardan en est venu à détester les histoires – Holly Black