Avant d'aller dormir

Avant d'aller dormir
Avant d'aller dormir
À la suite d'un accident survenu une vingtaine d'années plus tôt, Christine est aujourd' hui affectée d'un cas très rare d'amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu'elle a en fait 47 ans et qu'elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu'elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé... et sur son présent.
Avant d'aller dormir
Pourquoi ce livre ? Vous allez rire, mais je pensais avoir acquis un livre écrit par l’auteur de Gone Girl, ou Les Apparences en français. Il s’avère que pas du tout, puisque c’est une femme qui a écrit Gone girl… Bref, quitte à être une blonde qui a acheté un livre sans se renseigner, autant le garder sur une étagère et lui laisser sa chance.
Eh bien je considère que j’en ai manqué, de chance ! Avant d’aller dormir ne m’a pas endormie mais ne m’a laissée aucune surprise - et ce n’est pas positif quand on parle d’un thriller… Dès le premier chapitre, j’avais résolu l’énigme, il me manquait simplement le mobile. Pourtant je reconnais avoir été un peu baladée mais d’une manière qui ne m’a pas plu. En effet, l’auteur a choisi d’avoir très peu d’éléments qui font avancer l’enquête de Christine, la victime d’une amnésie suite à un accident, mais ces éléments sont traînés en longueur, étirés jusqu’à la fin, usés jusqu’à la corde. On tourne vite en boucle, avec des questions qui se ressemblent et des indices qui n’apportent rien. Je disais que ça manquait de surprise parce qu’il n’y a aucun renouvellement par rapport à des œuvres précédemment publiées, quel que soit le média. Je suis donc déçue car j’ai été vaguement baladée mais j’avais tout de même capté la fin dès le départ. Et puis, cette fin est un peu trop happy end à mon goût, avec une mémoire qui se débloque d’un coup et semble ne plus laguer. Ça manque de crédibilité médicale et scientifique, comme si l’auteur ne s’était pas renseigné avant d’écrire.
Par ailleurs l’ambiance est un peu marquante. Certes, l’auteur ne peut pas se permettre de créer une atmosphère malsaine dès le départ, les ficelles de son intrigue seraient d’autant plus évidentes. Toutefois le récit porte sur une amnésique et l’auteur n’insiste pas sur le malaise à chaque réveil, jour après jour, alors que la victime se réveille dans le flou total sur sa vie. Personnellement, ça m’aurait aidée à m’immerger davantage dans l’intrigue, même si je reconnais que ça aurait alourdi le récit.
Heureusement j’ai tout de même réussi à m’intéresser au personnage de Chrissy. On ne peut pas dire que ça aille jusqu’à l’attachement, j’étais tout de même curieuse de découvrir comment elle allait réagir au fur et à mesure qu’elle devine son passé et comprend son présent. Je ne me suis pas attachée aux autres mais j’étais fascinée par le Dr Nash, je n’arrivais pas à savoir s’il était dans la combine ou s’il avait vraiment à cœur d’aider sa patiente. C’est là le seul doute que j’ai eu au cours de cette lecture, c’est aussi ce qui m’a aidée à aller au bout.
La plume est efficace, si bien que le roman se lit rapidement, mais je ne l’ai pas trouvée sensationnelle. Elle insiste trop sur les détails, en occultant l’ambiance et l’émotion. Ce n’est pas un style marquant et ça ne m’a pas donné envie de me pencher sur d’autres oeuvres de S. J. Watson.
Avant d'aller dormir
Un triste échec avec cette lecture. Je n’ai pas lutté pour terminer ma lecture, j’étais curieuse au niveau de deux personnages et sur la raison du pourquoi. Mais j’avais compris dès le départ ce qui clochait, ce qui est d’autant plus décevant que je lis rarement des thrillers… L’intrigue est sciemment trop longue, avec de possibles indices traînés en longueur, et la fin n’offre aucun retournement. Pire, ça finit en happy end incohérent. Bref, déçue par cette lecture, je pense m’arrêter là avec cet auteur.
Avant d'aller dormir
09/20

wallpaper-1019588
LES DALTON: Intégrale
wallpaper-1019588
Un Noël presque parfait • M. C. Beaton
wallpaper-1019588
Suivi lecture | Thriller avec le King ! 🪓
wallpaper-1019588
Le Peuple de l’Air, hors-série : Comment le prince Cardan en est venu à détester les histoires – Holly Black