Alyrane, tome 1 : Le réveil de l'équilibre (Galli May)

Alyrane, tome 1 : Le réveil de l'équilibre (Galli May)

Auteur : Galli May

Éditions : Auto-édité

Parution le : 25 juillet 2022

364 pages

Thème : Fantasy

disponible sur Amazon

Fait partie de la série

Alyrane

J'ai adoré !

 Résumé 

  « Il y a trois siècles, le monde a basculé. Une malédiction a redistribué les cartes et depuis l’équilibre n’est plus qu’une utopie. Mais tout peut changer.
En tant que Général de l’armée Impérial, Daryl Arguin, n’a qu’un seul objectif : mettre les siens à l’abri. Et pour cela, il est prêt à tout. Même les actes les plus barbares. Enfin ça, c’est avant qu'il découvre une jeune femme endormie au côté de l’artefact le plus puissant jamais créé.
Evalyne, sous son nom d'emprunt, cherche des réponses sur son passé. Qui est-elle ? Pourquoi a-t-elle terminé à côté de ce caillou ? Et qu'elle est cette voix qui résonne dans son crâne ?
Quand son premier souvenir se déverrouille, tout s'effondre. Elle comprend que la vérité est un danger. Personne ne doit savoir. Jamais. Quitte à mentir jour et nuit, elle doit tout faire pour préserver son secret. C’est une question de survie.
Mais quand les sentiments entrent dans l’équation, tout se complique.
Parviendrez-vous à démêler le vrai du faux ? L’amour de la haine, les alliés des ennemis ?
Alyrane est le premier tome de la trilogie de Gyara, une fantasy qui vous transportera dans un monde où la magie, l’amour, les complots et l’histoire se mélangent pour créer un cocktail explosif.
»
 

 Ma chronique

Bonsoir à tous et toutes ! Me voila avec ce premier tome de cette série et je remercie vivement l'auteur pour l'envoi. J'adore la couverture et le résumé était trop tentant pour ne pas le découvrir, aussi bien le texte que l'auteur, car il s'agit d'une personne que je n'avais jamais lu. Et je ne regrette absolument pas ! Oh j'allais oublier la carte du début et les illustrations pour chacune des parties et même un peu plus, j'adore !
 

Alors que le monde a dû faire un reset, un retour en arrière sans le vouloir, un jour où tout doit recommencer à zéro, que va-t-il se passer ? Le passé n'est plus que des contes pour enfants, des siècles où les esprits ont gardés en mémoire des événements, mais nous savons bien que la mémoire est capable de jouer et de perdre des moments clés, voire même de modifier sans le vouloir pour améliorer ou non ce qui s'est réellement produit. Le général Daryl Arguin est la main de l'empereur Makel, celui qui exécute les ordres sans les contredire ni même réfléchir à ses actes. Il a beau se dégouter par moment, il continue de le servir pour de multiples raisons. Tout comme ses compagnons d'armes, Anika celle qui est toujours aux aguets et Elivio le penseur. Je ne raconte pas leur "vraie" réputation qui fait trembler n'importe qui juste en entendant leur identité ou changer de trottoir quand ils les rencontrent. Tous trois ont un passif qui les relie tous ensemble pour de bonnes raisons également. Leur amitié est forte et même s'ils n'ont pas le même grade et obligés de montrer une facette qui n'est pas ce qu'ils sont réellement, ces hommes et femmes se complètent et arrivent à se parler sans user de faux-semblants.

  Le livre débute sur une quête, celle de récupérer un morceau d'un objet qui a été "découpé" en trois parties. Makel en a déjà un morceau et il compte bien tout rassembler pour réunir ce qui sera la liberté du monde. Nos trois héros vont avoir un périple qui les ramènera à quatre. Une jeune femme amnésique, enfermée dans une pierre depuis des siècles, encore en vie ? Le monde a beau être entouré de magie plus ou moins puissante, avec de véritables humains qui en sont dénués et d'autres capables de jouer avec certains éléments, cela ne justifie pas comment cette femme a réussi pour survivre ainsi. Daryl ainsi que ses compagnons se posent de nombreuses questions et nous aussi. Qui est-elle vraiment ? Le livre est sur la voix de Daryl et de Evalyne et un autre à la fin de ce récit. Avoir leurs pensées nous amènent sur plusieurs chemins et si certains sont courus d'avance, d'autres restent dans l'ombre. Il est clair qu'entre les deux quelque chose va se passer, mais l'auteur ne s'attarde pas trop dessus et cela me plait, car le contexte est important pour l'avenir de leur monde qui est scindé en deux depuis trop longtemps. Cette quête ne s'arrête pas à leur retour, car l'artefact, cette table n'est pas entier et la personne de Evalyne (qui n'est pas son prénom, mais celui prêté par Anika) reste un mystère pour cet empereur complètement fou.     Voila, c'est dit, Makel est puissant, sarcastique, froid, austère et prêt à tout pour ce qu'il veut. Son but reste flou, mais il s'agit de puissance, de pouvoir et surtout il veut tout pour lui. Torturer et faire torturer est un passe-temps préféré pour cet homme qui joue avec ses hommes et sa famille comme des pions sur un grand échiquier et si pour cela il doit sacrifier sa reine ou une autre pièce maitresse il n'hésitera pas à la faire si cela se justifie pour qu'il puisse écraser les autres. Ce personnage est important dans l'histoire car il permet de mettre des mots sur d'autres. Il est puissant parce qu'il sait des choses et tiens quasiment tout le monde sous sa poigne de fer. Il arrive à se débrouiller pour rester en vie, mais la mauvaise graine arrive toujours à s'en sortir. Evalyne est le mystère qu'il veut abattre. Son existence met en péril sa quête de pouvoir, à moins qu'il ne réussisse à se servir d'elle comme il le fait avec ses hommes ? Evalyne est un personnage complexe qui entend des voix, a un certain don et surtout un cœur qui bat depuis tout ce temps. Se sentir isolée, seule va la rapprocher de Daryl, mais cette relation risque de leur apporter une faiblesse, un de celle que l'empereur pourrait jouer avec (vous voyez l'entourloupe déjà ?) Toujours est-il que nous avons de découvrir qui est cette femme qui s'est retrouvée dans un tombeau encore en vie, qui n'a pas de souvenir et ses yeux indiquant qu'elle n'est pas vraiment humaine malgré son apparence.     Une quête, de la magie, de l'amitié, de l'amour, de la traitrise et des personnages dont nous avons les noms sans pour autant savoir qui ils sont. Par moment nous avons des lieux inconnus, de ceux qui nous font dire que l'autre côté du miroir n'est pas si beau, à moins que cette herbe plus verte l'est réellement ? J'ai adoré Anika, ce bout de femme qui se dévoile à un moment donné. Nous avions déjà des doutes sur le pourquoi elle est dans cette histoire, pourquoi c'est la seule femme de la garde de l'empereur. Son passé est douloureux et si elle s'attache autant à Evalyne c'est justement pour combler un manque que je vous laisse découvrir. Quant à la méfiance de Elivio du départ, il n'a pas tort, il a raison sur le fait que cette femme, Eva est dangereuse. Le danger n'est pas forcément pour soi, il l'est aussi pour les autres. Un danger de ne pas savoir qui l'on est est souvent plus fort que d'avoir un but. Les descriptions nous aident à y voir plus clair, autant sur le physique des personnages que sur les lieux. La plume est fluide et le texte facile à suivre. J'ai dévoré le livre malgré quelques petits défauts sans grande importance. (petites coquilles, le chapitre 3 qui se retrouve en bas de page ou la qualité du livre qui s'effrite un peu et pour ce dernier détail ce n'est pas l'auteur qui est en tort, c'est l'imprimeur qui a dû avoir un loupé) Je laisse volontairement des choses de côté, pour laisser du suspense et il en reste des secrets.     En conclusion, j'ai adoré tout ce qui concerne les intrigues sur la magie, les personnages qui vont devoir avancer malgré les tortures physiques ou mentales. Une quête de pouvoir, une quête de liberté, mais à quel prix ? Un peu de romance qui reste en arrière plan et ça c'est le top ! Un peu plus de détails sur certaines scènes de combats auraient été apprécié pour ma part, parce que j'adore en avoir plus, mais cela reste suffisant pour comprendre et "voir" ce qui se passe. J'ai été entraîné dans ce monde sans m'en rendre compte et j'attends avec impatience la suite de leurs aventures. Ah et puis Alyrane et sa malédiction, cet arbre qui a été réduit en cendres, l'équilibre est menacé depuis si longtemps... Non, je n'en dirais pas plus, mais le contexte est largement assez fourni pour nous donner de nombreuses cartes en main afin de comprendre que le monde dans lequel ils vivent tous n'est pas encore remis d'aplomb et que les ombres ne sont pas forcément ceux que l'on croit. Magie, complots, quêtes, voici un premier tome qui est intrigant et entrainant. À découvrir !  

 Extrait choisi :  

« — Vous êtes impossible ! Réfléchissez un peu, nom d'un Ilandar ! Mettez-vous à sa place deux secondes.
J'avais horreur de ses leçons de morale. Anika avait l'habitude de voir toujours à moitié plein, mais là, le verre débordait littéralement.
— Comment vous espérez qu'elle se confie à nous ? Daryl, tu l'as vue comme un agneau à protéger dès le départ. Tu te moquais de ses envies, tu voulais juste qu'elle t'appartienne comme un trophée.
Ma langue claqua comme un ultime avertissement. Elle poussait le bouchon un peu trop loin. Ignorant mon courroux, elle pointa Elivio et enchaina :
— Et toi Eli, tu l'as prise comme une ennemie dès le début !
— Dans le fond, je n'avais pas complètement tort de m'en méfier. La preuve !
— Oui, enfin sois honnête. La seule chose qui t'intéresse chez elle, c'est sa magie. C'est ton nouveau sujet d'étude.
Ce dernier se renfrogna en s'enfonçant dans son fauteuil. Anika, pas peu fière de son effet, croisa ses bras sur sa poitrine en nous toisant. Elle était bien bonne avec ses sermons, mais elle avait décidément la mémoire courte. »

Alyrane, tome 1 : Le réveil de l'équilibre (Galli May)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
LES DALTON: Intégrale
wallpaper-1019588
Un Noël presque parfait • M. C. Beaton
wallpaper-1019588
Suivi lecture | Thriller avec le King ! 🪓
wallpaper-1019588
Le Peuple de l’Air, hors-série : Comment le prince Cardan en est venu à détester les histoires – Holly Black