Maeve Regan, tome 5 : sur les dents (Marika Gallman)

Maeve Reagan, tome 5 : sur les dents (Marika Gallman)

Auteur : Marika Gallman

Éditions : Milady

Paru le : 23 mai 2014

480 pages

Thème : Bit Lit

disponible sur Amazon

Fait partie de la série

Maeve Regan

J'ai aimé :)

 Résumé 

  « Je vous avais déjà dit que, avant, ma vie était simple et que je n'avais aucun problème qu'un barman ne puisse m'aider à résoudre ? Eh bien, ça fait longtemps que je n'en ai pas vu, de barman.
Je croyais vraiment avoir chassé le mal ultime de ma vie une bonne fois pour toutes et mériter des vacances que je comptais prendre. Mais non.
Heureusement, j'ai une courte longueur d'avance dont je compte bien tirer parti. Car il est hors de question que je reste une proie facile. Cette fois, je serai le chasseur.
Cette fois, je serai l'illusion.
»

 Ma chronique 

Et voila, la série est terminée, depuis le temps qu'elle trainait dans ma biblio ! Dernier tome de cette petite série, avec une héroïne qui va au bout des choses. Elle a réussi à sauver sa peau, une fois de plus, et sait quelque chose que le lecteur avait déjà en tête avec le tome précédent : rien n'est fini ! Les ennuis qu'elle avait avant ne sont rien en comparaison de la bataille finale qui se dévoile à l'horizon. Elle perd des ennemis, mais également des amis. Cette guerre qu'elle doit mener par tous les fronts lui fait perdre tout sens commun, quitte à virer ses plus proches amis pour se consacrer à ce qui va suivre. Et ce ne sera pas beau à voir. Attention encore plus sanglant et plus tortueux que les précédents, Maeve pourrait devenir totalement folle et on y croit dur comme fer à un moment donné. Nous, petits lecteurs, nous retrouvons de l'autre côté, à savoir ce qui se passe réellement, mais les autres, ceux qui vivent avec elle ne la croient pas et les regards sont à la fois drôle et empli de pitié. Jusqu’à ce que la vérité éclate et au final, elle n'avait pas tort la gamine qui a changé de "fonction" un certain nombre de fois.

  Nous reprenons directement derrière la fin du 4ème tome et Maeve va devoir montrer qu'elle tient toujours le choc. Après les révélations depuis le début de la série, la jeune femme doit composer avec ses sentiments envers sa famille, ses amis, ses amours. Bon, disons-le bien, la famille elle peut la jeter très loin, oublier tout ce qui a été son père, son frère, le plus important était son grand-père et on s'arrête là. Les liens du sang ne font pas tout et l'envie de puissance, d'avoir de plus en plus de pouvoir au détriment de la vie de l'un ou de l'autre... Bref, si vous avez déjà lu les premiers vous me comprendrez aisément. Pour les amis, elle veut les protéger et c'est tout à son honneur, quitte à mettre elle-même sa tête sur une guillotine. Elle avait grandi Maeve et puis dans ce dernier tome, elle revient en arrière. Quelques pas en retrait, il ne manquait plus que le tapement de pied avec un na (par chance non, elle ne le dis pas !) Son comportement est particulier, elle veut les protéger, faire en sorte qu'ils vivent tous jusqu'au bout, mais dans une guerre c'est impossible. Se sacrifier pour le plus grand nombre ? Ce n'est pas non plus une solution, car qui dis réellement que si elle se laisse tuer, tous seront en vie ? Il faut dire que la menace est bien là et elle promet tellement de souffrance et de déchirement que le combat rude ne sera pas juste un mot de plus.
    Les rebondissements ont déjà été vus avec les précédents tomes, donc pas de nouveauté de ce côté, par contre j'ai adoré le retour de ce personnage (et vu qu'il y en a un paquet qui y est passé, vous ne saurez pas sans avoir lu l'histoire). Un méchant qui veut jouer, un psychopathe qui pense que les minutes sont là pour son amusement. Je me suis posée de nombreuses questions, comme pourquoi il agit ainsi ? Comme s'il voulait la sauver elle et pas les autres (en même temps, les autres sont condamnés depuis si longtemps, mais Maeve aussi, mdr.). C'est quoi son but à ce bon méchant, en fait ? Non parce que vouloir tout pour lui, OK, mais pour ??? Si c'est pour emmerder le monde, pas de soucis, ce personnage y arrive très bien. Vivre ainsi depuis si longtemps et ne pas faire parvenir à plier d'autres, c'est qu'il y a un souci. En tout cas, ce méchant m'a fait réfléchir et partir dans tous les sens. Jusqu'où serait-il capable d'aller ? Tuer oui, s'amuser, oui, chercher la petite bête, oui, pour une prophétie qui en porte bien son nom. Nous pouvons supposer tout ce que nous désirons, pas certain d'avoir la réponse à toutes ces questions, mais qu'importe, la joute entre Maeve et ce vilain n'est pas simple, même si elle est un peu longue à mon gout. Je m'attendais vraiment à plus "d'actions" dans le sens où ils ne font que parler, parler et paf un coup dans les dents ! Ouille ça fait mal, ça chouine, ça rend les coups et hop, un peu de blabla entre les deux. Sans oublier les menaces d'un côté ou de l'autre et les non-dits qui font tout aussi mal. De quoi rire et se moquer des personnages.     Ce que j'ai vraiment adoré dans le livre, c'est ce côté ILLUSION ! Tout n'est qu'illusion et depuis pas mal de temps. Maeve va devoir jouer de ses dons et de compenser avec des plans qui partent dans tous les sens. Impossible de la suivre dans ce qu'elle veut vraiment faire, j'ai été paumé dans le sens où elle n'expose ses plans à quasiment personne, ou alors ce qu'elle veut faire croire. même dans ses pensées elle ne s'exprime pas comme un personnage lambda, donc par moment, nous avons des jeux de dupes et c'est là que nous nous disons, mais bien sur, j'aurai dû le voir venir. Les émotions des personnages et leurs sentiments sont mis plus bas que terre. Le choix que doit faire Maeve depuis un petit moment (et cela m'agace prodigieusement la façon dont elle se sert de certains d'entre eux), je l'attends toujours, mdr. Oh il y a bien une fin sur cette histoire "amoureuse" qui est particulière, tout comme la fin en elle-même. Je reste déjà sur le cœur de Maeve qui fait des ravages et comme elle compartimente beaucoup ce qu'elle doit faire, la liste des priorités est logique : d'abord survivre, ensuite le reste viendra bien assez vite. C'est ce après, pour ceux qui restent qui devient étrange. Les choix de Maeve (et donc de l'auteur) sont, comment dire, je n'ai pas forcément compris, comme si elle ne voulait pas décider pour éviter de voir un camp ou l'autre de mécontent, mdr. Et cette fin, euh... Je me suis dis QUOI ??? Et puis, AH ! et enfin, Mais c'est quoi ce final ? Vous l'aurez compris, je suis restée sur ma faim de cette saga, avec une ouverture trop grande. Beaucoup trop de "il reviendra" 'cela se passera bien" "tout le monde est content", etc, etc.     Les fins ouvertes en soi ne me posent pas de problème, sauf que là, c'était plutôt du "voila, c'est fini, donc on s'arrête et puis imaginez la suite". Un peu étrange pour ma part, surtout que certains points auraient pu être mis en avant et raccourcir la partie du jeu de chat et de la souris. Alors ce fameux jeu j'ai beaucoup aimé les voir se déchirer, trouver qui est qui, attraper et faire tomber la tête comme il faut. Beaucoup d'imaginations sur la façon de détruire des lieux. Alors oui, le sablier géant m'a fait penser direct à Aladdin, mais la manière de procéder est marrante. Désolée pour les personnages qui trinquent, franchement c'était top de voir ce qu'un esprit pervers est capable de faire et jusqu'où il peut aller. La série était très sympa à découvrir, même si certains points ne m'ont pas fait sauter de joie. Le personnage de Maeve a su grandir par moment, comme la plupart des personnages qui l'entourent. Les bons comme les mauvais, ceux qui se font passer pour d'autres, la révélation de Rosita, les nombreuses responsabilités qu'une jeune femme a, dans un monde où les vampires, sorciers, Sihrs et autres créatures s'amusent aux dépends des humains, parfois.
    En conclusion, la série était originale par bien des côtés. Un peu longue sur les deux derniers tomes qui m'ont fait penser à du tourne-en-rond (un tome en moins aurait eu plus de pep's, mais ce n'est que mon avis) et la fin qui m'est restée en travers de la gorge, mdr. Le monde de Maeve a un côté bienfaiteur en sa personne (oui je n'ai pas parlé des autres dans cette dernière chronique et pourtant il y a de quoi faire RIP) parce qu'elle désire toujours protéger le plus de monde possible. La famille qui a une place si importante qu'elle ne devrait plus exister. Un mélange d'urban fantasy avec des créatures qu'on ne voit pas forcément intéressant à découvrir, sans oublier tout ce qui fait que la magie a une grande importance. Je suis contente de l'avoir terminée cette série, plus qu'à me consacrer aux autres en cours :)

 Extrait choisi :  

 «  - Je m'attendais à un modèle de droiture. Ne me demande pas pourquoi, ajouta-t-il sur un ton amusé, puisque ce n'est pas vraiment le genre de la famille. L'enfant de la prophétie, sans doute. Dans mon esprit, c'était le héros des contes, celui qui agit de manière exemplaire, qui se bat pour la veuve et l'orphelin et prend les bonnes décisions. Tu n'étais rien de ça.
Eh bien merci.
- Il y avait tellement de colère en toi. Tellement de fougue, de sauvagerie contenue et de potentiel. Tu étais un joker imprévisible, un atout caché dans une manche qui attendait d'être joué correctement. Ton seul moteur était la vengeance. Tu sais ce que j'ai vu en toi, ce soir-là ? demanda-t-il après quelques secondes de pause. »

Maeve Reagan, tome 5 : sur les dents (Marika Gallman)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Claire Fuller – L’été des oranges amères ****
wallpaper-1019588
Face au dragon
wallpaper-1019588
4 recueils de nouvelles à (re)découvrir (ou pas) cet automne
wallpaper-1019588
Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse de Koko Nhan