Été après été de Helin Hilderbrand

Été après été de Helin Hilderbrand Publié aux éditions Les Escales, 2022, 497 pages. Été 1993. Mallory vient d'hériter d'une petite maison sur l'île de Nantucket, à une centaine de kilomètres au sud-est de Boston. Elle y reçoit les amis de son frère pour son enterrement de vie de garçon, dont un certain Jake McCloud. Entre eux, le coup de foudre est immédiat. Ils passent un week-end inoubliable, coupés du monde, cachant leur idylle aux autres invités. Mais Jake et Mallory savent que leur histoire d'amour est impossible. Ils se font alors une promesse : quoi qu'il arrive, et peu importe leurs vies de famille respectives, ils se retrouveront chaque été en secret à Nantucket le temps d'un week-end. L'été dernier, j'avais lu Un été à Nantucket de cette autrice et j'avais adoré! J'avais eu un véritable coup de cœur pour sa plume et son histoire. Avec Été après été, c'est la même chose. J'ai une fois de plus adoré cette intrigue. En 1993, Mallory hérite de la maison de sa tante à Nantucket. Elle décide de s'y installer. L'île est paradisiaque. La maison donne sur l'océan. Mallory y reçoit volontiers les amis de son frère et c'est là qu'elle tombe amoureuse de Jake McCloud. Mais leur histoire d'amour est impossible car Jake est déjà engagé. Ils décident alors de se revoir chaque été, à la même date, quoiqu'il arrive... Été après été est le récit d'une histoire d'amour sur une trentaine d'années. Vous me connaissez suffisamment pour savoir que je ne suis pas fan des romances. Il s'agit ici d'une histoire qui n'a rien de mièvre. Elle est le fil rouge du roman mais surtout le prétexte qui nous permet de suivre nos personnages et leur évolution à travers les décennies. Mon coup de cœur va bien sûr à Mallory. Certains la jugeront peut-être naïve mais c'est ce qui fait son charme. Elle a son amour pour Jake, pour la nature et pour la littérature. Il ne lui en faut pas plus pour être heureuse. Si certains personnages m'ont paru lisses au départ, j'ai fini par les apprécier à ma grande surprise. Ursula, la femme de Jake, est le personnage qui m'a le plus étonnée. C'est la grande force de l'autrice: nous faire le portrait de personnages nuancés, réalistes avec leurs forces et leur failles. En lisant ce roman, j'avais parfois l'impression d'être dans un film doudou des années 90 où les personnages se retrouvent chaque année et sont complices malgré tout. Je n'avais qu'une envie: retrouver Nantucket et Mallory. Et puis il y a toute cette ambiance liée à l'île de Nantucket qu'on retrouvait déjà dans le roman précédent. Une vie simple, marquée par l'océan et les saisons. Au gré des années, l'autrice égrène les événements politiques et culturels qui se déroulent dans le monde entier et seule Nantucket semble épargnée par toute cette folie et cette frénésie humaine. Été après été est un vrai coup de cœur pour moi. J'ai adoré les personnages, l'atmosphère de l'île et cette intrigue simple mais très belle. A lire absolument!

wallpaper-1019588
Les sorties livresques d'octobre 2022
wallpaper-1019588
Chronique : Alien 3 le scénario de William Gibson - Pat Cadigan (Bragelonne)
wallpaper-1019588
Bilan #112 (Septembre 2022)
wallpaper-1019588
Lancement du choix Goncourt de la Belgique 2022