La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho

La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho


Titre : La nuit où les étoiles se sont éteintes

Auteur : Nine Gorman & Marie Alhinho

Édition : Albin Michel

Genre : Romance M/M

Pages : 496

Parution : 30 juin 2021

La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho

« J’aimerais lui rétorquer que les étoiles s’éteignent et que quand c’est le cas, elles détruisent tout sur leur passage. J’aimerais lui dire que parfois, c’est comme ça que je me sens, comme une supernova sur le point de se transformer en trou noir. »

Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pouvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s’oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit.

Plus sombre est le chaos, plus belle sera l’étoile.

La nuit où les étoiles se sont éteintes – Nine Gorman & Marie Alhinho

Le terrain vague que représente mon existence n’est plus qu’une décharge, à présent. Au milieu des immondices qui s’amoncellent, il n’y a pas de place pour une geule d’ange.

Ça fait un petit moment que ce livre est dans ma pal, encore plus dans ma wishlist, sans que je trouve le moment idéal pour le sortir. Mais on m’a proposé de lire le tome 2 que j’ai reçu la semaine dernière, alors, c’était le signal, et j’ai bien fait. C’est vraiment une très belle lecture, c’est exactement ce que j’attendais de ce livre.

Comme les auteures l’ont fait au début de leur livre, je tiens à préciser que ce livre aborde des sujets durs, donc des TW sont indispensables.

Depuis que sa mère est en prison, Finn, peine difficilement à trouver un sens à sa vie. Il passe même son temps à s’autodétruire, entre alcool, drogue et combats de rue, ses familles d’accueil successives en ont toujours marre au bout d’un moment. C’est comme ça qu’il se retrouve à vivre chez son oncle, loin de Houston, loin de sa mère.

Il est bien décidé à ne pas s’ouvrir aux autres, comme il a l’habitude de le faire, que ce soit avec son oncle Cliff ou avec ses futurs camarades de lycée.

Mais dès la rentrée, il va déchanter, Kenna, une fille avec qui il a passé la nuit, se retrouve dans sa classe, et elle est bien décidée à ne pas le lâcher. En vrai pitbull, elle ne s’arrête pas, même sous les menaces ou les coups bas, elle n’en démord pas, elle veut que Finn fasse partie de sa bande. Sans s’en rendre compte, il va commencer à apprécier Kenna, Kurt, Jeager et surtout Nate. C’est avec ce dernier qu’il va le plus sympathiser, c’est lui qui va la plus l’aider, que ce soit dans ses cours ou dans la vie…

Ne laisse pas la noirceur du monde t’engloutir. Fais confiance aux gens, aime-les. Certains te décevront, mais d’autres seront de belles surprises.

C’est une histoire qui se déroule en deux parties, nous démarrons sur un road-trip avec la bande, puis nous remontons le temps sur l’arrivée de Finn dans la bande. Un retour dans le passé qui nous explique la vie de Finn, tout est de son point de vue uniquement, les temps dans le passé et dans le présent.

J’ai beaucoup aimé cette construction de l’histoire, je trouve que ça rend le livre encore plus addictif. On sent qu’il y a beaucoup de non-dits entre Nate et Finn dans ce road-trip, alors j’ai vraiment eu envie d’en découvrir plus.

J’avoue, au départ, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. J’en avais entendu tellement de bien, j’avais peur de passer à côté alors que j’avais adoré la première saga de Nine Gorman. Je pense que ça vient principalement du personnage de Kenna. Elle est beaucoup trop présente dans le début de l’histoire et franchement, elle m’a vraiment insupporté, je l’ai trouvé lourde, j’ai levé les yeux au ciel. Du coup, j’ai pris un peu de distance. Finalement, on se rend compte qu’elle n’est pas si mauvaise que ça, qu’elle ferait tout pour ses amis.

Si la terre s’ouvrait, ici et maintenant, et que l’enfer m’avalait, cette meuf serait capable de venir me chercher et de coller une raclée à Lucifer en personne pour me délivrer.

Heureusement, un moment donné, Nate prend un peu plus de place que Kenna et ce personnage m’a énormément touché.

Nate est différent des autres avec son vernis à paillette et ses barrettes dans les cheveux, il assume son homosexualité et ses différences, enfin de façade. Même si nous n’avons pas tous les éléments sur ce personnage, on peut ressentir sa fragilité. Il est extrêmement touchant, autant vous dire que j’ai hâte de découvrir son histoire dans le second tome.

Et évidemment, il y a Finn, le héros de l’histoire. Il est à vif, les auteures ont réussi à me transmettre tous ses sentiments, ses souffrances. Il s’effondre sous le poids de la culpabilité, de la colère et de la tristesse. Il arrive parfois à sortir la tête de l’eau, mais souvent, ses démons le rattrape.

Je ne suis pas surprise d’avoir été aussi embarqué dans les sombres pensés de Finn, Nine Gorman a le don de créer des personnages dans ce style-là, rongé, torturé et qui nous partage leur noirceur.

Mais heureusement, dans cette histoire, il est aussi question d’acceptation, de reconstruction. Ici, c’est grâce à l’amour de son oncle et à sa bande de copains que Finn va réussir à retrouver la lumière.

Nate apporte la douceur, Kenna l’insouciance, Jaeger et Kurt le soutien. On s’attache à tout le monde dans cette histoire, parce que chaque personnage apporte réellement quelque chose. Et surtout, même s’ils n’ont pas tous les mêmes problèmes, ils ont tous chacun leurs failles et leurs propres démons.

Dans ce livre, les auteures abordent donc plusieurs sujets difficiles, la violence, la drogue, l’alcool, l’homophobie et j’en passe. Ce sont ces sujets qui nous font vivre des ascenseurs émotionnels tout le long de cette lecture.

Moi qui pensais, au début de ma lecture, ne pas réussir à être touchée autant que par Ashes falling for the Sky je crois que, finalement, l’histoire de Finn et Nate m’a encore plus touchée. Il y a de très beaux messages dans ce livre.

Mais qu’importe ce que les gens sont prêts à faire pour te blesser, le plus important, en fin de compte, c’est de ne pas laisser ce qu’ils pensent de toi te définir.

Cette chronique est complètement décousue, je l’écris vraiment à chaud, je pensais encore à cette histoire avant de m’endormir hier soir, c’est que ce livre a réussi à atteindre mon cœur…

J’aurais tellement plus de chose à vous dire sur ce livre, mais je préfère encore vous inviter à le lire, à rejoindre la bande de Kenna et partir en road-trip avec eux.

Ce n’est pas une histoire douce, ce n’est pas une histoire pour se détendre, mais c’est une histoire qui vous bouleversera, qui malmènera votre cœur, mais qui vous donnera de l’espoir et le sourire.

Une histoire d’amour, d’amitié et de lumière…


wallpaper-1019588
Shônen avengers : les dessins animés de notre enfance s'unissent
wallpaper-1019588
Lumière noire de Lisa Gardner
wallpaper-1019588
Ma sélection #106 - Décembre 2022
wallpaper-1019588
Les sorties livresques de décembre 2022