Love like a movie – Esmé Béguin

Love like a movie – Esmé Béguin

Titre : Love like a movie

Auteur : Esmé Béguin

Édition : BMR

Genre : Romance

Pages : 304

Parution : 8 juillet 2022

Love like a movie – Esmé Béguin Love like a movie – Esmé Béguin

C’est décidé, Adèle en a marre. Marre des hommes qui s’intéressent à elle uniquement parce que les femmes grosses les excitent, mais qui refusent de l’aimer au grand jour.

Un matin, elle tombe nez à nez avec Ben, le voisin de sa nouvelle patiente et surtout un bel homme au regard sombre qui lui plaît aussitôt. Gentil, attentionné, terriblement sexy : Ben a tout de l’homme idéal, même s’il reste particulièrement secret sur sa vie privée.

Mais tout bascule lorsqu’Adèle réalise qu’il s’agit de Ben Simonin, un acteur en vogue que tout le monde s’arrache ! Elle n’est pas sûre de pouvoir supporter le train de vie d’un acteur dont la presse people suit les moindres faits et gestes. Ben n’est certainement pas l’homme fait pour elle, alors pourquoi lorsqu’elle est à ses côtés, cela ressemble à la plus belle chose qui lui soit arrivée ?

Love like a movie – Esmé Béguin

Merci NetGalley et BMR

Pour être tout à fait honnête, j’ai tout de suite été attiré par la couverture de ce livre, que je trouve vraiment magnifique.

Après, le résumé m’a pas mal intéressé aussi, mais j’ai longtemps hésité, j’ai eu un peu peur d’être trop dans le côté « star ». Mais j’ai lu une chronique sur Instagram et je me suis dit que finalement, je ne pouvais pas passer à côté. Et je ne regrette absolument pas, c’est une très chouette lecture.

Adèle est aide-soignante, passionnée de son métier, elle sort d’une énième rupture avec un tocard. Elle commence chez une nouvelle patiente, Collette, qui vient de perdre son mari et qui a du mal à s’en remettre. Elle est là pour veiller sur elle et surtout pour qu’elle ait un peu de compagnie. Colette est le genre de personne qui n’a clairement pas envie d’avoir du personnel médical dans les pattes et elle va le faire savoir. Mais il en faut plus pour démotiver Adèle. Surtout, que dès son deuxième jour, elle va rentrer dans un charmant jeune homme dans le hall de l’immeuble. Un homme très beau au regard sombre dans lequel elle va se perdre. Elle va le recroiser à plusieurs reprises et échanger des banalités le temps d’un trajet en ascenseur.

Mais en regardant un film avec Camille, sa meilleure amie et coloc, elle va se rendre compte que cet inconnu de l’immeuble est en fait Ben Simonin, un acteur qui commence à être très connu.

Elle va décider de faire comme si de rien était et continuer à échanger avec cet homme qu’elle trouve très gentil et très charmant. Mais elle sait très bien qu’elle ne représentera jamais rien pour lui, elle avec ses kilos en trop et sa tenue d’aide-soignante, alors qu’il est adulé par beaucoup de jeunes filles. Pourtant, elle ne rêve pas, à chaque fois qu’elle le croise, il y a cette alchimie entre eux…

Pfiou, vraiment les ondes toxiques qu’il dégageait là, c’est Tchermobyl ce gars.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, elle a frôlé le coup de cœur et je vais tout de suite vous dire pourquoi. Pour moi, il y a un peu trop de scènes de sexe pour que j’apprécie à 100 %. J’ai de plus en plus de mal avec ce genre de romance où le sexe est trop présent. Mais c’est un avis très personnel, je tiens à le préciser, pour celles qui apprécient, vous aurez peut-être (sans doute) un coup de cœur.

Du reste, j’ai absolument tout aimé, je trouve que cette histoire à un air de comédie romantique, ce que j’adore. C’est extrêmement cliché, mais encore une fois, j’adore, d’ailleurs, je m’en doutais un peu en lisant le résumé. C’était exactement ce genre de chose que j’attendais dans cette lecture.

Du côté des personnages, j’ai bien sûr adoré Adèle, je pense qu’on ne peut qu’être touchée par cette héroïne au cœur XXL. Ses kilos en trop, elle les assume parfois, sait trouver les punchlines adéquates pour répondre aux gens qui lui font des réflexions. Mais parfois, elle perd toute confiance en elle à cause de ça, à cause de toutes ces remarques qu’elle entend depuis qu’elle est petite. À cause de tous ces hommes qui ont détruit sa confiance en elle. Cette héroïne est si réaliste, qu’on peut facilement s’identifier à elle, la comprendre et avoir de l’empathie pour elle. Elle est si bienveillante, que ce soit avec ses proches ou avec ses patients. Vous vous attacherez forcément à elle, d’ailleurs, ça a été mon cas, j’ai eu tellement de tendresse pour elle, que mon cœur s’est brisé en même temps que le sien…

Plus elle énumérait ceux qui avaient profité d’elle et qu’elle avait laissé faire parce qu’elle estimait que seule la validation des autres comptait, plus les larmes étaient difficiles à contenir et plus le visage de Ben s’assombrissait.

J’ai aussi beaucoup apprécié Ben, même s’il est parfois un peu difficile de le cerner comme nous n’avons pas son point de vue. De temps en temps, j’ai douté de lui, mais pas longtemps, parce que ça se voit tout de suite que c’est un homme bien, sans arrière-pensées étranges et qui a juste eu un coup de cœur pour Adèle, parce qu’il l’a vu comme elle était vraiment. C’est un acteur qui commence à être connu et reconnu, mais j’ai trouvé qu’il restait humble et très naturel malgré son statut. C’est ce qui me faisait peur dans cette lecture, alors j’ai été agréablement surprise. Ben est finalement le héros parfait, gentil, à l’écoute, bienveillant, il fait des erreurs, comme tout le monde, ce qui fait de lui un personnage très vrai.

Il y a aussi les personnages secondaires dans ce livre qui sont adorables, petit coup de cœur quand même pour Flora, la copine d’Adèle, qui m’a fait beaucoup rire et en qui je me suis pas mal reconnue.

J’ai adoré l’alchimie entre Adèle et Ben, ils sont touchants, on ressent vraiment leur amour. Tout n’est pas toujours tout rose entre eux, comme dans la réalité. Ils ne viennent pas du même monde, ce qui complique parfois leur relation, mais qui la rend également très réaliste et humaine.

Comme je l’ai dit au début, c’est une comédie romantique, j’ai donc beaucoup rigolé avec ce livre. Mais pas que, en fait, cette lecture a été un peu un ascenseur émotionnel pour moi. J’ai ri, j’ai eu le cœur serré et les larmes aux yeux. Mais tout est bien qui finit bien, ce qui a finalement apaisé mon petit cœur.

Dans ce livre, il est question de grossophobie, de kilos en trop, mais surtout d’acceptation et ça fait vraiment du bien. J’ai adoré les paroles d’encouragement qu’elle se donne devant le miroir.

Tu es un soleil, meuf, tu es bienveillante, résiliente, loyale, tu ne laisseras personne te limiter à cause de ton corps, tu peux faire tout ce que tu veux.

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure, les chapitres sont courts, l’écriture fluide, tout est réuni pour passer un bon moment.

Si vous souhaitez une comédie romantique, douce, vraie, bienveillante. Une lecture parfaite pour l’été pour passer un très bon moment avec des héros vraiment attachants et des répliques qui vous feront beaucoup rire.


wallpaper-1019588
Les sorties livresques d'octobre 2022
wallpaper-1019588
Chronique : Alien 3 le scénario de William Gibson - Pat Cadigan (Bragelonne)
wallpaper-1019588
Bilan #112 (Septembre 2022)
wallpaper-1019588
Lancement du choix Goncourt de la Belgique 2022