On n’empêche pas une étoile de briller – Tonie Behar

On n’empêche pas une étoile de briller – Tonie Behar

Titre : On n’empêche pas une étoile de briller

Auteur : Tonie Behar

Édition : Charleston

Genre : Contemporain

Pages : 448

Parution : 20 avril 2022

On n’empêche pas une étoile de briller – Tonie Behar On n’empêche pas une étoile de briller – Tonie Behar

L’histoire de Max et Sacha commence, comme beaucoup d’autres, par une rencontre et un coup de foudre. Mais quand Sacha, qui rêve de percer dans le milieu de la musique, reçoit une proposition pour se produire aux États-Unis, elle décide de s’envoler vers son destin. Max reste à Paris. C’est le point de départ d’un demi-siècle de séparations et de retrouvailles.

Des grands boulevards parisiens aux lumières d’Hollywood, des manifestations de Mai 68 à Woodstock, ils vont traverser les décennies et construire leur vie, chacun de leur côté, mais sans jamais oublier l’amour qui les lie.

L’histoire d’amour d’un couple qui a décidé de casser les codes et d’écrire ses propres règles du jeu.

On n’empêche pas une étoile de briller – Tonie Behar

J’ai beaucoup vu passer ce livre sur les réseaux, ça fait donc un petit moment qu’il m’intrigue, surtout en voyant mai 68 et Woodstock dans le résumé…

Max et Sacha se rencontrent dans les années 60, elle étudie pour devenir dactylo (le métier le plus rependu pour les femmes à cette époque) et lui se cherche encore, traîne avec ses amis, ce sont des blousons noirs. La vie de Sacha va basculer après cette rencontre, elle qui fait de la batterie depuis des années toute seule dans sa cave, va aller plus loin dans cette passion. Max va la pousser à postuler dans un groupe de Rock, même si pour ça, elle va devoir se faire passer pour un garçon.

C’est aussi le début de leur histoire, une histoire qui va traverser le temps. Avec des hauts, des bas, ensemble ou à des milliers de kilomètres, il y a toujours ce lien entre eux.

Grâce à Max, Sacha va pouvoir réaliser son rêve, partir vivre aux États-Unis, entre musique et cinéma, sa vie est là-bas, alors que celle de Max est à Paris. Mais l’amour est souvent plus fort que tout.

Une plongée dans le passé, des années 60 à maintenant, revivez les plus grands événements de ces dernières décennies aux côtés de Max et Sacha.

On veut une nouvelle société qui nous laisse penser par nous-mêmes, aimer qui on veut et faire l’amour librement.

Je crois que je n’avais encore jamais lu un livre comme celui-ci, une histoire d’amour en dents de scie qui évolue sur tant d’années, c’est exactement ça qui m’a fait avoir un coup de cœur pour ce livre.

Pour être franche, j’aurais réellement aimé vivre dans les années 60/70, alors avec ce livre, je me suis vraiment régalée.

J’ai découvert beaucoup de choses, redécouvert d’autres, bref, ce livre n’a fait que confirmé que je ne suis sans doute pas née à la bonne époque.

L’auteure évoque tellement de choses dans ce livre que je ne sais pas trop par où commencer, je vais donc tenter de retracer le parcours de ces deux héros.

On commence donc dans les années 60, les blousons noirs, le Rock’n Roll, la vie des femmes qui est essentiellement consacrée à leurs foyers et à leurs familles. Une époque où le patriarcat est très présent. Mais Sacha, notre héroïne, n’est pas de cet avis, elle n’a pas envie de s’enfermer dans ce genre de rôle, elle est faite pour briller, pas pour élever des enfants et se marier. Sacha va tout faire pour sortir de ces mœurs, d’abord en ce faisant passer pour un homme pour prouver son talent puis en s’envolant pour Sans Francisco.

Elle se fait repérer par un agent au Golf-Drouot, l’endroit à la mode à Paris, l’endroit pour se faire repérer à cette époque. C’est d’ailleurs là que  Johnny HallydayEddy Mitchell et Dick Rivers vont se faire connaître. Sans parler des groupes très populaires qui y ont fait escale comme les WhoDavid Bowie.

Tout est vrai, curieuse de nature, j’ai recherché des infos sur ce lieu que je ne connaissais pas, ça avait l’air incroyable, j’ai adoré que beaucoup de scènes de ce livre ont eu lieu dans cet endroit. Moi qui aime découvrir des choses dans mes lectures, j’ai été comblée.

Après avoir été repéré au Golf-Drouot, par un Américain, elle s’envole pour les États-Unis, plus précisément à San-Francisco. Elle débarque en plein Summer of Love (été 1967), c’est le début du mouvement hippie (clairement, c’est une des raisons pour lesquelles j’aurais aimé vivre ces années-là)..

Elle va s’installer dans une communauté, malheureusement, sa carrière dans la musique semble vraiment compromise…

De son côté, Max va vivre les événements de Mai 68 à Paris, il va se retrouver au cœur de La Nuit des barricades. Encore une fois, j’ai adoré que l’auteure revienne sur ce moment historique. Les choses ont beaucoup changé après ça, en France, d’ailleurs Tonie Behar en parle mieux que moi dans son histoire.

La jeunesse ne voulait plus courber le dos, se taire, rentrer dans le rang. Les barricades devenaient le symbole de la liberté.

Grâce à Sacha, l’auteure nous parle de féminisme et de patriarcat, elle va nous rappeler le combat de Simone Veil pour l’avortement (encore plus important de le rappeler depuis quelque temps…). J’ai aimé ce combat que Sacha mène jour après jour, elle qui est l’exemple même de la liberté des femmes, qui a toujours refusé de se retrouver bloquée dans un mariage, qui a toujours prôné la liberté et la passion.

Tonie Behar m’a appris beaucoup de choses dans ce livre, celle qui m’a le plus marquée est peut-être l’existence des Deadhead, enfin, surtout les grands noms qui participaient à ce mouvement, c’est pour le moins surprenant.

Ce n’est pas la voix de la raison, c’est celle du patriarcat !

J’ai plus qu’apprécié traversé toutes ces années que j’aurais tant aimé connaître et vivre. Mais bien sûr, j’ai apprécié cette histoire parce que j’ai apprécié les héros.

Ils sont tous les deux un peu hors du commun, « hors du cadre » de leur époque, aucun deux ne cherche à s’engager, ils ont chacun leurs raisons et l’assument pleinement.

Mais cette histoire, c’est avant tout une histoire, de passion, d’amour dévorant qui lie ces deux personnages. Malgré les années, les kilomètres, les joies et les déceptions, ils finissent toujours par se retrouver, c’est comme une évidence. Ils sont faits l’un pour l’autre, leur amour est une histoire de destin.

J’aurais encore tellement de choses à vous dire sur ce livre qui m’a complètement envoûtée qui m’a touchée.

Un livre qui sent la liberté et l’amour, remonter le temps aux côtés de deux héros vraiment remarquable, laissez vous embarquer entre Paris et les États-Unis, par leur histoire d’amour si belle et si complexe. Revivez les événements marquants des dernières décennies avec un air de Rock’n Roll et de Marijuana.

Ils ressemblaient à deux skieurs qui avaient cherché dans le brouillard un chemin non balisé pour se construire un bonheur hors-piste et qui s’étaient plantés.


wallpaper-1019588
Normal people de Sally Rooney
wallpaper-1019588
Parfum d’osmose
wallpaper-1019588
Parfum d’osmose
wallpaper-1019588
Marilou 1 - La magie de la campagne !