Maigret

Bonjour tout le monde !! 🤗

C’est tranquillement assise au soleil, me prélassant dans mon jardin que je vous écris cette chronique. Dimanche dernier à l’occasion du Printemps du Cinéma j’ai décidé d’aller voir le film Maigret avec Gérard Depardieu. La salle était relativement vide, les seules personnes présentes avaient au minimum 65 ans mais j’ai fortement apprécié ce moment que je me suis offert. Il est toujours en salle et donc en voici ma chronique.

Bande annonce :

Mon avis :

Je vous avais déjà parlé de Maigret sur le blog puisque j’ai lu les deux premiers romans. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup sentimentalement. Mon père adore Maigret, il a lu tous les livres et vu toutes les adaptations avec Bruno Crémer. Cela fait partie de mon paysage culturel et donc de cette envie d’aller le voir au cinéma lors de sa sortie.

Je n’avais pas vu la bande annonce mais elle correspond bien à l’atmosphère ressenti pendant 1h30. Je savais seulement que c’était l’adaptation du roman Maigret et la jeune morte, roman que je n’avais pas du tout lu. À ce titre, il est difficile pour moi de comparer et de vous dire ce qui fait partie du roman et de ce qui ressort du personnage général de Maigret. Par exemple, dans le film est abordé à titre subsidiaire les drames qu’a connu ce commissaire dans sa vie personnelle, l’importance de sa femme, ses remises en question mais sans pour autant être sûr que cela soit issu de ce roman particulièrement.

Je n’ai pas vu beaucoup de films avec Gérard Depardieu mais je l’ai trouvé excellent dans le rôle du commissaire Maigret. Il y apporte la carrure, la rudesse par le quotidien, une petite touche d’humour grinçante et un franc-parler à la française. Il incarne complètement le personnage issu des romans de Georges Simenon. Ce fut une agréable surprise. Dans le même registre, j’ai énormément apprécié le grain de l’image. On avait la sensation de voir un film d’époque. Les couleurs sont sombres, le texte et la tonalité du XXème siècle sont repris, le spectateur est plongé dans une autre époque et ce voyage dans le temps m’a transporté à merveille. Les livres de Georges Simenon sont sombres et si les images avaient été lumineuses j’aurai eu la sensation certaine d’un raté.

Les angles de la caméra, les silences des acteurs, la musique, le rythme, le jeu des regards et des gestes insignifiants mais lourds de sens ont contribué à faire de ce film une adaptation très réussie. En le regardant au cinéma, j’ai eu le ressenti de voir un film « brut » c’est-à-dire authentique, rempli de vérité par les dialogues et la force des personnages. On ne s’attarde pas sur le superflu, l’artificiel, non le spectateur est plongé au coeur des méandres de ce crime crapuleux et la quête de la vérité. Aucune course-poursuite, de coups de feu, de délinquants en cavale, seulement de la discussion, des échanges et beaucoup d’écoute. Ça change complètement de ce que l’on voit habituellement aujourd’hui dans les films policier et pourtant on ne ressent aucune longueur.

Maigret est un film policier qui m’a complètement charmé. Je suis sortie de la salle heureuse d’être allée le voir. J’ai tout aimé, de l’histoire à la mise en scène en passant par les dialogues et les zones de silence. Je ne peux que vous conseiller d’aller le voir et de vous embarquer auprès du commissaire Maigret dans cette enquête.

Et vous, avez vu ce film ? Il vous a plu ? N’hésitez pas à me dire tout cela dans les commentaires pour que nous puissions en discuter ⬇

Je vous souhaite une excellente journée et je vous retrouve très bientôt dans un prochain article 🐞

Laure


wallpaper-1019588
Une sortie honorable - Éric Vuillard
wallpaper-1019588
Green lantern corps intégrale tome 1 : recharge
wallpaper-1019588
La V.O. à lire, imho - les comics du 10/08/2022
wallpaper-1019588
Cocoricos et cock-a-doodle Doo