Les enfants sont rois de Delphine de Vigan

Auteure: Delphine de Vigan
Maison d'édition: Gallimard 
Genre: contemporain
Prix:  20,00€ 
Pages: 352
Date de 1er édition: 2021

Résumé La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. " On dirait une enfant ", pensa la première, "elle ressemble à une poupée", songea la seconde. Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire".A travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.Les enfants sont rois de Delphine de Vigan15/201ère impression:   J'ai apprécié ce livre qui est d'actualité. À travers cette histoire Delphine de Vigan pointe du doigt et dénonce les dérive des réseaux sociaux et leurs conséquences notamment sur les enfants, des parents qui les mettent en scènes et en pâture. Un sujet sensible qu’elle dénonce avec finesse et justesse. Le tout est bien écrit et très réaliste.Parlons des personnages      Les personnages sont dans l'ensemble assez bien travaillés, complexes et intéressants. L’auteure a fait un choix de protagonistes un peu  caricaturaux et grossis pour montrer les extrêmes des deux côtés. Les deux femmes que l'on nous présente sont en totales oppositions.     D'un côté nous avons Mélanie qui a toujours été obnubilée par la télé réalité et la soif de célébrité. Elle a besoin d’être reconnue, aimée et admirée. Toute sa vie est exposée sur les réseaux sociaux, elle vit de et pour les réseaux et le regard des autres. Ses enfants, Sammy et Kimmy, sont les principales stars de leur business sur les réseaux. Ils sortent des vidéos YouTube à un rythme effréné qui sont visionnés par des millions de personnes.    De l'autre côté nous découvrons Clara une jeune gendarme. Elle est aux antipodes de Mélanie. La jeune femme ne connaît rien aux réseau sociaux qui ne l'ont jamais intéressée. Elle se moque du regard des autres et d'être aimée. Elle ne vit que pour elle et son travail.Passons à l'histoire de ce livre   Une histoire en trois temps. Dans un premier temps on découvre l'émergence de la télé-réalité et des influenceurs, un regard intéressant sur ces personnes parties de rien devenus des stars en quelques minutes. Puis on suit le quotidien de Mélanie une maman influenceuse lorsqu’un drame arrive dans sa vie. Clara viendra enquêter sur ce drame, elle qui ne connaît rien au milieu des réseaux sociaux. (Spoiler ne lisez pas cela pour l'enquête très banale et pas très recherchée qui sert juste de prétexte pour parler du sujet principal) Puis on fait un bon de 10 ans dans le temps pour découvrir les conséquences de cette exposition pour les enfants de Mélanie. Le tout est bien documenté et dresse une critique et une satire de notre société actuelle qui ne vit que pour être vue.    C'était parfois un peu caricatural. De plus certaines explications sur les réseaux sociaux alourdissent le récit.    N'oublions pas de parler du style d'écriture    J'ai adoré le style d'écriture de l'auteure. C'était fluide, rythmé,  bien écrit et poétique. L'autrice a su me prendre aux tripes et me faire ressentir beaucoup d'émotions. J'ai réussi à voir à quel point les réseaux pouvaient être toxiques, voyeuristes et pouvaient nuire en faisant du mal sur le long terme. Pour conclure 
« Les enfants sont rois » est une caricature et une satire de la société actuelle. Sous prétexte d'une enquête Delphine de Vigan veut dénoncer les dangers des réseaux sociaux notamment pour les enfants exploités par leurs parents. Toute la vie de ces enfants tourne autour de YouTube et de l'argent qu'ils peuvent gagner. L'auteure montre également les conséquences de ceux-ci et leurs perversions. L'envie d'être aimé, de plaire, ne vivre plus qu’à travers les yeux des internautes et bien plus encore devient le quotidien de ses nouvelles "stars". Ce roman fait prendre encore plus conscience de tout  ce businesse et ses conséquences sur la vie des "influenceurs" 
les + : 
* L'histoire elle-même était prenante et passionnante. J'ai aimé découvrir cette histoire en trois temps. Au début on nous montre le début des réseaux sociaux et de la télé-réalité, puis l'enquête et enfin les conséquences des réseaux sociaux sur les enfants stars. Le tout été bien pensé et juste.
* Les personnages étaient plutôt bien travaillés  complexes et intéressants. Mais aussi un peu caricaturaux et extrême. J'ai aimé découvrir ses deux femmes aux antipodes l'une de l'autre. 
* Le style d'écriture est efficace. C'est bien écrit, fluide, rythmé poétique. Elle a parfaitement réussi à me faire ressentir de nombreuses émotions. 
Les – :
* Quelques fois c'est un peu caricatural 
* Certains passages qui décrivent les réseaux sociaux alourdissent le roman et font sortir de l'histoire.  Une Citation pour se faire une idée de la plume !
Les réseaux censuraient les images de seins ou de fesses. Mais en échange d’un clic, d’un cœur, d’un pouce levé, on montrait ses enfants, sa famille, on racontait sa vie. Chacun était devenu l’administrateur de sa propre exhibition, et celle-ci était devenue un élément indispensable à la réalisation de soi. 

wallpaper-1019588
Le pianiste – Wladyslaw Szpilman
wallpaper-1019588
Jeux à gogo - pour ne plus jamais t'ennuyer
wallpaper-1019588
Pablo : l’intégrale - Julie Birmant et Clément Oubrerie
wallpaper-1019588
Le village sauve-qui-peut - Y'a plus un chat ! - Chrysostome Gourio & Joëlle Dreidemy