Playing with fire | L.J. Shen

Playing with fire | L.J. Shen
Résumé :Sexy, indomptable, torturé... Sera-t-il sa perte, ou sa seule chance ?
Elle : reine de lycée déchue, rescapée d'un incendie, déteste son reflet dans le miroir, West et la vie en général.
Lui : bad boy le plus populaire du campus, addict aux combats clandestins, écrase tous les cœurs sur son passage.
Depuis que West St. Claire, le mec le plus populaire du campus, a été embauché pour travailler avec elle dans ce minuscule food-truck, Grace a de plus en plus de mal à garder son sang-froid. Car West est dangereux, libre, imprévisible, et son charme magnétique lui rappelle tout ce qu'elle a perdu depuis l'accident. Pire, on dirait qu'il fait exprès de se balader torse nu et de la provoquer pour la pousser à bout... Mais, dans les couloirs de la fac, c'est une tout autre personne et il ne lui adresse même pas la parole. Alors, si elle ne veut pas se brûler les ailes, Grace va devoir rester de glace...
Playing with fire L.J. Shen

J'ai apprécié retrouver L.J. Shen dans cette nouvelle romance et comme à chaque fois on se laisse facilement porter par l'histoire de ces deux âmes torturées et on savoure les joutes verbales, mais objectivement ce n'est pas mon favori, mais le plaisir de retrouver cette autrice est déjà un plaisir en soi.

On suit l'histoire de Grace Shaw une jeune femme qui avait une vie parfaite jusqu'à un tragique incendie qui a bouleversé sa vie. Aujourd'hui à l'université elle tente de se fondre dans le décor et se faire oublier des autres malgré un reflet qui la ramène sans arrêt à cette nuit et des cicatrices difficiles à effacer. Lorsque West St Claire le bad-boy le plus populaire du campus est embauché dans le food-truck dans lequel elle travaillait jusqu'ici avec sa meilleure amie, elle va immédiatement être agacée de devoir supporter cet insupportable cliché sur patte. et il lui rappelle cette vie qu'elle aurait pu avoir. Tout est réuni pour une ambiance de travail explosive et dès le début on adore détester et en même temps, progressivement il va bousculer Grace dans le bon sens du terme et leur relation va doucement évoluer pour mon plus grand plaisir.

Les ailes brisées c'est un peu la spécialiste de L.J. Shen, à commencer par Grace qui est une héroïne qui nous touche forcément de par son passé difficile et sa difficulté à se remettre d'un tel drame. Et comme si le sort s'acharnait, sa grand-mère qui l'a élevé présente le signe de la maladie d'Alzheimer et rajoute une charge à son quotidien déjà compliqué. Difficile de voir une personne qu'on aime décliner progressivement et en même temps, elle va devoir gérer des sentiments naissants qu'elle n'a pas éprouvés depuis avant son accident, va remettre en question sa vie et la forcer à prendre des décisions difficiles.

Contre toute attente, elle va pouvoir compter sur West pour lui venir en aide, et elle va rapidement réaliser que derrière le masque de gros connard, se cache peut-être un être humain et que peu de personnes ont la chance de connaître ce jeune homme. L'alternance des points est indispensable pour comprendre ce personnage complexe qui attire les femmes comme personne et qui pourtant est le roi des connards. Nous allons découvrir que son passé est à l'origine de son attitude et son goût pour le danger et les combats clandestins ne font que le plonger un peu plus dans la souffrance. Sa rencontre avec Grace va progressivement adoucir sa peine et changer ses priorités.

En bref, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, mais on commence à retrouver le même schéma que ses autres livres et pour le coup même si le style est plutôt addictif l'effet de surprise est peut-être un peu moins présent. Néanmoins on s'attache facilement aux personnages et à leur fort caractère qui rend leurs échanges intenses et leur relation d'autant plus belle.


wallpaper-1019588
Interview Didier Van Cauwelaert
wallpaper-1019588
Code Triche EA SPORTS™ UFC® 2 APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
"Ton corps t'appartient!" de Lucia Serrano
wallpaper-1019588
"A l'adresse du bonheur" de Lorraine Fouchet (audiobook lu par Nathalie Stas)