Harleen

Harleen

Auteur et dessinateur : Stjepan Sejic

Edition: Urban comics

Genre: Thriller psychologique

Description: Après des études mouvementées qui ont entamé sa confiance en elle, la jeune psychologue Harleen Quinzel pense enfin avoir décroché le poste de ses rêves en étant embauchée à l’Asile d’Arkham afin d’apporter son soutien et son expertise aux plus grands criminels de Gotham. Mais il est un être au sein de cet asile qui va à la fois faire chavirer son esprit et son cœur : le Joker ! Petit à petit, Harleen va se laisser séduire puis sombrer dans un abîme de folie y laissant à tout jamais son innocence et ses illusions perdues.

Hello à tous !

Voilà très longtemps que je ne suis pas venu vous parler comics. Mais je reviens pour vous présenter le titre Harleen qui est un tome unique ! Cela fait très longtemps que l’histoire d’Harley Queen m’intrigue. J’avais envie de découvrir la manière dont Harleen était devenue la vilaine que l’on connait, comment elle en était arrivée à tomber amoureuse du Joker. Et à mon grand bonheur, j’ai eu toutes les réponses que je souhaitais à travers ces pages !

Comme nous parlons comics je vais commencer par vous parler du graphisme. J’ai été immédiatement séduite par la couverture. Cependant il m’est déjà arrivé d’adorer une couverture mais de ne pas accrocher aux graphismes à l’intérieur des pages. Mais dans Harleen j’ai tout aimé ! Le trait, les couleurs, le découpage des planches… j’ai vraiment adoré. J’ai été impressionnée par la manière dont le dessinateur arrive à nous montrer différentes facettes du Joker et notamment sont côté séduisant et charmeur qu’il sert à Harleen. Et je suis d’autant plus impressionnée que Stjepan Sejic ait tout réalisé : scénario, dessin, couleurs et couverture.

La vérité est ennuyeuse. Sèche… factuelle… sans âme. La vérité est un artiste à la petite semaine qui échoue perpétuellement à saisir l’essence de son modèle. Je préfère les illusions, les mensonges. Un peu de fard, beaucoup de théâtre.

Revenons-en au scénario sur lequel j’avais beaucoup d’attentes. Je l’ai trouvé au top. Même pour moi qui n’ai jamais vraiment lu de comics dans l’univers de Batman (bien que je connaisse un minimum l’histoire et les personnages) je ne me suis pas sentie perdue. Le comics reste très accessible et j’ai adoré qu’il s’agisse d’un tome unique, pas besoin de s’embarquer dans une série à rallonge ! L’auteur a très bien réussi à nous faire comprendre ce qu’il se passe dans la tête d’Harleen. Le défi était périlleux et malgré tout, Stjepan Sejic a tapé dans le mille ! Tout est convaincant. Ce n’est pas trop rapide, le lecteur comprend le cheminement psychologique qui mènera la jeune psychologue idéaliste à devenir l’acolyte d’un des pires criminels de Gotham. J’ai adoré la suivre sur ce chemin et je ne serais pas contre d’en savoir un peu plus sur ce personnage. En plus de cela l’auteur a su piquer ma curiosité quant au personnage de Poison Ivy que j’ai trouvé magnifique et que j’aimerais connaître davantage.

En bref, c’est un superbe comics. Un one shot. Une découverte à ne pas manquer. Pour les fans du personnage ou les néophytes comme moi, n’hésitez pas à vous y plonger !

Note : 9/10

éé

wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ? #244
wallpaper-1019588
C’est lundi, que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Julien Delmaire : Delta Blues
wallpaper-1019588
Le récap’ de la semaine #125