Le royaume assassiné

Le royaume assassiné

Autrice : Alexandra Christo

Edition: De Saxus

Genre: Aventure, fantasy

Parution: 2020

Pages: 500

Description: Lira est la sirène la plus dangereuse de l’océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu’elle tue l’une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu’elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu’au solstice d’hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l’éternité.

De son côté, le Prince considère l’océan comme sa vraie demeure, même s’il est l’héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d’être. Mais lorsqu’il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature… Pour le remercier, elle lui promet de l’aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?

Hello à tous !

On se retrouve enfin pour parler lecture ! Comme souvent en été j’adore aller à la mer. Et c’est par ma lecture que j’ai pu me rendre au cœur de l’océan grâce au roman Le royaume assassiné.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman qui a failli être un coup de cœur ! Nous sommes en présence de deux personnages – et donc de deux points de vue différents. Lira la sirène impitoyable et Elian le chasseur de sirènes plus pirate que prince. Les premières pages du livre nous permettent de poser les bases de l’univers et de connaître ces deux personnages avant qu’ils ne se rencontrent. J’avoue avoir adoré ce duo, Elian (et son équipage) tout particulièrement. Ce sont des pirates comme je les aime, avec la langue bien pendue. Les dialogues m’ont vraiment beaucoup plu et apportent un véritable lien entre les différents personnages !

Je ne suis pas difficile quand un livre traite de piraterie, il me faut les éléments essentiels : l’aventure, la liberté, l’océan et un peu de mystère. Tout est présent en quantité suffisante pour moi. A cela s’ajoute l’univers des sirènes qui amène une note de fantastique très agréable, mais pas seulement. La reine des mers est très cruelle, sans cœur. Cette touche sombre m’a beaucoup plu également et amène un véritable enjeu pour Lira.

C’est ainsi que ça se déroule en mer. Une vie brutale et implacable, remplie d’une cruauté vaine et infinie qui n’est jamais récompensée.

Evidemment ce qui nous tient en haleine tout du long, c’est cette complicité émergente entre les deux personnages alors même que la méfiance reste de mise entre eux et que nous, lecteurs, savons que la seule solution réside dans la trahison. J’ai trouvé ça vraiment délicieux comme sensation !

Ce qui ne m’a pas permis d’avoir le fameux coup de cœur qui se profilait au début est tout d’abord la présence de quelques longueurs au milieu du livre, j’ai trouvé cela dommage. Mais ce qui m’a vraiment dérangé, ce sont les répétitions de l’autrice. Au bout d’un moment le lecteur a saisi les enjeux, mais Alexandra Christo s’acharne à les répéter comme si le lecteur devait vraiment bien comprendre et ne pas passer à côté. J’ai trouvé cette insistance un peu lourde par moment. Cependant j’ai lu à la fin que Le royaume assassiné était son premier roman et cette erreur est sûrement due à cela.

Je voudrais également ajouter que le livre est présenté comme une « réinterprétation sombre de La petite sirène« . Bon… je ne suis pas vraiment d’accord. Oui il y a une sirène. Oui il y a un prince. Voilà, la comparaison s’arrête là. Que ce soit avec le conte ou le dessin animé, l’histoire reste complètement originale avec une organisation de la société des sirènes, des pirates, un monde inventé et j’en passe. Ne vous lancez pas dedans uniquement pour retrouver le conte, je pense que vous serez déçus.

En bref, c’est le livre qu’il me fallait pour l’été. Il m’a permis de m’évader grâce à une grande aventure à travers les flots, une romance où la méfiance et la trahison menacent à chaque page. Le tout accompagné par des personnages plutôt attachants. C’est un livre que je recommande !

Note : 8/10

éé

wallpaper-1019588
Ash Princess • Laura Sebastian
wallpaper-1019588
D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte
wallpaper-1019588
Six Belges et neuf Français et demi dans les 282 candidats au prix Astrid Lindgren 2022
wallpaper-1019588
Mortel Virus de Gérard Neyret