C'est lundi, que lisez-vous? #344

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

THRILLER

C'est lundi, que lisez-vous? #344

Défaillances. B. A. PARIS. Le Livre de Poche, mars 2019

Depuis 18 mois, Cassandra Anderson revit. Jeune femme de 33 ans, fille unique et orpheline de père, elle s'est occupée pendant trois ans de sa mère décédée d'une pneumonie mais atteinte de démence précoce. Le testament lui a appris qu'elle était l'héritière d'une petite fortune laissée par son père qui lui a permis d'acheter un joli cottage à Nook's corner, petit hameau en bordure de forêt. Amie depuis l'enfance avec Rachel Baretto, mariée depuis un an avec Matthew, elle a repris son poste d'enseignante et est épanouie dans sa vie.

Ce soir-là, après une petite fête avec ses collègues, elle rentre chez elle alors que l'orage gronde, et décide de couper par la route de Blackwater Lane, qui passe par la forêt, bien que Matthew lui ait défendu de le faire. C'est que le gain de temps est considérable. Peinant à voir la route, elle voit soudain les feux d'une voiture devant, mais se rend vite compte qu'elle ne roule pas, arrêtée sur une petite aire. En passant à sa hauteur, elle croise le regard d'une femme, s'arrête devant en se demandant si la personne a besoin d'aide, mais son imagination commençant à la faire paniquer et devant la non réaction de la femme, elle part et rentre, oubliant de prévenir la police ou les secours comme elle en avait l'intention. Le lendemain, son mari lui apprend l'assassinat de la jeune femme. Dès lors, la culpabilité ronge Cass. Et si elle était sortie de sa voiture, et si elle n'avait pas eu peur, et si elle avait appelé, elle serait toujours en vie... Elle décide de ne rien dire, ni à son mari, Rachel ou la police, mais une spirale infernale s'empare d'elle entre peur et honte, accentuée par l'identité de la victime. Car il se trouve que Cass s'était liée d'amitié avec elle peu de temps auparavant.

Elle reçoit de mystérieux appels anonymes et silencieux le matin, fait des crises de panique et d'angoisse, oublie ce qu'elle a acheté, dit ou fait, croit voir des choses ou des gens, signe un contrat pour équiper la maison d'un coûteux système d'alarme mais sans s'en souvenir, n'arrive pas à préparer la rentrée scolaire et s'en veut. Matthew fait preuve de patience mais aussi d'agacement et l'emmène chez le docteur qui lui prescrit des médicaments qui l'assomment. Cass se demande si elle ne devient pas folle, si la démence précoce n'est pas héréditaire, si elle ne devient pas un fardeau.

Aux côtés de Cass, nous sombrons avec elle, nous interrogeant sur ses faits et gestes, nous demandant si elle a effectivement oublié tout ce qu'elle dit ou fait ou si elle n'est pas devenu le jouet de quelqu'un, suspectant peu à peu les autres personnages, décortiquant les gestes et paroles de chacun pour découvrir ce qu'il en est réellement. Et c'est haletant! Impossible de lâcher ce thriller psychologique qui malmène Cass et instille le doute. C'est que la jeune femme est attachante dans sa candeur et sa situation un vrai dilemme, qui nous questionne.

Bien que j'ai trouvé la fin rapide et un brin trop facile, je me suis régalée de cette lecture qui m'a happée!

BD / MANGA

C'est lundi, que lisez-vous? #344

Fire Force - Tome 1. Atsushi Ohkubo. Éditions Kana, 2017

An 198 du Calendrier solaire dans le Royaume de Tokyo: Une menace pèse sur l'humanité: la combustion spontanée. Certaines personnes, quelque soit leur âge ou sexe, entrent en combustion sans signe préalable, ce qui représente un véritable danger. Trois générations ont été détectées: la première en est totalement victime, la deuxième peut manipuler et jouer avec le feu préalablement obtenu par une allumette ou un briquet, quand la troisième le génère et peut le contrôler.

Pour lutter contre ce phénomène, grandissant, des torches humaines, mettre en sécurité les familles et entourages, mais aussi en trouver la cause, des brigades spéciales de Sapeurs Pompiers ont été créées. Sous couvert de religion, elles libèrent les âmes de ces pauvres gens enflammés. C'est dans la 8e Brigade que notre jeune héros fait son entrée. Shinra Kusakabe est un orphelin qui a vu périr sa mère et son jeune frère douze ans auparavant dans un incendie qu'il aurait lui-même provoqué dit-on, son pouvoir de feu surgissant de ses pieds. Surnommé "le Démon" mais voulant être un héros, il arbore un sourire sardonique qui met mal à l'aise (jusqu'à lui-même) et fait frémir. Après une entrée remarquée, il est rejoint par un jeune garçon blond de son âge (ou légèrement plus âgé) Arthur Boyle, autoproclamé Roi des Chevaliers, troisième génération, qui lutte avec son épée Excalibur.

Alors que Shinra s'illustre dans les missions et s'intègre à l'équipe (composée de deux autres garçons et de deux filles), des souvenirs de son enfance comme de l'incendie qui a tué sa mère t son frère remontent à la surface et le questionne.

Durant le Tournoi des Nouvelles recrues, un mystérieux personnages aux yeux fous, chapeauté et qui joue aux cartes, s'infiltre dans le bâtiment et sème le doute dans l'esprit de Shinra.

Acheté l'an passé lors de l'opération 48h de la BD, j'ai pris mon temps pour découvrir ce premier tome dont l'intrigue m'a beaucoup plu. Beaucoup de questions sont posées dans ce premier tome qui présente les personnages, la situation, usant de références populaires et littéraires, dans une univers steampunk. 28 tomes sont parus, ce qui enraye mon enthousiasme pour aller plus avant dans la série.

C'est lundi, que lisez-vous? #344

Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres. Mr Tan et Diane LE FEYER. Éditions Globulle, octobre 2020

Adèle n'est pas un personnage que j'affectionne. Si certaines scènes de son quotidien ou réparties peuvent bien sûr prêter à sourire, je ne la trouve pas fine ni pourvue de la candeur que l'on peut observer chez certains enfants héros de BD aux réflexions presqu'adultes, tels Calvin (&Hobbes) ou Pico Bogue. Elle n'est pas gentille (elle ne voudrait surtout pas être qualifiée ainsi d'ailleurs - ce n'est pas une faiblesse pourtant!) et je la trouve même méchante. Et toujours dans le trop: trop d'énergie, trop vindicative, trop d'exclamations (à mon sens, elle ne parle pas, elle crie et hurle). Une amie m'a prêté ses deux albums hors-série pour la découvrir (peut-être) autrement. En voici un.

Jade, l'ennemie d'Adèle, blondinette qui aime le rose et les paillettes, a décidé de s'emparer de toutes les planètes de la galaxie, et donc de leurs habitants, pour les transformer à son image et qu'ils l'adorent. Adèle ne peut accepter cette dictature et s'oppose à elle accompagnée du fantôme Magnus et du hamster grizzly Fizz. Ensemble, ils vont de planète en planète pour pouvoir créer une alliance contre Jade pour préserver la bizarrerie (= la différence, le fait d'être soi) sous le cri de ralliement " Allez / Salut / Poussez-vous les Moooches". C'est ainsi qu'elle retrouve les parents (dont les siens), exilés par les enfants (qui dirigent maintenant la Galaxie) sur une planète lointaine, où ils ont fait pousser des légumes verts géants, où ils font du yoga et où ils sont heu-reux de n'avoir plus leurs marmots dans les pattes à leur répéter ce qu'ils doivent, ou non, faire. Elle s'allie avec Geoffroy, celui qui l'aime inconditionnellement, devenu Roi d'enfants qui ne rêvent que de manger des bonbons et de boire des sodas; avec Jennifer qui lui voue un véritable culte, ayant érigé une statue géante, et recherchant des reliques liées à Adèle; etc.

Bien sûr, un album sur la différence, la diversité de caractères et de goûts et la nécessité de les préserver est une bonne idée mais je n'en ai pas aimé le rendu, surtout parce que je n'ai pas trouvé qu'il célébrait la différence justement. Tout est trop! Trop de clichés, c'est stéréotype contre stéréotype, avec adulation d'Adèle, un personnage que je trouve autocentré. Peut-être le propos des auteurs est justement de dénoncer ces "trop" et de dire qu'il faut des justes milieux, des compromis... Mais j'ai un doute sur la forme comem sur le fond.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

C'est lundi, que lisez-vous? #344

Crénom, Baudelaire!Jean TELUÉ. Editions Mialet Barrault, 7 octobre 2020

Charles Baudelaire, après le décès de son père à ses 6 ans, la "perte" de sa mère Caroline qu'il adorait tant suite à son remariage avec le militaire Aupick et sa désillusion quant à l'amour, sa mise à l'écart pour faire un voyage jusqu'aux Indes, où il n'ira pas, loge à Paris dans un hôtel miséreux avec Jeanne Duval, une grande femme antillaise, contracte des dettes ici ou là, se dédie à sa poésie qui choque, plaît, offusque... et s'apprête à être publié... Encore faut-il qu'il écrive suffisamment.

Charles Baudelaire et ses Fleurs du Mal... Nous connaissons quelques-uns de ses poèmes bien sûr, et surtout l'atmosphère qui s'en dégage... Mais la vie de leur auteur? Pour ma part, pas vraiment. Ou j'ai tout oublié. Aussi, la (re)découvrir me plaît, et par la plume de Jean Teulé, davantage encore! J'avais beaucoup aimé lire celle sur Verlaine. Il a une façon bien à lui de nous la raconter, avec un langage décalé, anachronique, vivant qui me plaît beaucoup!

Je n'ai malheureusement pas accordé beaucoup d'attention à ce roman, que j'aime pourtant. Allez, je le finis cette semaine, tout en lisant:

C'est lundi, que lisez-vous? #344

Old Soul. Nancy GUILBERT. Editions Courtes et Longues, mars 2021 Présentation de l'éditeur: Brindille est une adolescente de 13 ans, battue par son beau-père. Emâ est zoologue et travaille à la protection des loups. Will est infirmier dans une unité de soins spécialisée pour nourrissons et Mahikan, un jeune homme issus des premières nations, est en fuite dans la forêt.
Ils ne se connaissent pas et n'ont rien en commun, alors quel est ce fil que l'on sent tissé entre eux tous ? Sur quel chemin se croiseront-ils ? Pourquoi ?
Old Soul est un roman d'une évidence déconcertante et d'une construction remarquable.
La parentalité, la famille, la violence, la nature, le respect, l'amitié, rarement tant de sujets sont présentés en même temps sous autant de formes différentes.


Nancy Guilbert nous embarque dans un livre majeur à la suite de personnages qui prennent leur destin en main.

Parce que j'ai terriblement envie de me plonger en ses pages!

3/ Que vais-je lire ensuite?

Je en sais pas encore. Ce ne sont pourtant pas les possibles qui manquent. Je verrai le moment venu !


wallpaper-1019588
Télécharger Grand Truck Simulator 2 APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Whisky - Carrie-Demlalande-Douay
wallpaper-1019588
"Dans les yeux de Lya, tome 3 : un coupable intouchable" de Carbone et Cunha
wallpaper-1019588
Les Âmes soeurs de Frédérik Rangé