Les saisons de la tempête

Les saisons de la tempête

Auteure : Elle Cosimano

Edition: De Saxus

Genre: Fantastique, young-adult

Parution: 2021

Pages: 506

Description : Lors d’une froide et longue nuit, Jack Sommers a été confronté à un choix : vivre pour toujours selon les anciennes règles magiques de Gaïa, ou mourir. Jack a choisi de vivre, et en échange, il est devenu un Hiver – une incarnation physique de la saison sur Terre. Chaque année, il doit chasser la Saison qui le précède.
L’Eté tue le Printemps. L’Automne tue l’Eté. L’Hiver tue l’Automne. Et le Printemps tue l’Hiver. Le tout est régi par un macabre classement qui donne droit à des promotions ou à une Annihilation totale. Mais contre toute attente, Jack tombe amoureux de Fleur, la Printemps chargée de l’éliminer. Pour être ensemble, ils vont devoir s’échapper du terrible cycle meurtrier dans lequel ils sont prisonniers.

Hello à tous !

Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir cette maison d’édition. C’est maintenant chose faite grâce à Les saisons de la tempête ! Depuis l’annonce de sa sortie, il me faisait très envie. Ces histoires de saisons, de meurtres, d’amour interdit, j’avais hâte de découvrir tout cela ! Pourtant les premiers avis étaient plutôt mitigés, j’ai donc voulu me faire mon propre avis.

Dans un premier temps, je dirais que j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Le roman est composé de trois parties. La majorité de la première partie permet de poser le cadre de l’univers et est donc le moment le plus lent du roman. Cependant cet aspect ne m’a pas dérangé puisqu’une accélération se met en place dès la fin de cette partie. C’est d’ailleurs à ce moment-là que j’ai vraiment commencé à me sentir impliquée dans l’histoire grâce à ce côté « page-turner » qui commençait à émerger. La pression et l’urgence augmentent au fur et à mesure, ce qui me donnait toujours envie d’y revenir.

Les personnages sont intéressants et assez bien définis. Chacun possède des particularités propres à sa saison : nom, pouvoirs, odeurs… J’ai aimé voir leur défiance et leurs relations évoluer au fil des pages et des épreuves. De plus, j’ai trouvé intelligent que l’auteure créé un passé à chacun des quatre personnages principaux, cela permet de mieux s’attacher à eux. J’ajouterais qu’il est agréable de constater que d’une façon générale, les filles ne sont pas traitées comme des demoiselles en détresse. Elle savent se battre et le font sans hésitation.

Cela étant dit, j’ai quand même quelques réserves, notamment vis-à-vis de la plume. J’ai été vraiment déstabilisée par cette écriture, surtout pendant la première partie. Pour être très honnête, cela m’a tellement fait peur que j’ai craint d’abandonner la lecture. En effet, l’univers de ce livre est tout de même assez particulier et mérite une description claire et précise. Malheureusement certaines scènes sont décrites de manière assez confuses. Que ce soit au niveau des actions des personnages ou des environnements, il manquait parfois certaines phrases pour aider le lecteur à comprendre ce qu’il se passait. Il m’est arrivé de passer certaines scènes sans être vraiment sûre d’avoir compris. C’est vraiment dommage car la même histoire écrite légèrement différemment permettrait à ce livre d’être vraiment très bon. Cela dit, peut-être bien que la traduction en français n’a pas aidé mais je ne saurais pas dire à quel point.

Je voulais également revenir sur l’avertissement au début du livre. On nous alerte sur : « violence, torture, descriptions explicites de blessures, automutilation et suicide ». Quand j’ai vu ça, j’ai eu une petite appréhension. De mon propre point de vue, je trouve cet avertissement plus anxiogène qu’autre chose. En lisant le résumé, nous savons déjà qu’il sera question de meurtres et j’ai été plus secouée en lisant les tueries de La faucheuse. Les scènes de violence sont certes présentes mais ne sont pas excessives ni dans leur quantité ni dans leur description, il n’y a rien de gore ou d’exagérément décrit. Quant à l’avertissement de langage grossier, c’est pareil. Quelques gros mots trainent par-ci par-là mais rien d’excessif. Ceci est bien entendu un avis complètement personnel. Nous avons tous des sensibilités différentes mais ayant lu quand même un certain nombre de livres, celui-ci n’est largement pas le pire que j’ai pu lire au niveau de la violence.

Au final, j’ai passé un bon moment avec ces personnages. J’ai eu envie de les suivre et de les soutenir jusqu’au bout de leur aventure. J’ai également bien apprécié le concept de personnification des saisons. Mais le gros bémol du roman est sa plume qui aurait pu développer et améliorer des descriptions pour mettre le lecteur plus à l’aise.

Ce roman vous fait-il envie ? 🙂

Note : 7/10

éé

wallpaper-1019588
Télécharger Stack Ball - Défoncez les plateformes APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Et on tuera tous les affreux - Vernon Sullivan
wallpaper-1019588
Try Baby - Lou Marceau
wallpaper-1019588
"Cheese" de Zuzu