La Cité des squelettes

La Cité des squelettesLa Cité des squelettes de Richard Petitsigne, Gulf Stream Editeur La Cité des squelettes

Salut ! Moi, c’est Jacinthe. J’adore raconter ma vie même si, le plus souvent, seul mon chien Ventouse m’écoute.
Mais cette fois, c’est le truc le plus fou que tu entendras dans ta vie. Mes parents et moi, on vient d’emménager à la Cité des Squelettes. Et elle porte très bien son nom, crois-moi !
Mes voisins sont de véritables squelettes, bien vivants, faits d’os… et d’os.
Je te vois venir : les squelettes, on les trouve sous terre ou bien en déco pour Halloween. Ici, ils sont professeurs, musiciens, boulangers, écoliers… et sont même victimes de vol.
Lorsqu’on accuse mon gros toutou, je perds patience : qui que soit le responsable, il aura désormais Jacinthe Matagot-Pantoute à ses trousses !

La Cité des squelettes

J’ai découvert ce roman grâce aux éditions Gulf Stream qui m’ont gentiment envoyé un exemplaire.

logo-fonce

Dans ce livre, nous découvrons l’histoire de Jacinthe. C’est une petite fille qui ne cesse de déménager à cause du travail de ses parents. Cette fois ci, la famille s’installe au cœur de la Cité des squelettes. Mais très vite, Jacinthe s’aperçoit que le quartier est à part. En effet, les êtres humains cohabitent avec des squelettes. Et lorsque des os se font mystérieusement volés, c’est son chien Ventouse qui se voit accusé.

L’intrigue de ce petit roman commence par mettre en place les personnages. Très vite, on s’attache au personnage de Jacinthe qui est la narratrice. A travers son regard, le lecteur va vivre une aventure palpitante. Très vite, la jeune fille qui n’aime pas les injustices, va mener l’enquête pour disculper son toutou. Le suspens ainsi que les rebondissements sont au rendez- vous et raviront de façon certaine les lecteurs les plus jeunes (mais aussi les plus…matures).

Vous l’aurez compris, l’histoire a su me séduire. Mais au-delà de l’intrigue, c’est le personnage de Jacinthe qui donne tout son charme au récit. En effet, la petite fille a une sacrée personnalité. Étant la narratrice, tout est vu avec son regard d’enfant et l’ensemble est traité avec beaucoup d’humour. Le personnage principal de ce roman est attachante et elle m’a donné envie de la suivre dans de futures aventures. 

D’un point de vue stylistique, nous sommes clairement dans du roman jeunesse (ce qui n’est aucunement péjoratif). J’ai trouvé que les tournures de phrases ainsi que le vocabulaire étaient bien adaptés au public visé. Je ne connaissais pas le travail de Richard Petitsigne mais l’on sent à la lecture que l’auteur s’est amusé en écrivant le livre. Le ton est rafraîchissant et plein de touches d’humour. Cela rend la lecture véritablement agréable.

La Cité des squelettes est certes un roman, mais je ne pouvais pas en parler sans aborder les illustrations de Romane Poch. L’illustratrice nous offre une sublime couverture mais également plusieurs dessins tout au long de la lecture. Le trait est fin et précis. Il y a de multiples détails et le dessin est tout doux. Les illustrations intérieures sont en noir et blanc et je les ai trouvées vraiment sublimes.

Pour conclure, La Cité des squelettes est un bon roman jeunesse qui allie suspens, aventure et humour.

La Cité des squelettes

La Cité des squelettes La Cité des squelettes La Cité des squelettes

wallpaper-1019588
Le faiseur de rêves, tome 2 : la muse des cauchemars ~ Laini Taylor
wallpaper-1019588
Fucking King
wallpaper-1019588
Télécharger Ice Scream 1: Horror Neighborhood APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Livre-Disque - Denver le dernier dinosaure