Les Marvels

Les Marvels

De Brian Selznick - Editions Bayard (2017) -  670 pages - 19,90 €

Résumé : Tout commence par un voyage en mer en 1766 sur le Kraken où se joue une pièce de théâtre... Entrez dans cette histoire en images et suivez une grande famille de comédiens, les Marvels, de génération en génération, jusqu'en 1900.

Puis, découvrez un siècle plus tard, l'histoire de Joseph, échappé d'un austère pensionnat. Le garçon vient chercher refuge à Londres chez son oncle Albert Nightingale. Ce dernier vit dans une étrange maison comme sortie d'un autre mondeQui vit entre les murs ? Qui sont ces Marvels dont les portraits fleurissent partout ? Joseph décide de percer le mystère des lieux



Si je veux expliquer ma découverte de ce livre : 1. Je suis allée au rayon jeunesse de ma biblio de proximité, 2. J'ai aperçu un gros bouquin avec une très belle couverture et une tranche dorée sur un présentoir 3. Je l'ai pris. Donc, nous y sommes, j'ai enfin terminé Les Marvels de Brian Selznick et ma lecture a été à la hauteur de mes attentesCommençons par parler des illustrations. Pour ceux qui ne le savent pas, ce roman est en fait un mélange d'illustrations et de texte : la première et la dernière parties sont entièrement dessinées alors que la deuxième partie est écrite comme un roman conventionnel. Le trait graphique de Brian Selznick est assez particulier et crée une ambiance tout à fait envoûtante. On a un peu l'impression d'être dans un vieux film en noir et blanc. J'ai adoré le réalisme des visages et les décors qui nous transportent complètement dans un autre monde. Encore plus quand on apprend à la fin du bouquin que l'histoire s'inspire de faits réels et de la maison Denis Severs  à LondresÇa rend vraiment l'histoire encore plus magique. Par contre, dommage que certaines illustrations soient cachées par la pliure du bouquin. Mais, c'est vraiment un détailLes MarvelsLes Marvels, c'est une aussi histoire sur la famille et la place qu'on y occupe. Paraît-il que c'est une thématique récurrente chez Brian Selznick et j'aime bien la manière dont il aborde le thème de la différence ici à travers les personnages principaux. Ils sont vraiment tout comme j'aime : nuancés, attachants et mystérieux. Mais, la différence n'est pas la seule thématique abordée dans ce roman : l'auteur y parle aussi l'homosexualité et du VIH. Ce ne sont pas des thèmes qui sont récurrents dans la littérature jeunesse et l'auteur les traite avec beaucoup de naturel et de justesseLes Marvels
Quand à l'histoire, elle est très riche et globalement assez captivante. Comme dit précédemment, j'ai beaucoup aimé l'ambiance crée par l'auteur et j'ai réellement dévoré la première partie du roman. La deuxième partie, centrée sur l'histoire de Joseph, m'a paru un peu longue au début et répétitive même si on s'attache rapidement aux personnages. Enfin, j'ai été agréablement surprise par la dernière partie qui est aussi fantasque que satisfaisante. Encore une fois, Brian Selznick montre ses talents d'écriture en clôturant son livre de manière aussi inattendue que touchante. Les Marvels
Pour conclure, j'ai vraiment adoré ce roman aussi beau à l'extérieur qu'à l'intérieur. L'histoire des Marvels est émouvante, captivante et avec une ambiance sombre et magique absolument parfaite. Ne vous attendez pas à un roman jeunesse avec une intrigue simple et lisse, bien au contraire. C'est un roman complexe qui aborde des thématiques dures traitées avec justesse. Je vous le recommande vivement ! Ma note : ★★★★☆

wallpaper-1019588
Mortel Virus de Gérard Neyret
wallpaper-1019588
{Découverte} Hokusai : à la découverte du Japon, Giuseppe Latanza & Francesco Matteuzzi – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Robert Wauthy : Et la mort elle-même ne peut rien contre moi
wallpaper-1019588
Le jeu de l’assassin