Stairway to Heaven | Delinda Dane

Stairway to Heaven | Delinda Dane
ésumé :
Craquant en bad boy tatoué.
Irrésistible en papa modèle.
Il y a quelques années seulement, Tristan était un autre homme. Désabusé, indifférent au succès immense qu'il rencontrait en tant que tatoueur et curieux de toutes les addictions : drogues, alcool... femmes. mais c'est justement une femme qui a bouleversé sa vie. Enfin, une version miniature : Briar Rose, un mois, fruit d'une nuit furtive avec une inconnue, a été déposé e un matin sur le pas de sa porte, abandonné e par sa mère. Depuis, plus rien n'a jamais été pareil.
Aujourd'hui, Tristan ne vit et ne respire que pour sa fille, une adorable blondinette de quatre ans. Et s'il y a un sujet qu'il traite avec beaucoup de sérieux, c'est le choix de la personne qui prendra soin de son trésor lorsqu'il travaille au salon de tatouage.
Quand il reçoit Heaven Harper pour un entretien, il sait d'office qu'elle ne sera pas retenue pour le poste de baby-sitter. Elle est désordonnée, maladroite et, il faut bien l'admettre, beaucoup trop attirante. Très loin, donc, de l'image qu'il se faisait de sa future Mary Poppins !
Pourtant il doit bien prendre en compte l'attachement immédiat de Briar Rose pour cette étonnante jeune femme.
Alors, Tristan cède. Pour sa fille, il saura mettre de côté ses réticences... et son trouble.
Stairway Heaven Delinda Dane

Alerte à la lecture trop chouette ! Une histoire que j'ai apprécié lire et des personnages qu'on prend plaisir à rencontrer, sans oublier bien-sûre la découverte d'une nouvelle autrice. Je me suis empressé de commander la version papier pour garder un souvenir dans ma bibliothèque.

L'histoire n'a rien d'inédit et pourtant tous les éléments sont réunis pour que ça fonctionne. Nous faisons la connaissance du sulfureux Tristan qui malgré un succès grandissant peinant à s'en sortir, multipliant les excès et accumulant les femmes. C'est dans ce contexte que le jeune femme fait la connaissance de sa fille, qu'il a eu lors d'une brève aventure. Malgré ses quelques mois, ce petit être va bouleverser sa vie et complètement changer son mode de vie.

Des années plus tard, Briar Rose est son rayon de soleil et sa raison de vivre, alors lorsqu'il entreprend de lui trouver une nouvelle nounou, il va tout faire pour trouver la meilleure personne pour s'occuper de sa fille et son choix était loin de se porter sur Heaven qui n'a aucune des qualités qu'il juge nécessaire. Pourtant il est indéniable que du haut de ses six ans, sa fille a fait son choix.

Je crois qu'on peut déjà dire que le pitch d'un père célibataire à suffit à m'attirer dans les filets de cette histoire, et le petit bonus c'est sa passion pour son métier de tatoueur. Il faudrait être difficile pour ne pas apprécier ce papa poule qui a une forte personnalité et qui est prêt à tous les sacrifices pour sa fille. Ce qui le pousse à engager une femme qui va à l'encontre de toutes les règles qu'il s'était fixé, car sa fille s'est prise d'affection pour cette jeune femme et après un mauvais départ il va admettre qu'elle a la patience requise pour sa fille.

est une héroïne à laquelle on se prend rapidement de sympathique, elle a un caractère doux et une patience admirable qui va de pair avec sa personnalité et on ne peut qu'apprécier sa répartie. Elle a conscience qu'elle n'est qu'une employée, mais ne se laisse pas pour autant marcher sur les pieds et lorsque dépasse les bornes, elle se fait un plaisir de le remettre à sa place pour mon plus grand plaisir. L'alchimie va sauter aux yeux dès le départ et bien que les débuts soient difficile, leur amour pour Briar Rose va les rapprocher et leur permettre de développer une complicité.

Vous l'aurez compris je vous recommande chaudement cette lecture, c'est une romance doudou comme on aime en lire.


wallpaper-1019588
Mortel Virus de Gérard Neyret
wallpaper-1019588
{Découverte} Hokusai : à la découverte du Japon, Giuseppe Latanza & Francesco Matteuzzi – @Bookscritics
wallpaper-1019588
Robert Wauthy : Et la mort elle-même ne peut rien contre moi
wallpaper-1019588
Le jeu de l’assassin