Culottées

Culottées

 Gallimard (2020) ◾ 312 pages  ◾  Ecrit par Pénélope Bagieu 


TW :  Viols, guerres, violences conjugales (concernent uniquement certains portraits)

Pour mon anniversaire, j'ai reçu un excellent cadeau totalement surprise et pas n'importe quelle surprise car il s'agit de l'intégrale d'une de mes BD chouchous. Donc, il fallait absolument que je vous en dise 3 mots. Bon bref, si on enlève le titre et l'image de l'article et si je vous dit des portraits de femmes méconnues mais aux vies et aux actions exceptionnelles, vous savez forcément de quoi on va parler. Allez, laissez-moi vous présenter cette petite pépite !

Culottées

Dans Culottées, Pénélope Bagieu nous présente 30 femmes, à travers des portraits qui retracent leurs vies, leurs combats, leurs actions. Elles sont astronaute, musicienne, scientifique, journaliste, militante, femmes politique, reine, sportive ou un peu tout à la fois. Elles sont africaines, européennes, américaines, asiatiques. Elles sont cruelles, amoureuses de la liberté, extrêmement généreuse ou passionnées. Leur point commun ? Elles se sont battues pour se fonder une place dans la société et l'Histoire a voulu les oublier. 

A travers des dessins simples et efficaces (qu'on apprécie ou pas après) et avec un humour pétillant léger qui ne tombe jamais dans l'excès, Pénélope Bagieu nous livre une vision du féminisme à laquelle j'adhère totalement et qui fait de Culottées un indispensable. Même si je connaissais déjà certaines figures, cet ouvrage est une mine de renseignement. Pénélope Bagieu nous instruit mais aussi déconstruit et refait le portrait de certaines femmes qui ont été soient extrêmement dévalorisées (dont le combat a été évincé et réduit à l'état de néant, si vous préférez) tout en nous livrant celui de d'autres qui n'ont pas eu la reconnaissance qu'elles mériteraient.Culottées, c'est un ouvrage inspirant qui nous montre qu'il n'y a pas qu'une seule façon de faire évoluer les choses et que l'indépendance et la liberté peuvent prendre bien des formes.

J'apprécie aussi énormément le côté intersectionnel de cette BD. On nous présente de femmes de toutes couleurs de peau, de tous pays, de toutes origines sociales, de tous métiers et même de toutes orientations sexuelles. Forcément, ça fait plaisir parce qu'en Occident, on a pas forcément vent  de certaines figures originaires d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Asie ou encore d'Amérique du sud. Tout en découvrant le portrait d'une femme, c'est aussi tout un pan de l'Histoire du monde qui s'ouvre à nous. Parce que la Terre ne se limite pas à l'Europe et à l'Amérique, ce qu'on a tendance à oublier. 

Culottées

Toutes les femmes ont une place dans Culottées et chaque portrait, chaque destin est à découvrir et à lire. Et même si tous sont évidemment intéressants et inspirants, j'ai quand-même des "préférences", en tout cas des histoires qui ont davantage résonnées en moi. Ainsi, Nelly Bly , Leymah Gbowee, Phoolan Devi m'ont particulièrement marquée.

Puis, ne parlons même pas de cet objet livre qui est juste magnifique : évidemment, vous pouvez très bien lire les deux tomes avec les éditions séparées mais si vous avez envie de vous accorder un petit plaisir, vous ne serez pas déçue par cette intégrale qui fera très belle effet dans cette bibliothèque. *c'était la petite parenthèse Valérie Damidot*

Bref, Culottées est un énorme coup de cœur dans son entièreté et je vous invite franchement à sauter le pas, si ce n'est pas déjà fait ou à le faire découvrir autour d'entre vous à tout le monde ! (rien qu'aux personnes qui pensent que Josephine Baker était juste une huluberlue qui se dandinait avec une ceinture de bananes, ça vous fait déjà du people) 

                                                    Ma note : ♥♥♥♥♥/5  

A découvrir aussi :

Si vous n'êtes pas adepte du format BD, sachez aussi que Culottées a été adapté en série animée sur France TV 


wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Monster Clash 2 APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Les garçons russes ne pleurent jamais
wallpaper-1019588
L’armée des ombres – Joseph Kessel
wallpaper-1019588
F*** Eve, mon père Noël s’appelle Adam ! – Caro M. Leene