L’Arbre aux fées de B. Michael Radburn

L’Arbre aux fées de B. Michael Radburn L'Arbre aux fées de B. Michael Radburn, Publié aux éditions du Seuil, 2019, 320 pages. Taylor Bridges, un ranger australien, est hanté par la disparition de sa fille Claire, huit ans. Son couple a volé en éclats et pour cesser de ruminer son chagrin, il demande sa mutation en Tasmanie. Dès son arrivée dans la petite bourgade de Glorys Crossing, Drew, une fillette du même âge que Claire, disparaît également. Taylor y voit une coïncidence avec son propre malheur et mène une enquête au sein d'une population pour le moins hostile. Une initiative qui déplaît à O'Brien, le chef de la police locale. Taylor, convaincu que Drew est vivante, poursuit ses investigations et apprend que d'autres petites filles ont disparu avant elle. Avec l'aide de Grady, un inspecteur du continent envoyé sur place, Taylor découvre une île aux secrets bien gardés...

L'Arbre aux fées est un roman policier sur une disparition d'enfant. Parce que sa fille a disparu depuis un an et qu'il ne supporte plus sa vie actuelle, Taylor Bridges, ranger australien, demande sa mutation pour la Tasmanie. Seul, isolé dans un petit cottage, en pleine saison hivernale, Taylor tente de lutter, chaque nuit, contre sa peine. Il fait la connaissance de Drew, une gamine du même âge que la sienne lorsqu'elle a disparu. Quelques jours plus tard, Drew disparaît aussi sans laisser de traces. Taylor se lance à corps perdu à sa recherche et s'aperçoit bien vite que d'autres petites filles ont disparu bien avant elle, ...

Ce roman reste très classique dans sa construction. Taylor, ravagé par la douleur, trouve un exutoire dans la recherche de Drew. Il va mener l'enquête de son côté car il voit bien que la police se fourvoie et s'enlise complètement. J'ai aimé le fait qu'il y ait un jeu entre le passé et le présent de Taylor. On découvre au fil des pages, l'épreuve terrible à laquelle il a été confronté. C'est un personnage très humain en proie au chagrin le plus total. Il est rempli de failles et de faiblesses.

L'enquête reste très classique comme je l'ai dit un peu plus haut. On suit les pistes exhumées par Taylor. La Tasmanie apparaît comme un lieu hostile et reculé. L'auteur laisse planer un petit côté fantastique sur le roman avec cette légende de l'arbre aux fées. On bascule cependant bien vite dans le sujet de la disparition d'enfant avec la découverte d'indices capitaux laissant supposer que Drew n'est pas la première victime. A l'image de ces cercueils qui remontent à la surface à cause de la montée des eaux du lac, Taylor va déterrer le passé.

J'aurais aimé que le roman traîne cependant plus en longueur. L'auteur a choisi selon moi la facilité pour dénouer les fils de son intrigue. Il manque un zeste de profondeur pour que le roman me séduise totalement. La fin personnelle de Taylor est cependant beaucoup plus intéressante et m'a profondément émue.

Je recommande " L'arbre aux fées " pour des lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans un roman avec disparition d'enfant. L'intrigue peut-être classique a le mérite d'apporter du suspens tout au long du récit et le personnage de Taylor vaut vraiment le coup.


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi