Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons

Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons
Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons
Robert Langdon, le célèbre spécialiste de symbologie religieuse, est convoqué au CERN, en Suisse, pour déchiffrer un symbole gravé au fer rouge retrouvé sur le corps d'un éminent homme de science. Il s'agirait d'un crime commis par les Illuminati, une société secrète qui vient de resurgir après une éclipse de quatre siècles et a juré d'anéantir l'Église catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu'une terrifiante bombe à retardement menace !
Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons
Pourquoi ce livre ? J’ai découvert le ce premier tome après la sortie du film quand j’étais au collège. J’ai profité d’une lecture commune pour le ressortir de ma PAL, dans l’objectif de le chroniquer une bonne fois pour toute !
Si la saga cinématographique a commencé énigmatiquement par Da Vinci Code, c’est bien Anges et démons qui ouvre le bal du thriller ésotérique en présentant le personnage centre, Robert Langdon. Professeur réputé de Harvard, il va être réveillé au beau milieu de la nuit à cause de la marque d’une secte depuis longtemps tombée dans l’oubli… Les Illuminati sont de retour.
J’ai trouvé le début au CERN très long. Trop long. Le livre est un sacré pavé, mais il aurait gagné en qualité s’il avait été écrémé de cinquante à cent pages dans la première moitié. Oui, le CERN pose le cadre, même si on se rend compte que l’auteur n’y a jamais posé les pieds. Entre le manque de crédibilité et le piétinement entre la découverte du corps, les explications et les révélations du directeur du centre qui tombent au compte-gouttes, j’ai vraiment ressenti un ennui. Une fois arrivé à Rome en revanche, j’ai complètement pris plaisir. La chasse poursuite au travers des monuments religieux est génial, pour ceux qui ont eu la chance d’aller dans la capitale, on visualise très bien toutes les ruelles et bâtiments rencontrés par le duo “d’enquêteurs”. De plus, même si on est au coeur de la religion, son traitement et jugement par les yeux d’un athé (le narrateur) ne nous embobine pas dans le dogme, on sent que ce n’est pas le but. Et puis une fois qu’on a compris qui était le véritable “méchant” de l’intrigue, je suis retombée dans l’ennui. Je trouvais qu’on avançait pas, une fois de plus, que l’auteur faisait exprès de prendre son temps. Pire, l’épilogue ne sert, à mon sens, à rien, à tel point que j’aurais pu m’épargner de le lire !
Le terme de méchant est entre guillemets car il n’y en a pas de véritable, ce qui est un bon point. Bien sûr, avec la religion on a évidemment le droit à la réflexion entre le manichéisme du bien et du mal, mais les personnages nous épargnent grâce à leurs convictions qui sont bien présentées. Les autres personnages sont plaisants. Bon, j’ai été agacée de voir que tout le monde voyait Robert Langdon tel un agneau innocent, cela a fini par le décrédibiliser et le rendre niais à mes yeux. Mais il est vrai qu’il nous paraît gentil, humble, très humain dans ses faiblesses. En revanche, il a une capacité de réflexion et un esprit de déduction hors du commun ! Vittoria ne m’a pas dérangé non plus, elle aide sans paraître faible ou dépendante, elle incarne la détermination du groupe, ce qui lui donne un véritable rôle. Par contre, j’ai trouvé qu’il manquait un peu de pathos, par rapport à la mort tragique de son père. Les autres personnages m’ont plu, même ceux vivant au Vatican.
C’est un gros pavé mais il faut reconnaître que ça se lit tout seul. La plume de Dan Brown est légère, simple, cela se lit très facilement.
Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons
J’ai préféré la relecture à la première découverte car j’étais préparée aux longueurs dont souffre ce premier opus. Pour autant, là encore je me suis ennuyée au début et à la fin et le livre n’aurait pas perdu en qualité s’il avait maigri de cent pages. Pour autant, les personnages sont intéressants et fonctionnent bien ensemble et j’ai adoré la chasse aux trésors dans la capitale romaine. Pas un franc succès, mais pas nul non plus, je lirai la suite par curiosité et plaisir. Petite remarque anodine mais qui vaut son pesant d’or… C’est une enquête fun mais qui manque de crédibilité. Il faut avoir conscience en se lançant dans cette oeuvre que les procédures au CERN et au Vatican, du moins durant le conclave, ne se passent pas ainsi.
Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons
13/20
Robert Langdon, tome 1 - Anges et démons
Les autres titres de la saga :
1. Anges et démons
2. Da Vinci Code
3. Le Symbole perdu
4. Inferno
5. Origine
- saga en cours -

wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi