Everyday heroes, tome 3 : Cockpit, de K. Bromberg

Everyday heroes, tome 3 : Cockpit, de K. Bromberg

De K. Bromberg

Paru le 20 mai 2020

Chez Hugo New Romance

470 pages

17€

Everyday heroes, tome 3 : Cockpit, de K. Bromberg


Toute cette histoire de concours était censée se dérouler simplement. Je sais, je sais. Lancer le concours du  » Papa le plus sexy  » pour regagner la confiance de mon patron, et sauver l’un des magazines en ligne pour lequel je travaille, c’était mon idée. Mais je ne pouvais pas pévoir que le concurrent numéro dix, soit le terriblement sexy Grayson Malone. Mosieur Compliqué en personne. Parce que Grayson m’a bien connue lorsqu’on était plus jeunes, et je lui rappelle son passé. Et aussi la femme qui lui a brisé le coeur, et qui l’a quitté, le laissant élever seul le petit garçon le plus adorable que j’ai jamais vu.
Mais pas question d’entamer une relation, encore moins avec un papa célibataire qui trimbale des valises. Même s’il a des abdos d’enfer et le sourire ravageur.
Et maintenant que le concours touche à sa fin, les six mois qui viennent de s’écouler, c’était juste pour s’amuser, ou nous avons créé quelque chose qui vaut la peine de tout risquer ?

Everyday heroes, tome 3 : Cockpit, de K. Bromberg

Cette saga, tout comme les romans de K. Bromberg en général, est un grand mystère. Ça passe, ou ça casse. Si j’ai adoré le deuxième tome, le premier m’est passé complètement au-dessus. J’étais curieuse de savoir à quelle catégorie celui-ci appartiendrait. En plus, Grayson était le frère qui m’intriguait le plus, puisque son fils, Luke, semblait être un personnage secondaire avec beaucoup de potentiel.

Tout d’abord, j’ai été soulagée de voir que le love interest de Grayson ne soit pas la meilleure amie d’Emerson, comme je le craignais depuis le début. Ça aurait été trop facile et j’aurais été déçue. Heureusement, K. Bromberg est partie dans une direction toute autre, avec un nouveau personnage féminin jamais introduit dans Everyday Heroes, Sidney, qui m’a beaucoup plu. Si elle parait plutôt « enfant pourrie gâtée » au début, elle grandit rapidement, et son évolution est particulièrement passionnante à suivre. C’est une vraie évolution, très bien écrite et parfaitement crédible. J’ai beaucoup aimé son personnage, qui est à mes yeux l’un des plus gros points positifs de ce roman.

Le point négatif, en revanche, est celui que je pensais apprécier : Grayson. Un pas en avant, trois pas en arrière. Le genre d’hommes qu’on retrouve souvent dans les romances, mais qui est absolument tout sauf idéal. Grayson assimile Sidney à son ex-femme, Claire, qui l’a quitté et a abandonné leur fils pour ne pas perdre son héritage familial. Ainsi, peu importe ce que peut faire ou dire Sidney, Grayson, sûr de lui, ne lui donne pas sa chance. En revanche, il la laisse penser que ses pensées évoluent, puis la rend pour une imbécile et la rejette en lui rappelant qu’elle n’est rien pour lui et que, de toute façon, s’il commençaient quelque chose, elle ferait comme Claire et partirait. En plus d’être plutôt insupportable, Grayson n’a surtout pas évolué. C’est son fils Luke qui portait sa relation avec Sidney à bout de bras.

J’imagine une certaine passion de K. Bromberg pour la série Modern Family. En effet, Sidney est envoyée travailler pour le magazine Modern Family. Ce qui aurait pu être une sacrée coincidence est confirmé par les prénoms des autres personnages. Luke, le fils, Claire la mère, j’ai trouvé ces références assez amusantes.

Si ce troisième tome n’est à mes yeux pas à la hauteur du second, il reste un niveau au-dessus du premier, et reste une très bonne lecture. J’ai craqué pur Sidney, j’ai craqué pour Luke, et j’ai craqué pour cette histoire douce. K. Bromberg a particulièrement maîtrisé le rythme dans ce roman. Pas trop rapide, sans non plus qu’on ne s’ennuie, le rythme est entrainant dans ce tome.

☆☆☆,5


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La maîtresse de Trevelyan
wallpaper-1019588
J’avais 15 ans : vivre, survivre, revivre » Elie Buzyn
wallpaper-1019588
Les Furtifs
wallpaper-1019588
Malgré nos différences » Fanny André