Just 17 – Emma Green

Just 17 – Emma Green

Titre : Just 17 

Auteur : Emma Green

Edition : Addictives

Genre : Romance

Pages : 373 pages

Parution : 16 Décembre 2019 (uniquement sur liseuse)

Just 17 – Emma GreenJust 17 – Emma Green

Une lycéenne rebelle. Un professeur hipster.
Un amour interdit.
Onze ans les séparent.
Mais la morale ne peut rien contre l’amour.
Elle est bien plus que son élève.
Il lui est formellement interdit.
Elle a tout à apprendre.
Il a tant à perdre…
Elle n’a que 17 ans.
Mais elle sait ce qu’elle veut : lui.

Just 17 – Emma Green

J’avais envie de lire une romance avec une différence d’âge, ça tombe bien, Just 17 était tranquillement à m’attendre dans ma liseuse.

C’est une romance clichée, je ne vais pas le cacher, le prof qui tombe amoureux de son élève. Je sais que ça peut paraître malsain à certaines personnes, mais pour moi ça n’a pas été le cas pour moi.

On suit, Lemon, elle débarque à Washington chez son oncle, qui a accepté de l’accueillir chez lui. Elle n’a pas eu le choix, que de quitter sa Louisiane, sa mère, ses deux meilleurs amis. Elle se retrouve dans une école de privilégié, de gosses de riches de la haute société. C’est une Chamberlain, son oncle lui offre tout ce dont elle à besoin, et sa cousine Bella, va l’aider à s’intégrer au lycée autant qu’elle peut. 

Mais dès le premier cours, Lemon va être chamboulée par son prof d’histoire, Roman, un prof qui n’a rien à voir avec les autres. Hipster, tatoué, les cheveux en bataille et une barbe bien taillée. Il est comme Lemon, pas à sa place dans ce lycée, ce n’est pas leur monde. 

Malgré tous les interdits, leur différence d’âge, la relation prof-élève et le fait que Lemon soit mineure, ils ne font pas réussir à rester éloigné. 

Malgré les risques, ils vont se tourner autour, s’apprivoiser, s’échanger des baisers en cachette, et petit à petit ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre.

 Imagine tout ce que tu as envie que je te fasse. On n’a peut-être pas le droit de se vouloir, pas le droit de se toucher, mais rien ne nous empêche de rêver. 

J’ai vraiment dévoré cette histoire, malgré le côté qui peut être dérangeant pour certains, perso ça ne m’a pas du tout choqué. Les deux personnages, savent ce qu’ils font, ils sont conscients des risques qu’ils prennent. En plus, Lemon est très mature pour son âge.

J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le personnage de Lemon, elle est mature, réfléchie, forte et elle a un côté rebelle, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle m’a beaucoup touché, avec ce qui est arrivé à sa mère, le fait qu’elle ait été complètement déracinée, et qu’elle se retrouve dans un monde qu’elle ne connaît pas. 

J’ai aussi adoré le personnage de Roman, il a quitté son quartier, son univers, pour travailler dans un lycée huppé. Il a besoin de l’argent pour son neveu, qui a besoin d’une transplantation cardiaque. Il ne peut en aucun cas, se permettre de perdre son emploi pour son attirance pour Lemon.

Je ne pensais pas qu’on pouvait tomber amoureuse si vite. Si fort. Et déchanter encore plus vite, encore plus fort, une fois le rideau tombé.

C’est grâce à Roman, que Lemon va réussir à survivre à ce nouveau monde, remplie d’hypocrites. Ils se comprennent et n’ont aucune envie de devenir comme eux. Elle va se décider à réussir ses examens et son avenir pour Roman, pour avoir une meilleure vie que sa mère. 

Je me suis vraiment beaucoup attaché aux personnages, comme ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps. J’ai été agacée comme pas possible par certains personnages, comme l’ex de Roman, qui m’a clairement énervé. Elle tourne toujours autour de lui, alors qu’elle avait décidé de le quitter. Elle ne veut pas comprendre que c’est fini et elle insiste, je l’ai trouvé lourde… Et bien sure Griffin, celui qui se prend pour le roi du lycée, qui décide de faire la pluie et le beau temps, qui est d’une méchanceté pure. 

Ce livre parle bien plus que d’une histoire entre un prof et une élève et d’une différence d’âge. Il parle de différence de milieu et donc de privilèges, de préjugés mais aussi de harcèlement sexuel et d’homosexualité.

Étrange monde rempli d’autruches, qui te fait préférer la douce hypocrisie à la dure vérité.

Je n’ai vraiment que du positif à dire sur ce livre, je suis bien triste d’avoir quitté les personnages auxquels je me suis énormément attaché.

Ce livre est le deuxième d’Emma Green que je lis, et surement pas le dernier. 


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi