Carnets Noirs de Stephen King

Auteur: Stephen King
Maison d'édition: Albin Michel / le livre de poche  
Genre:   thriller
Prix: 22,50€ / 8,90€
Pages:  428
Date d'édition: 2016
Résumé 
En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s'emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C'est compter sans les mauvais tours du destin... et la perspicacité du détective Bill Hodges.
Carnets Noirs de Stephen King
17/ 20 

Ce que j'en ai pensé : 
  
 Oh punaise ! Carnets noirs était juste une lecture de dingue. C'était tellement excellent. Quel plaisir de retrouver Bill Hodges ! Par contre c'était très long à démarrer. J'ai adoré les thèmes abordés notamment tout ce qui touche à la littérature avec toutes les références et les conséquences que celle ci peut avoir pour un lecteur. J'avais peur que cela soit trop proche de Misery, car c'est le même sujet chère à Stephen King abordé ici, mais au final pas du tout.

Qui sont les personnages .

  J'ai vraiment apprécié découvrir ou retrouver ces protagonistes. Des personnages tellement subtils et bien travaillés. L'auteur prend énormément de temps pour nous les faire découvrir, et les faire évoluer au fils des pages. Par contre, au final même le grand méchant devient presque attachant.

    Quel plaisir de retrouver Hodge, Holly et Jerome qui forment toujours un trio de choque. Depuis M.Mercedes ils ont tous évolué et changé pour le meilleur. Entre Holly et ses troubles pathologiques qu'elle essaie de dépasser, Hodge qui essaie de se reprendre en mains.

    Morris Bellamy, est le grand méchant, mais King arrive à le rendre presque attachant et à la fois totalement détestable. Il semble avoir enchaîné les malchances, qui l'ont entraîné dans une spirale de folie infernale.

   La famille Saubers est mon gros coup de cœur de ce roman. Le père qui est rescapé du massacre de M.Mercedes, la mère qui essaie de tenir la famille à bout de bras et de soutenir son mari à présent handicapé et leurs difficultés financières. Pete qui veut aider sa famille comme il peut malgré son jeune âge et la petite Tina tellement mignonne et attachante.


Quelle est l'histoire de ce livre?
    
  J'ai été totalement à fond dans l'histoire des carnets. J'ai adoré les différentes temporalités oscillant entre le passé et le présent pour nous présenter toute l'histoire. J'ai également apprécié toutes les références à la littérature et au tome précédent M.Mercedes qui pour moi doit être absolument lu avant. J'ai également apprécié la course poursuite entre Morris, Hodge et Pete pour ses carnets.

   J'ai moins apprécié le rythme du roman. J'ai trouvé que c'était un peu long à démarrer même si tout le début est essentiel pour comprendre le roman. Le milieu est aussi un peu lent mais le rythme devient dingue vers la fin !


Le style d'écriture. 
Je ne suis pas du tout objective quant à la plume de Stephen King. Forcément, vu que c'est un de mes auteurs favoris. Pour moi, c'est une plume forte, intelligente, belle, efficace. Il prend son temps pour tout développer. King, pour moi, est très fort pour faire passer des messages derrière ses histoires et de fortes émotions. J'ai également adoré les nombreuses références a la littérature.
Conclusion 
Je conseille vivement de commencer par M. Mercedes. C'est essentiel pour bien comprendre ce roman. C'était encore une très bonne lecture avec Stephen King. Quel bonheur de retrouver Hodge dans une nouvelle enquête : une véritable course infernale entre  Morris un tueur fanatique de l'écrivain John Roshstein devenu fou, notre chère Hodge et le jeune homme qui a découvert les carnets de John Rothstein enterré par Morris plus de 30 ans en arrière. 



Les + :


* L'histoire de ce roman était passionnante. J'ai adoré retracer l'histoire de ces carnets et des romans jamais publiés de John Rothstein. Meme si il m'a manqué un petit je ne sais quoi dans cette histoire pour égaler M.Mercedes.


* J'ai beaucoup aimé les sujets traités dans ce roman, la relation auteur / lecteur qui peut devenir malsaine et les références à la littératures .


* Les personnages de cette histoire sont juste passionnants. J'ai totalement été conquise par eux. Ils sont subtils, intelligents, travaillés et profonds. Quel bonheur de retrouve le trio infernal et de découvrir Morris et la famille Saubers.
* La plume de l'auteur est forte, intelligente, belle et efficace. Il prend son temps pour tout développer et arrive à faire passer énormément d'émotions.
Les - :
* Le roman 
est très long à démarrer. Seulement ça ne m'a pas 
posé de problème, j'ai même trouvé ça essentiel .

* Il y a tout de même quelques longueurs tout au long du roman notamment au milieu !

Une Citation pour se faire une idée de la plume?
L’une des révélations les plus électrisantes dans la vie de lecteur, c’est de découvrir qu’on est un lecteur – pas seulement capable de lire, mais amoureux de la lecture. Éperdument. Raide dingue. Le premier livre qui donne cette impression ne s’oublie jamais et chacune de ses pages semble apporter une nouvelle révélation, une révélation qui brûle et qui enivre : Oui ! C’est ça ! Oui ! Je l’avais vu aussi ! Et bien sûr : C’est exactement ce que je pense ! C’est ce que je ressens ! 

wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi