Le Maître des Ombres

Le Maître des Ombres
SERVICE PRESSELe Maître des Ombres
Le Maître des Ombres Titre : Le Maître des Ombres
     Auteur : Jean-Christophe Chaumette
     Sorti en 2020 (réédition)
     Lu en mars
     Évidence Éditions (Imaginaire)
     Genre : Fantastique
   
4eme de couverture :
Dans un futur proche, les États Sanctifiés et Unis d’Amérique contrôlent le Proche et le Moyen-Orient, à l’exception de l’Iran contre qui a été lancée l’opération « Justice divine ». Jason Garnett, lieutenant de l’armée de terre, capture un soldat ennemi dans la crypte d’une ziggourat vieille de trente-trois siècles. La vision d’un terrifiant pictogramme gravé sur un des murs entraîne Jason dans une quête plus dangereuse que toutes les luttes qu’il a menées jusque-là.
Pourchassé par les combattants de l’islam, il part à la recherche de la geôle dans laquelle les zoroastriens pensaient avoir enfermé l’incarnation du dieu des ténèbres. Avec l’aide de son prisonnier, d’un rabbin de la secte des haredim et d’une infirmière française, il devra comprendre quelle est la pire menace : le Maître des ombres, ancien démon captif depuis des millénaires, ou la folie des Hommes dont l’âme est le véritable champ de bataille entre Ormuzd et Ahriman, le dieu de la lumière et celui des ténèbres.
Je remercie Évidence Éditions et le Crazy Books Day pour cette superbe lecture. Je ne réfléchis pas longtemps avant de dévorer un nouveau livre de J.-C. Chaumette. ♥
Le Maître des Ombres
Le Maître des Ombres D’étranges inscriptions ont été trouvé dans les ruines d’une ziggourat détruite par l’armée des États-Unis Sanctifiés. Quelles informations cachent-elles ? Revêtent-elles une importance capitale ? Nulle ne le sait et pourtant, tous s’arrachent leur traduction. Avec Le Maître des Ombres, Jean-Christophe Chaumette ancre une fois de plus son récit dans un futur proche et probable. Le contexte du récit, bien que différent, ressemble pourtant, à s’y méprendre, au nôtre : conflits religieux, suprématie, violence et tension. Je brosse bien évidemment un tableau plus sombre que celui dans lequel nous vivons actuellement mais quand même… Je suis convaincue que certains traits dépeints par l’auteur pourraient se confirmer à l’avenir.
La guerre fait rage. N’entendez-vous pas, au loin, quelques tirs de fusils ou l’entêtant bruit d’un drone épiant sa prochaine cible ? La violence est omniprésente, emportant la vie de nombreuses victimes - innocents comme meurtriers -, ravageant les terres en ne laissant que des sillons de larmes derrière elle. Au cœur de cette horreur, déchiffrer les mystérieuses inscriptions apparaît comme une priorité… pour qui ? Les Hommes sont prêts à tout pour obtenir ce qu’ils souhaitent, n’hésitant pas une seule seconde à s’entre-déchirer dans un bain de sang. L’étau se referme progressivement dans un monde très sombre qui ne laisse que relativement peu de place à la lumière. J’ai été prise dans cette histoire, happée par cette quête sortie tout droit des entrailles de la Terre, aussi captivée que terrifiée par la cruauté sans limite des humains. Il ne fait pas bon s’embarquer seul dans cette immense galère tant les dégâts collatéraux sont nombreux. Courage et détermination deviendront vos meilleurs alliés en ces temps troubles.

Le Maître des Ombres

Prince of Persia concept art, Ahriman

Le Maître des Ombres Pour la religion, pour les croyants, pour les alliés et les ennemis. Une course contre la montre s’engage et tous les coups sont permis. Le virtuel comme le réel se transforment en terrain propice pour guerroyer, faisant tantôt appel au charisme et à la persuasion ou à la stratégie et la force brute. Progressivement se dessinent les contours d’une société ravagée par la religion, endoctrinée et prête à toute pour imposer son règne et sa vision des choses. Ce récit met en scène l’affrontement des États-Unis Sanctifiés contre les légions de l’Islam. D’un côté un président, ancien télévangéliste, de l’autre, le Marja, cet homme capable de rassembler et d’unir toutes les branches de l’Islam. Ce dernier apparaît comme un véritable dieu sur Terre dont l’exploit réalisé n’a d’égal que son aura naturelle. Chacun avance et gère ses pions ainsi que ses apparitions médiatiques, la guerre ne se gagnera pas uniquement grâce aux soldats, tout est plus subtil, plus fourbe d’une certaine manière. Il ne s’agit donc pas uniquement d’une religion mais de plusieurs, d’un ensemble de textes qui remonte à loin, très loin, au temps des Aryens. Grâce aux talents de traductologie d’un rabbin, nous voyageons, comparons et confrontons des textes, idées et perceptions. J’avais peur, je ne vous le cache pas, d’être perdue et noyée sous le flot de références - religieuses ou non d’ailleurs - mais il n’en fut rien. L’auteur ménage ses lecteurs avec un certain soin, expliquant tel ou tel aspect à travers des dialogues bien construits, permettant ainsi de suivre le fil de sa réflexion.

Le Maître des Ombres

Hanna M. G. Shapero, Zarathushtra


 Les coups ne cessent de pleuvoir, assombrissant le ciel de tout un chacun. Une menace plane sur le monde, le réveil du Maître des Ombres ne saurait tarder, entraînant avec lui le chaos, plongeant les Hommes dans une ère de violence et d’errance. Les rapports de force sont inégaux et dévastateurs. La bêtise humaine se trouve plus que jamais au cœur de ces affrontements presque barbares. Une question survient, celles des armes utilisées et de leur but. Le savoir, au même titre que les armes matérielles telles que les missiles ou même les armes blanches, est un atout non négligeable. L’opinion publique, dont on connaît l’importance notamment à travers la guerre du Vietnam, se transforme en cible de choix, en priorité. Le Marja comme le Président vont multiplier les allocutions et justifier leurs décisions, haranguer presque les foules. Les médias, véritables moteurs de l’information, prouvent encore et toujours le poids qu’ils occupent au sein des sociétés. Il ne suffit pas de progresser sur le terrain entre deux fusillades, il est nécessaire de conquérir le coeur des hommes et des femmes et de leur donner à voir… surtout leur donner à voir ! La télévision et notamment quelques grandes chaînes travaillent main dans la main avec l’armée étasunienne, effectuant leurs éloges et dévoilant ça et là les dernières inventions, réalisant des reportages plus vrais que nature.
Le Maître des Ombres En plein cœur de cette mêlée générale, plusieurs profils se dressent, aux antipodes les uns des autres et pourtant complémentaires. Des destins hors du commun pour des individus que rien ne prédisposait à former un groupe. Des personnalités uniques et affirmées, reliées par un fil ténu symbolisant la fragilité de leur entreprise. Comme ce fut le cas dans le Niwaâd ou encore L’Arpenteur de Mondes, Jean-Christophe Chaumette rassemble ses personnages autour d’une même idée, ici d’une même crainte. Bien que d’horizons très divers, parfois même frères ennemis, les quatre protagonistes constituent un cercle fermé, source et objet de nombreuses convoitises. Chacun apporte quelque chose aux autres, de manière consciente ou non. Soldat au service des États-Unis Sanctifiés, protégé du Marja, rabbin traducteur et fou sur les bords ou encore infirmière, leur diversité créée leur force. Les épreuves qu’ils traverseront ensemble dévoileront leur vrai visage et leurs intentions parfois cachées. J’ai particulièrement apprécié observer les liens se tisser et les relations se nouer, ces interactions contribuent à créer de véritables échanges culturels ainsi qu’à donner naissance à des réflexions profondes. Chacun s’interrogeant alors sur le véritable ennemi, sur les motivations de chaque pays et la réalité de ces effroyables conflits. La personnalité de ces quatre individus est aussi fouillée que profonde ; les personnages secondaires, à l’image du terrifiant cyclope, ne sont pas en reste. Il s’agit d’une immense fresque mouvante que la mort vient ponctuer de taches noires. 

Le Maître des Ombres

Hanna M. G. Shapero, Spenta Mainyu


«Nous étions quatre personnes de races et de croyances différentes, lancées dans une quête semée d'embûches, à la recherche d'un lieu caché et d'une forme mystérieuse que le premier voulait contrôler, le second détruire, le troisième utiliser et que la dernière souhaitait comprendre.» Le destin du monde repose sur la réussite de leur aventure, un périple jalonné d’élément fantastique, un voyage vers une destinée presque inconnue, une quête aussi absurde que vitale. Des États-Unis Sanctifiés en passant par Israël ou encore la Turquie, en mer ou sur terre, la route sera longue et éprouvante. La terrifiante image de la bête hante encore les esprits des membres du groupe, réveillant en eux une peur sourde et indescriptible. Nulle ne peut expliquer les sensations éprouvées, seul le douloureux souvenir du démon les motive et leur insuffle la force nécessaire pour le vaincre, ou tout du moins, tenter de le vaincre. Un mélange de sacré et d’histoire, de surnaturel et d’émotions… Le Maître des ombres joue avec l’âme et l’esprit, semblant se nourrir du doute et du vice qu’il sème en chacun. 
Et tout s’acheva dans le sang et les larmes, de tristesse ou d’impuissance, de détresse ou de douleur. L’Homme est-il capable de retenir les leçons du passé ou est-il encore et toujours en quête de pouvoir et de puissance ? Quand les humains réaliseront-ils le poids de leurs erreurs et les conséquences de ces dernières ? Une fois de plus la magie de la plume de Jean-Christophe Chaumette a opéré, me transportant dans cette histoire sombre et intense. Un style riche, imagé et envoûtant, véritable compagnon de route au fil des lectures. L’épilogue, mettant un terme au récit, répond parfaitement au prologue que j’en étais presque venue à oublier. Les réflexions proposées par ce livre sont nombreuses et toujours pertinentes, elles n’attendent que vous pour être poussées un peu plus loin.



 ► 3 raisons de lire Le Maître des Ombres :
- Une vision glaçante d'un hypothétique futur
- Des personnages hétéroclites et complémentaires
- Des réflexions profondes sur la religion et les manières de gagner une bataille
Le Maître des Ombres

wallpaper-1019588
Les sorties livresques d'octobre 2022
wallpaper-1019588
Chronique : Alien 3 le scénario de William Gibson - Pat Cadigan (Bragelonne)
wallpaper-1019588
Bilan #112 (Septembre 2022)
wallpaper-1019588
Lancement du choix Goncourt de la Belgique 2022