Les Enfants du Temps


Les Enfants du Temps

Source : Doc Ciné

Un film d'animation japonais, drame et romance, de Makoto Shinkai, sorti le 8 janvier 2020 d'une durée de 1h54
BANDE ANNONCE
► SYNOPSIS 
Jeune lycéen, Hodaka fuit son île pour rejoindre Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle urbaine et trouve un poste dans une revue dédiée au paranormal. Un phénomène météorologique extrême touche alors le Japon, exposé à de constantes pluies. Hodaka est dépêché pour enquêter sur l'existence de prêtresses du temps. Peu convaincu par cette légende, il change soudainement d'avis lorsqu'il croise la jeune Hina...
Titre original : Tenki no Ko | Titre anglais : Weathering with You
Les Enfants du Temps
Ploc, ploc, ploc. Entendez-vous le doux clapotis de l'eau ? Ce son si caractéristique de la pluie qui tombe et ruisselle ? Imaginez maintenant que ce bruit soit le plus familier qu'il soit à tel point qu'il hante jusqu'à vos rêves. Fermez les yeux et tentez de penser à un monde dans lequel les gouttes d'eau tombent en continu, de manière régulière et presque symptomatique. Le ciel se couvre progressivement d'énormes cumulonimbus, empêchant les rayons du soleil de réchauffer et d'illuminer le monde. La météo et donc par extension, le temps, semblent complètement déréglés, plongeant les hommes dans une sorte de nuit infinie.
Makoto Shintai a choisi d'aborder un thème très en vogue et malheureusement très actuel également, celui des perturbations climatiques. Ce film d'animation se déroule au Japon et notamment à Tokyo, dans cette mégalopole surpeuplée qui dégueule son flot d'humains comme de pollution. À travers le récit de deux adolescents, en passe de devenir des adultes, il illustre les difficultés à trouver sa place dans cette masse grouillante, toutes les épreuves à surmonter pour s'affirmer et surtout, survivre. De petits boulots en jobs ingrats, le panel est large. Le monde tel que représenté  à l'écran est sombre, l'absence de soleil jouant, les grattes-ciels sont gris et la lumière peine à filtrer. On imagine sans peine les conditions de vie des habitants ainsi que l'ambiance et l'atmosphère qui doivent régner.

Les Enfants du Temps

Universum Film GmbH

Des solutions existent afin d'endiguer les pluies diluviennes. Le soleil peut revenir ! Oui, il peut. Bien évidemment, cela a un coût, un prix. Le spectateur découvre l'existence des Filles Soleil, selon la légende, elles pourraient faire apparaître le soleil grâce à des pouvoirs magiques. Pour certains il s'agit là d'une malédiction, pour d'autre d'une bénédiction. Hina est une fille soleil, ses capacités spéciales vont la propulser au rang d'icône capable d'égayer la journée des citoyens. Elle va faire payer ses services, j'entends par là le fait de repousser les nuages pour que le soleil daigne éclairer une zone précise. Tout s'achète dans ce monde, mais à quel prix et pour qui ? C'est là toute la question. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour lutter contre la nature ? Pour notre petit bonheur personnel ?
Une romance allège un peu le film, une histoire d'amour naissante entre Hina et Hodaka, un jeune homme en fugue. L'un prenant soin de l'autre, ils se soutiennent et se supportent mutuellement. Je ne peux m'empêcher de trouver leur idylle aussi touchante que carrément niaise. Je n'en pouvais plus de les voir se tourner autour dans un ballet certes attendrissement mais agaçant au possible. J'ai aussi trouvé certains passages égoïstes, je n'en dirais pas plus afin de ne pas dévoiler l'intrigue mais je garde un arrière goût amer. Dans l'ensemble, leur amourette, à l'image du film, est belle, longue et lente, donnant envie de s'endormir... Ce film est beau et triste mais d'un chiant ! 

Les Enfants du Temps

Universum Film GmbH


Les Enfants du Temps
Parlons maintenant musicalité et ambiance. Des musiques très douces accompagnent et bercent les images qui défilent. Les contrastes sont saisissants entre les scènes très colorées et ensoleillées et celles très sombres représentant un monde presque à l'agonie. Une importante toute particulière est accordée aux paroles qui donnent de l'impact à la musique, je vous conseille d'y prêter attention. Il s'agit d'un ajout bienvenu qui favorise l'immersion dans ce film d'animation. La douceur qui s'échappe des chansons accentue la détresse de la situation, renforçant la portée des messages véhiculés et des réflexions. 
Le titre français du film Les Enfants du Temps, me semble totalement à côté de la plaque. Je lui préfère largement la traduction anglais : Weathering with You qui est beaucoup plus adaptée à l'histoire. Je pensais d'ailleurs voir ce film en V.O. et donc en japonais, c'est ce qui était précisé pour la séance, or il était en V.F., ce qui a un peu cassé mon enthousiasme et a entaché le plaisir vu visionnage. J'achèverai cet avis en évoquant les images. Comme vous pouvez le voir avec celles que je propose, je trouve qu'elles sont absolument sublimes, tout en pureté et en finesse. Les détails sont incroyables et je ne vous parle même pas des couleurs qui font ressentir le moindre élément. Il s'agit, à mes yeux, du gros point fort de ce film. Bien que je me sois profondément et fermement ennuyée, je ne peux qu'être admirative du travail effectué par Makoto Shinkai, le réalisateur, ainsi que des problématiques que ce film soulève. 

wallpaper-1019588
'Âmes indociles' d'Emma Green
wallpaper-1019588
Livre d’activité Naruto
wallpaper-1019588
Livre d’activité Naruto
wallpaper-1019588
Beluga et autres baleines