New Mutants #1

Alors que la plupart des séries Dawn of X semblent regarder vers le futur ou, au moins, proposer des groupes de mutants et mutantes inédits, New Mutants de Jonathan Hickman, Ed Brisson et Rod Reis rassemble plutôt une équipe rétro qui fait appel à la nostalgie du lectorat. Ce n'est pas pour autant que le titre utilise une formule déjà connue. Loin de là.

En réunissant Mirage, Magik, Wolfsbane - qui retrouve un look proche de ses débuts, Karma, Cypher et Sunspot, Jonathan Hickman et Ed Brisson ont clairement envie de se faire plaisir avec les personnages de la série New Mutants des années 80 écrite par Chris Claremont. Avec Rod Reis aux dessins, il est difficile de ne pas se rappeler de cette série lorsque Bill Sienkiewicz œuvrait sur le titre - même si l'influence de Bob McLeod et Kevin Nowlan n'est pas loin. Mais, New Mutants ne peut pas se résumer qu'à ça puisque le titre fait partie intégrante de la construction de ce nouvel univers mutant que Hickman a commencé à construire avec House of X.

Et puis, il y a les nouveaux ajouts, à savoir Chamber et Mondo - qui joue un rôle important dans la vie sur/avec Krakoa. Il semble même que les scénaristes nous dévoilent que la recette de la série ne résidera pas seulement dans le groupe que nous suivons dans ce premier épisode mais que la série serait propice pour accueillir par la suite tou·te·s jeunes mutant*e*s, toutes ces générations venues de New Mutants, Generation X, New X-Men ou Wolverine and the X-Men. C'est peut-être moi qui le perçoit ainsi mais le passage dans l'habitat Akademos semble aller dans cette direction.

Il en est que la série a pour l'instant comme l'intention de nous montrer comment Krakoa a influencé en bien la vie des New Mutants, un groupe familial et uni mais à qui la vie n'a pas été tendre [cf. la série écrite par Claremont et celle de Louise Simonson -NdR]. Il y a un côté insouciant qui rend l'ambiance très perchée, presque euphorisée. Et c'est le déclencheur de l'aventure : vivant leur meilleure vie, les New Mutants s'en vont vers l'Empire Shi'Ar voir Cannonball pour lui raconter tout cela et le ramener.

Cela semble avoir été confirmé par Cullen Bunn mais, depuis le départ de Hickman de Marvel après Secret Wars, l'univers des X-Men a été mis en pause afin de ne pas interférer avec House of X et Powers of X qui aurait été prévu de longue date. Ce premier épisode de New Mutants semble aller dans ce sens puisque, aux dernières nouvelles, Cannonball était sur Terre loin de sa femme et de son enfant. Si on y réfléchit bien, les événements de House of X auraient pu profiter des 8 mois de pause après Secret Wars pour s'installer - ce qui aurait mieux que Death of X qui a eu lieu à la place - et cela aurait fonctionné tout pareil jusque-là.

En tout cas, New Mutants réutilise assez peu ce qui a été fait sur les personnages jusque-là - Roberto DaCosta n'a plus sa mèche blanche et a repris son alias de Sunspot, par exemple - ce qui rend le récit très accessible. Je vous le conseille franchement parce qu'il y a une ambiance feel good qui donne envie de suivre le titre. Ce n'est pas dénué d'humour et l'ancien lectorat appréciera de revoir dans une ambiance plus détendue qu'à l'époque les jeunes mutant·e·s interagir avec les Starjammers. Ce qui est aussi intéressant est de voir qu'à la fin de l'épisode l'équipe est jetée littéralement dans l'inconnu, ce qui promet un bon gros lot de surprises dans les prochains numéros.

New Mutants #1


wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi