The Green Lantern Annual #1

La série The Green Lantern de Grant Morrison a le droit à un épisode annuel qui sort du cadre de la maxi-série principale ramenant un concept que nous avions un peu perdu de vue ces dernières années.

Il faut être conscient que pour apprécier pleinement la série The Green Lantern, il faut certains prérequis. Chose que je n'ai pas forcément, je vous rassure, mais après la lecture de cet épisode annuel, je me suis mis à faire des petites recherches afin de mieux comprendre ce que je venais de lire.

En effet, dans ce numéro Hal Jordan se réveille dans la maison familiale entouré de ses proches. Forcément, ce n'est pas un repas comme les autres puisqu'un extra-terrestre menace la Terre en utilisant le spectre radio. Heureusement, Green Lantern, le policier de l'espace, peut compter sur sa famille afin de l'aider à repousser la menace.

La Jordan Family est un concept du Silver Age faisant le lien entre un super-héros oublié Air Wave (Lawrence 'Larry' Jordan) et Green Lantern (Hal Jordan, donc). En effet, Air Wave était apparu dans les pages de Detective Comics en 1942 avant de disparaître complètement au Silver Age. Mais, Dennis O'Neil a déterré le personnage (pour le tuer) à la fin des années 70 créant un lien entre lui et Hal. En effet, il s'avère que Larry est l'oncle de Hal. A la mort de Air Wave, son fils, Harold ou Hal Junior, reprend alors le costume devenant ainsi le sidekick de Green Lantern.

Grant Morrison s'est donné pour mission de revisiter le personnage de Hal Jordan en explorant aussi tout ce qui a été fait sur lui. Sa famille - et donc son sidekick - en font forcément partie. Ainsi, il explore cet aspect du personnage à travers un épisode qui ne s'inscrit pas dans la continuité de maxi-série mais dans la même logique. Sauf que l'épisode s'avère plus brillant, plus positif que la série dessinée par Liam Sharp. En effet, au-delà du côté Doctor Who presque assumé, l'histoire est plutôt fun avec de l'humour un peu "goofy" typique du Silver Age. Cela fait même penser aux sitcom américains des années 50/60 par moment mais avec un habillage science-fiction fort réussi.

L'épisode est esquissé par Giuseppe Camuncoli et fini par Trevor Scott ce qui a pour avantage d'avoir un découpage particulièrement réussi mais nous perdons la personnalité du trait du dessinateur. C'est un peu dommage même si cela reste assez joli dans son ensemble - surtout si vous connaissez le style de Scott qui est pas aussi gracieux habituellement.

The Green Lantern Annual #1


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
In real life T2 : mémoire vive
wallpaper-1019588
Francesco Pittau – Petit Garçon **
wallpaper-1019588
Sans amour, nos vies sont dérisoires...
wallpaper-1019588
Dans les pas de Valeria, tome 1