House of X #2

Après avoir exposé le nouveau contexte général dans le premier épisode de et montrer une direction fort différente dans celui de Powers of X, Jonathan Hickman nous dévoile le point de pivot de son histoire, ce qui a fait que tout a basculé afin de rendre tangible le rêve de Xavier mais aussi peut-être bien ce qui a tout fait capoté. Aussi, grâce à ce deuxième numéro de House of X, toujours sublimé par Pepe Larraz, le scénariste redéfinit l'univers des X-Men d'une manière osée.

Moira MacTaggert a toujours été présentée comme quelqu'un d'important dans la vie de Charles Xavier mais elle a toujours été écrite comme une confidente, une amante ou un soutien. Elle a donc été reléguée au second plan jusqu'à devenir une "woman in the refrigerators" à la fin des années 90. Pour des raisons jusqu'alors inconnues, Hickman a décidé de mettre en avant ce personnage secondaire et de même lui dédié un épisode complet, celui même que je chronique en ce moment.

Le fait est que Moira devient carrément un personnage central dans l'histoire des X-Men suite aux révélations faites dans ce numéro. Bien plus qu'un retcon, il s'agit alors d'un véritable game changer qui change notre interprétation de l'univers des X-Men sans pour autant le dénaturer. Après lecture de ce numéro, le fan des X-Men que je suis à revu des scènes classiques sous un nouvel angle, des liens entre des personnages qui ne faisaient guère sens à l'époque prennent ici un tout autre sans pour autant que l'histoire de Hickman nous les évoque.

Ce numéro est en quelque sorte une pièce maîtresse de la saga que forment les deux mini-séries House of X et Powers of X. Nous ne savons pas encore comment tout ce que nous apprenons ici aura une incidence sur la suite mais en terme de construction, ces révélations arrivent à point nommé dans la structure narrative léchée de Hickman. En effet, le scénariste aurait très bien pu commencer par cette révélation mais en les amenant comme troisième épisode, il arrive ainsi à créer le chaînon manquant entre le système présenté dans le premier épisode de chaque mini-série et, surtout, à donner encore plus importance à cette révélation.

La composition même de l'épisode est intéressante en soit. Tout d'abord, Hickman s'amuse avec le découpage de ses pages créant des effets Koulechov absolument géniaux. Par exemple, nous passons d'une case dans la laboratoire où Moira est applaudie par des scientifiques à une autre qui montre un laboratoire en flammes avec des cadavres d'hommes en blouse blanche. Cela additionné au texte - écrit avec finesse, nous comprenons alors comment cela bascule dans le drame surtout que ce moment précis est déterminant dans la vie de Moira.

Il y a d'autres effets géniaux comme l'accélération de la narration avec le découpage qui devient oblique (merci à Paula de Marvel Planet d'avoir relevé ce détail) ou le fait que Moira regarde toujours dans une direction au début de l'histoire, face caméra au milieu et dans l'autre direction à la fin. La construction de chaque page semble pensée au détail près. Et c'est ce qui me rend "fou" depuis que j'ai lu le numéro dans le sens où il semble que l'énigme de l'histoire globale que forment House of X et Powers of X trouve un début de solution dans ces pages. Notamment parce qui est dit, parce qui est montré et expliqué dans les pages "datas" mais, aussi, par ce qui a été volontairement oublié d'être raconté.

Pepe Larraz s'avère être le dessinateur qu'il fallait à cette histoire. Non seulement parce que son trait est agréable mais parce qu'il sait créer des moments iconiques. Il sait relâcher la pression quand il le faut et la maintenir aux moments marquants. Je me rappellerai toujours dans Star Wars: Kanan: The Last Padawan du moment où l'Ordre 66 est donné. Typiquement, la scène qui met face à face Destiny et Mystique à Moira a la même dramaturgie. Il met le même effet sur le regard de Moira avant la rencontre fatidique avec Xavier, un regard qui veut tout dire malgré le contexte compliqué de la scène. En tout cas, le travail accompli est fou comme la couverture du numéro et à la hauteur de l'importance de l'histoire. Grâce à son travail, nous tenons là un comic book d'exception qui devrait rester dans les annales.

House of X #2


wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Jeudi Citation 2019 #37
wallpaper-1019588
Lucette à bicyclette – Christine Naumann-Villemin et Soufie Régani
wallpaper-1019588
Le pont de Florent Bussy
wallpaper-1019588
Love me #3 – Now – Effie Holly & Ryanne Kelyn