C'est lundi, que lisez-vous? #251

C'est lundi, lisez-vous? #251

D'acier. Silvia AVALLONE. Editions J'ai Lu, 2013

Piombino, ville ouvrière de Toscane sans attrait dont la plage non touristique, Stalingrado, fait face à l'île d'Elbe.

Été 2001 - Été 2002

Dans ce roman, nous allons suivre deux amies, presque soeurs, durant un an. De l'été de leurs treize ans à celui de leur quatorze. Anna est aussi brune que Francesca est blonde. La première est aussi vive et impulsive que la seconde est froide et distante. Entre elles deux, nul secret jusqu'à présent. Mais le changement des corps, les premiers émois et envies viennent abîmer leur complicité jusqu'à présent si pure et si libre.

Et leurs familles. Un père si protecteur qu'il en devient violent frappant sa femme et sa fille, et de l'autre un père baratineur, menteur, joueur, souvent absent et dont la femme, qui lit le journal et est syndiquée, porte la famille à bout de bras.

Avec elles et à-travers elles, on vit au rythme de l'usine, La Lucchini, qui surplombe, domine et nourrit ces familles. Les hommes y pointent, les femmes font le ménage et les enfants investissent les cours de ces barres de béton que le soleil chauffe ou la plage. On vit au rythme de leurs corps, de leurs envies et de leurs actions, si et trop adultes déjà.

En cet été, plusieurs drames se profilent entre changements personnels, voulus, et ceux imposés: plans de licenciement, envies d'ailleurs,tumultes des amours, promesses trahies.

Le rythme soutenu et va croissant. La presque fin m'a laissée sonnée. Je m'y attendais mais elle m'a marquée. Quant à la fin fin, j'ai trouvé qu'elle était de trop.

Il me tarde déjà de lire un autre roman de cette autrice.

BD

C'est lundi, que lisez-vous? #251

Vies volées. Buenos Aires - Place de Mai. Matz et Mayalen GOUST. Editions Rue de Sèvres, janvier 2018

De 1976 à 1983, l'Argentine a vécu sous le joug d'une dictature militaire qui faisaient disparaître ses opposants et s'emparaient de leurs bébés pour les confier à des familles de "confiance". Plus de cinq cent bébés ont été ainsi soustraits à leur famille véritable.

Dès 1977, les mères de ces desaparecidos (disparus), grand-mères de ces bébés, défilent sur la Place de Mai pour retrouver ces enfants et qu'ils soient rendues à leurs familles biologiques.

Les quatre personnages que l'on voit sur la couverture incarnent chacun un aspect de ce drame terrible.

La Grand-mère qui défile et qui oriente les jeunes se questionnant. Celui qui se demande s'il est bien le fils de ses parents, celui qui ne se le demande pas, celle qui cherche en vain ses parents et qui en est rongée.

J'ai beaucoup aimé cet album, délicat, historique et émouvant.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

C'est lundi, que lisez-vous? #251

D'ici là, porte-toi bien. Carène PONTE. Editions Michel Lafon, 6 juin 2019

Elles sont six.

Six femmes qui ne se connaissent pas, qui ne se sont jamais vues, d'âge, de vie et de conditions sociales déférents.

Elles se retrouvent au même endroit, durant une semaine, à l'Avenue du Parc Resort and Spa est un tout nouveau complexe hôtelier, pour des raisons très divergentes et ont toutes quelque chose à faire, oublier, prouver, à elle-même ou à quelqu'un d'autres.

Ainsi trouve-t-on Samya la femme trompée par son mari, Alison la jeune femme plaquée devant l'autel, Jessie l'hyper organisée venue seule ici suite à l'insistance de son époux, Apolline qui rêve de l'enfant que son corps de ne peut lui donner, Geneviève qui doit avouer deux choses à son mari, et Mia, jeune mère célibataire de dix-neuf ans.

Le roman avance au fil des jours et de leur rencontre, alternant les chapitres comme leur voix. J'aime beaucoup. Les sujets abordés sont graves mais présentés de telle sorte que le roman n'est pas

Je vous ai déjà présenté deux romans de Carène Ponte, très différents mais que j'ai bien et beaucoup aimé:Avec des si et des peut-être/Gros sur le coeur.

3/ Que vais-je lire ensuite?

C'est lundi, que lisez-vous? #251

L'amie prodigieuse - Tome III - Celle qui fuit et celle qui reste. Elena FERRANTE. Editions Gallimard, octobre 2013

Je vais poursuivre la lecture de cette saga (tomes 1 et 2) qui nous emmène à Naples auprès de deux amies: Elena et Rafaella.

Présentation de l'éditeur: Nous vivons une époque décisive, tout est en train d'exploser. Participe, impose ta présence !" Alors que les événements de 1968 s'annoncent, que les mouvements féministes et protestataires s'organisent, Elena, diplômée de l'École normale supérieure de Pise, se retrouve au premier rang. Elle vient de publier un roman inspiré de ses amours de jeunesse qui rencontre un certain succès tout en faisant scandale. Lila, elle, a quitté son mari Stefano et travaille dur dans une usine où elle subit le harcèlement des hommes et découvre les débuts de la lutte prolétaire. Pour les deux jeunes femmes, comme pour l'Italie, c'est le début d'une période de grands bouleversements. Après L'amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est le troisième volume de la saga d'Elena Ferrante qui se conclut avec L'enfant perdue.

wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Le lac des cygnes
wallpaper-1019588
Sauveur et fils saison 5 - Marie-Aude Murail
wallpaper-1019588
Les prisonniers de la liberté - Luca di Fulvio
wallpaper-1019588
Camille pétille T01 : Cap ou pas Cap ? de Camille Osscini & Sess