The good place – Saison 1

The good place – Saison 1

Genre: Comédie

Format: 13 épisodes d’environ 20 minutes

Synopsis: Après avoir été percutée et tuée par un semi-remorque, Eleanor se réveille dans ce qui semble être la vie après la mort. Lorsque Michael, l’Architecte des lieux, lui apprend qu’elle est au « Bon endroit » compte tenu ses bonnes actions, elle réalise qu’elle a été confondue avec quelqu’un d’autre. L’arrivée d’Eleanor pourrait bien mettre en péril l’équilibre de ce monde où personne ne jure ou ne boit de l’alcool à outrance. La jeune femme va devoir travailler sur elle-même afin de devenir une meilleure personne si elle souhaite conserver sa place dans l’au-delà. Bien entendu, elle sera épaulée par de nouvelles connaissances à l’instar de Chidi, son « âme sœur » qui voit toujours le bon côté des gens, ses voisins un peu trop parfaits Tahani et Jianyu, et enfin Janet, véritable source de savoir ambulante…

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler série! C’est un peu par hasard et sur les conseils d’une amie que j’ai décidé de me lancer dans The good place. Et j’ai bien fait car la saison 1 n’a pas vraiment fait long feu. La faute repose uniquement sur la durée des épisodes, seulement une vingtaine de minutes! Comment résister à cette petite voix que l’on connaît tous et qui nous souffle: « Allé… encore un petit épisode? ». Et finalement c’est comme ceci que je me suis enchaînée les six derniers épisodes, soit presque la moitié de la saison d’une traite!!

La série est donc assez addictive. Nous sommes plongés dans ce qui semble être la vie après la mort et en particulier l’endroit où sont accueillies les personnes ayant fait de bonnes actions. Pourtant… Eleanor était une vraie pourriture de son vivant et nous avons tout le loisir de le découvrir grâce à tous les flash-back peu glorieux de sa vie sur Terre. La jeune femme va alors tout dérégler au Bon Endroit!

The good place – Saison 1

En plus de ce scénario qui nous donne envie de savoir comment la jeune femme va s’en sortir et si elle va finalement être condamnée aux supplices du Mauvais Endroit, l’humour rend le tout très frais. C’est un humour que j’ai trouvé un peu british (mon maximum de tolérance du british vu que normalement je ne suis pas très fan). Il y a beaucoup d’absurde et de situations rocambolesques. Et j’ai beaucoup aimé le personnage de Tahani qui m’a bien fait rire!

Tout cela pour nous amener sur un final surprenant et bien pensé qui donne envie de découvrir la suite! C’est une série détente que je vous conseille sans soucis.

Par ici pour la bande-annonce!

Note: 7.5/10


wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Recommandations de Livres pour le #Défi Afrique
wallpaper-1019588
"Nous sommes journalistes, monsieur Tait, vous l'avez peut-être oublié ? Nous sommes censés rapporter la vérité. Et si c'est vrai, les gens doivent le savoir".
wallpaper-1019588
Premières lignes #85
wallpaper-1019588
"Le plus grand fils de pute qu'on ait jamais vu en Amérique et au-delà".