Reprendre plaisir à lire des comics

Tous les mois, les éditeurs se battent afin de trouver une place dans les tops des ventes de comics. Du coup, nous sommes noyés dans l'offre alors que notre simple demande est de lire de bonnes histoires.

En 2018, il a fallu que nous composions avec pas moins de 450 comics différents par mois. C'est énorme ! D'autant plus que les éditeurs savent mettre le paquet pour donner envie de s'intéresser à leurs publications.

Il faut donc faire des choix.

Pour ma part, il y a des comics que je vais évidemment mettre de côté parce que je sais qu'ils ne vont pas m'intéresser, ni dans la forme, ni dans le fond. Je parle bien évidemment de ceux publiés par Boundless Comics et de Zenescope, le premier propose des comics érotiques hétérosexuels vulgaires, l'autre aime les séries avec des personnages féminins très sexualisés, style pin-up. Deux choses qui, très clairement, ne m'intéressent pas. Il y a aussi les mangas distribués aux U.S. qui ne m'intéressent pas, ce qui enlève tout de même pas mal de publications à la liste.

Mais le reste ? Il y a franchement des choses bien, tout le temps, partout, des titres ou des licences qui donnent envie de s'y intéresser; ne serait-ce que les comics de Doctor Who écrits par Jody Houser, ceux Duck Tales et Adventure Time, les deux titres de Power Rangers qui ont l'air de très bonne facture, Fathom écrit par Ron Marz ; il y a aussi les publications des éditeurs Black Mask et Ahoy Comics qui ont l'air très bien pour ne citer qu'eux.

Il y a tout de même beaucoup de tentations auxquelles je n'ai pas su résister... J'ai tenté de nouvelles choses, notamment parce que les couvertures me plaisaient, mais aussi parce qu'il s'agissait de licences que j'ai pu apprécier à un moment donné. Les titres G.I. Joe et Transformers que j'ai lus sont intéressants mais les lectures n'ont pas été aussi satisfaisantes que je l'aurais espéré pour différentes raisons. J'ai donc arrêté. Il y a aussi le titre T eenage Mutant Ninja Turtles qui ne me satisfait pas complètement à cause de la narration lourde de Tom Walz. Du coup, je me dis que je pourrais arrêter de lire le titre et focaliser sur les albums lorsqu'ils sortiront parce qu'e l'histoire vaut vraiment la peine d'être lue.

Finalement, dans tout ce que je peux lire par mois, est-ce que je trouve mon compte dans tous les titres ? Franchement, non ! J'essaie d'être le plus franc possible dans mes critiques à ce sujet, d'ailleurs ; de vraiment faire le distinguo entre un titre que j'ai vraiment apprécié de lire d'un que j'ai trouvé sympathique. Néanmoins, il est clair que lire des comics est devenue une routine et que je ne suis pas certain que j'en lirai autant si je n'écrivais pas sur le blog.

Soyons clair : je n'ai jamais prétendu lire tout ce qui était publié, si je me pousse à lire certains titres c'est par plaisir, mais si je ne me fixais pas l'objectif d'écrire des critiques, j'en mettrais bien plus dans "ma pile à lire" qui finiraient par être jamais lues.

En fait, le fait de trop lire de comics gâche petit à petit le plaisir que j'ai de suivre telle ou telle série, à tel point que j'avais un peu l'impression de m'ennuyer à lire certaines d'entre elles ces derniers mois. Je ne parle même pas de mes déceptions comme le titre Uncanny X-Men, qui est fait partie d'une licence fétiche que j'ai suivie sans relâche - ou quasi - depuis le début des années 90, je parle plutôt de titres comme Infinity Wars ou, même, Avengers, Amazing Spider-Man et Justice League qui, sans déplaire complètement ne me donnent pas envie de les lire immédiatement.

Je ne dirai pas que c'est une majorité de titres que je suis, mais j'ai l'impression de ne pas arriver à suivre la cadence tellement je traîne la patte à lire certains d'entre eux.

Mais, vous l'aurez constaté, cette tribune n'est pas un "Grumpy Post", je ne suis pas là pour me plaindre mais, plutôt pour défendre le fait que le jeu en vaut la chandelle mais, je pense qu'il vaut être plus exigeant dans ses lectures et moins se laisser tenter à continuer de lire des titres si on n'y trouve pas pleinement satisfaction.

C'est en lisant The Green Lantern #1 - gros coup de cœur de l'année passé - que je me suis rappelé ce que le plaisir de la lecture produisait chez moi. J'avais déjà eu le même phénomène sur Black Monday Murders #1, sur le premier volume de Klaus, sur Death of Glory #4 ou, encore, sur Miles Morales: Spider-Man #1. Il y a vraiment un déclic qui se produit qui me rend tout content de ma lecture et qui me rend impatient de lire l'épisode suivant. C'est ce phénomène que j'ai ressenti un paquet de fois par le passé en lisant X-Force #70, Uncanny X-Force (vol. 1) #1, Uncanny X-Men #270, Ultimate X-Men (vol. 1) #1, New X-Men #113, Gen 13 (vol. 2) #1, Battle Chasers #1, Deadly Class #1, et j'en passe. C'est ça qui me rappelle pourquoi j'aime les comics.

Et c'est surtout cela qui devrait me faire arrêter cette boulimie de lecture même si cela est sain, cela ne me fait pas plus plaisir de lire plus de comics. Au contraire, j'arrive à trouver cela contraignant par moment. D'autant plus qu'au lieu de lire un bon livre ou regarder un bon film, je finis par lire des comics sympathiques sans plus.

En fait, c'est un peu comme grignoter entre les repas : c'est plaisant sur le moment mais cela donne une sensation de ballonnement et nous fait oublier la sensation de la nourriture lors d'un bon repas. Il faut savoir se modérer pour apprécier d'avantage.

Sauf que ce n'est pas aussi facile pour lire des comics vu le format dans lequel je les lis. En effet, sauf exceptions assez rares finalement, il est difficile d'être certain que le titre que nous commençons par suivre ne deviendra pas une bombe atomique d'ici quelques numéros. Si je prends les exemples de Death or Glory et de Runaways, je n'aurais pas dit prendre un tel plaisir dès le premier numéro. Il faut donc expérimenter pour savoir ce qui vaut la peine d'être lu ou non. Ce qui n'empêche pas qu'il faut savoir être exigeant.

Je vous l'écris comme une sorte de thérapie afin d'arriver à me persuader de lever le pied parce que cela devient nécessaire. Je ne devrais pas me faire de soucis, après tout avec plus de 400 comics par mois disponibles, il y a forcément de la qualité - et du plaisir. En plus, plutôt que m'entêter avec des lectures peu satisfaisantes, j'arriverai peut-être à me dégager un peu de temps pour expérimenter des titres comme ceux précédemment cités tant que je ne tombe pas dans travers que je connais aujourd'hui.

C'est donc ma résolution de 2019, lire uniquement des comics que j'apprécie franchement, reprendre du plaisir à les lire afin que la flamme de cette passion ne s'éteigne pas.


wallpaper-1019588
Tu avais l'odeur de l'herbe fraichement coupée
wallpaper-1019588
Les méchants de l'Histoire, tome 1 : Dracula - Bernard Swysen & Julien Solé
wallpaper-1019588
Je t'aime - Barbara Abel *****
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Chronique : Gunpowder Moon - David Pedreira (Bragelonne)
wallpaper-1019588
Si je reste - Gayle Forman
wallpaper-1019588
Alfa, tome 1 : Parish de Milly Taiden
wallpaper-1019588
24 épisodes pour lui plaire de Maurene Goo