Warcross

WarcrossAuteur: Marie Lu

Edition: Pocket jeunesse

Genre: Science-fiction, young-adult

Parution: 2018

Pages: 408

Description: La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross.
Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

L’écriture de cette chronique n’était pas gagnée d’avance. En effet, depuis la sortie de ce livre, je passe devant en librairie sans lui montrer d’intérêt particulier. Le côté réalité virtuelle en lecture ne m’inspirait pas grand chose, je dois bien l’avouer. Puis, j’arrive au début de l’année dans un nouveau CDI. Warcross est là, m’attendant presque. Je me dis alors qu’il s’agit peut être de l’occasion de le lire, après tout c’est un emprunt, je ne risque pas grand chose.

Nous connaissons tous ces moments où un livre que l’on pensait adorer nous déçoit mais les moments où l’on attendait absolument rien d’un livre et que nous adorons finalement en sont d’autant plus délicieux! Car j’ai vraiment beaucoup aimé Warcross!! Alors même que la réalité virtuelle est ce qui me faisait le plus peur, j’ai tout simplement adoré! Les différents univers sont vraiment bien décrits et j’ai aimé les imaginer.

Par rapport aux personnages, je me suis tout de suite attachée à Emika. Dès le début nous sommes plongés dans son quotidien qui n’est pas très reluisant et nous avons envie que sa situation s’arrange. Son histoire m’a d’ailleurs troublé par son réalisme, on y croit vraiment. Et cela grâce à la plume et à l’imagination de Marie Lu. 

Le contexte du championnat m’a charmé au moins autant qu’Hideo. Ahhhh Hideo, quel gentleman, j’avoue ne pas avoir été insensible à son charme. Et savoir qu’il s’agissait de l’idole d’Emika faisait battre mon cœur encore plus fort. Le créateur du jeu va donc charger Emika d’une mission: retrouver Zero, un hacker malveillant. Pour cela la jeune fille va intégrer la plus grande compétition de Warcross! Les phases de jeu et d’entrainement sont haletantes et pleines d’action. Les passages romantiques sont touchants. Chaque ambiance est appréciable.

Tout cela pour nous guider jusqu’à une fin qui remet tout en question et qui annonce un deuxième tome tout à fait différent du premier. Qui apporte également des questions importantes. D’autant plus importantes car j’ai été dans le même état qu’Emika à la fin: je comprenais sans approuver pour autant.

En bref c’est un roman à découvrir absolument qui nous emmène très loin du monde réel par le biais de personnages attachants et courageux. Je ne sais pas si j’en suis arrivée au coup de cœur… peut-être un petit coup de cœur, sans doute? =)

Note: 9/10

Publicités

wallpaper-1019588
La mélancolie du kangourou de Laure Manel
wallpaper-1019588
Instantané de Tunisie. A Sidi Bouzid, la danse contemporaine contre le désespoir
wallpaper-1019588
Ces jours qui disparaissent - Timothé Le Boucher
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
C'est lundi, que lisez-vous ? #282
wallpaper-1019588
La tempête des cœurs
wallpaper-1019588
Revanche
wallpaper-1019588
What i want #88