Pôle chômage

Coucou tout le monde ! 

Un sujet dont je voulais parler depuis un moment et je pense que c’est l’occasion ! D’Août 2014 à Janvier 2018, j’ai été en chômage partiel. Longue période me direz-vous. Je voulais donc vous parler de mon expérience et je vais essayer de structurer tout ça.

Pôle chômage

En déménageant dans le Sud de la France, je ne voulais pas reprendre mes études et faire le même job qu’en région parisienne. Mais que faire ? J’ai trouvé très rapidement de la garde d’enfants mais c’était trop peu. En parallèle, je me suis donc inscrite à Pôle emploi afin de toucher quelque chose en attendant de trouver un plein temps. Il faut donc se pointer avec tout son dossier et un conseiller vous reçoit. Ce dernier, ayant vu que je faisais de la charcuterie à Carrefour avant de déménager m’a tout simplement dirigé vers ce genre de boulot. Oui, mon avenir c’est le jambon, t’as raison !

Pôle chômage

Six mois plus tard, je trouvais une agence d’interim’ qui faisait également de la garde d’enfants. J’ai tenté de trouver d’autres emplois mais aujourd’hui à part l’hôtellerie, la restauration, la grande surface, l’ingénieur et le technicien, il n’y avait rien. De l’immobilier peut-être mais tu touchais uniquement la commission de tes ventes. Bon. Passer un diplôme ? Pourquoi pas mais il fallait retourner en école sinon Pôle emploi ne te finançait pas à la maison. Soit.

Pôle chômage

L’été 2015 fut plus chanceux avec un job en école à Hossegor. J’avais trouvé ma vocation : travailler avec les enfants. Mes heures étant raccourcies pour la rentrée 2015 et mes collègues me montrant la plus forte sympathie face à  » la parisienne « , j’ai fini l’été au centre de loisirs et je suis partie. C’était une expérience hyper enrichissante mais il fallait le BAFA pour pouvoir avancer. Et c’était là que le serpent se mordait la queue. Il fallait 900€ pour le passer mais je touchais 600€ par mois et Pôle Emploi ne te le finançait pas vu que tu ne le passais pas en école. Heureusement que je suis bien entourée et que l’on m’a aidé.

Pôle chômage

J’ai eu un nouveau passage à vide avant de retrouver du travail en Février 2016. Une nouvelle agence d’intérim qui m’a permis pendant un an et demi de travailler dans les écoles de Bayonne. En parallèle, l’agence de garde d’enfants proposait aussi de faire des ménages chez les particuliers via des mutuelles. Vous étiez âgé, vous aviez accouché ou vous vous étiez cassé une jambe ? Bibi arrive. Retroussage de manche et vas-y de faire six heures de ménage par jour durant les vacances scolaires. On dit qu’il n’y a pas de sous-métier et je ne suis pas d’accord. Quand je fais du ménage, mon cerveau n’est pas du tout stimulé et à partir de là, pour moi, ce n’est pas enrichissant.

Pôle chômage

Le point positif, c’est que j’ai rencontré des personnes adorables avec qui on pouvait discuter. Cette même année, j’ai trouvé une garde d’enfants en plus. Ce qui fait que je travaillais environ 6h par jour. Ok, ce n’était pas énorme mais en deux ans, j’avais triplé mes horaires ( ha ha ). Pôle Emploi me versait toujours un complément. L’été 2016, j’ai fait des ménages principalement. Ce n’était pas folichon mais cela m’a fait passer le temps. A la rentrée, je continuais dans la même école et durant toute l’année, j’étais avec une équipe au top et des enfants adorables. Malheureusement, le maire de Bayonne n’employait uniquement que ceux résidant dans sa ville alors que franchement, j’avais une ou deux collègues qui n’auraient jamais dû bosser avec des enfants. Bref !

Pôle chômage

2017 fut l’année du changement. Mon BAFA était en cours et je l’ai obtenu depuis. J’avais passé le CAPES l’année précédente sans succès et cette année je tente le CRPE ( les concours gratuits c’est la vie ). Une nouvelle école d’une autre commune m’avait engagé en plus de Bayonne. Je continuais les gardes d’enfants matin et soir ainsi que les ménages quand je le pouvais. Durant l’été 2017, j’ai alterné ménages et service jeunesse. J’ai emmené des jeunes de 12-14 ans en camp ado et c’était génial ! Pôle Emploi a fini par ne plus me verser quoi que ce soit vu que je gagnais  » trop « . Ils me versaient 600€ de compensation variable selon mon salaire ( plutôt 200€ qu’autre chose ) puis j’ai fini par gagner au moins 900€ par mois. Ce qui fait qu’aujourd’hui, j’ai arrêté.

Pôle chômage

Je suis dans la nouvelle école depuis la rentrée avec un contrat CDD que je complète par les ménages et la garde d’enfants. Bayonne ne m’aurait jamais embauché, ce qui est dommage. Je passe le concours d’institutrice cette année et je cherche à travailler durant l’été. Pour la rentrée, je sais à peu près ce que je veux faire mais j’avoue ne pas avoir d’ambition. Je cherche souvent la facilité. J’aimerais avancer dans mon projet professionnel d’animation mais cela demande du temps et de l’argent. Je vais me pencher sur la question mais je sais que je ne serais pas sans rien en Septembre prochain et ça, c’est toujours rassurant.

Pôle chômage

J’aime ce que je fais mais j’aimerais que le système donne une réelle place et chance à des jeunes motivés comme je le suis. Pôle Emploi ne m’a jamais aidé et soutenu dans mes projets pour des raisons que je ne trouve pas valable. J’ai toujours cherché du boulot et les gens qui sont payés sans rien foutre s’en sortent mieux que moi finalement. A quoi bon parfois ? Pour l’instant, je ne peux arrêter les ménages car 100€ par mois en plus, c’est toujours ça de gagné. J’avoue en avoir marre. Il faut avancer et ne rien lâcher. Dernièrement, j’ai reçu une lettre de Pôle Emploi qui me réclame plus de 90€ pour un trop perçu…j’ai bien rigolé en voyant la feuille. Devoir de l’argent à une boîte qui m’a, certes payé, vite laissé tomber ? Laissez-moi rire…Ils vont faire quoi ? Me mettre en prison ? Non. Donc ils n’auront rien. 90€ c’est ce qui me permet de payer mes courses, je vois pas pourquoi ils en auraient plus besoin que moi.

Pôle chômage

Aujourd’hui je travaille environ 25h par semaine et j’espère faire plus l’année prochaine. Je m’en suis pas mal sortie mais cela a mis le temps. Si vous êtes dans mon cas, persévérez et faites ce qui vous plaît !


wallpaper-1019588
#46 Sorties livresques de Février 2022
wallpaper-1019588
Cheffe ne met pas ce rouge à lèvre • Caffelatte et JINHA
wallpaper-1019588
Pete Fromm : Le Lac de nulle part
wallpaper-1019588
c’est lundi, que lisez-vous ?