L’homme gribouillé - Serge Lehman et Frederik Peeters

L’homme gribouillé - Serge Lehman et Frederik Peeters N’y allons par quatre chemins, cet album est une vraie claque ! D’emblée il vous prend par la main et vous emmène sur un chemin brumeux. Un brouillard qui, lorsqu’il se dissipe, vous oriente vers des pistes difficiles à suivre. Mieux vaut ne pas résister et se laisser guider dans un univers réaliste où tout peut basculer en un claquement de doigt dans une dimension fantastique. Hors de question de vous dire quoi que ce soit de l’intrigue, je vous laisse dans le même état d’ignorance que moi au moment de tourner la première page. Seul petit indice, l’univers imaginé par Serge Lehman s’inspire en partie des photographies de Charles Fréger, notamment sa série Wilder Man représentant  des portraits en lien avec la figure de « l’homme sauvage » (à découvrir ici). 
L’homme gribouillé - Serge Lehman et Frederik Peeters J’aime quand rien n’est donné, quand il ne faut pas chercher à tout comprendre tout de suite. J’aime me dire que je n’ai pas tout saisi, qu’une seconde lecture s’impose pour affiner mon point de vue et mon ressenti. J’aime aussi que l’on prenne son temps pour me raconter une histoire, que l’on tricote des mailles serrées sur lesquelles dégouline une pluie glaciale pendant que l’atmosphère se charge d’électricité et d’étrangeté. J’aime enfin qu’un dessinateur s’empare d’une telle histoire et la sublime avec son découpage cinématographique et son trait d’une troublante intensité.
Il y a quelque chose de magnétique dans cette fable fantastique aux accents gothiques. Une fascination née du renouvellement perpétuel de l’intrigue, des rebondissements aussi inattendus que cohérents et d’une fantasmagorie mêlant avec brio folklore juif, légendes médiévales et sociétés occultes. Pas besoin de tourner autour du pot ni d’en dévoiler davantage, L’homme gribouillé est un album puissant, surprenant,  imprévisible, entretenant une confusion diabolique entre le réel et l’irréel. Un coup de maître !
L’homme gribouillé de Serge Lehman et Frederik Peeters. Delcourt, 2018. 330 pages. 30,00 euros.
Une lecture commune partagée avec Mo et Noukette !
L’homme gribouillé - Serge Lehman et Frederik Peeters
Toutes les BD de la semaine sont à retrouver chez Noukette


wallpaper-1019588
La silencieuse qui nous murmure à l'oreille
wallpaper-1019588
L'homme qui voulait aimer sa femme
wallpaper-1019588
Tsunamis | Michel Jean
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
PresLocke #1 – Conquête – Ella Frank & Brooke Blaine
wallpaper-1019588
49 jours, Je compterai pour toi > C.S. Quill
wallpaper-1019588
Les jours qui restent – Eric Dérian et Magalie Foutrier
wallpaper-1019588
La romance de l'ogre Yosipovitch de Matthieu Sylvander et Anaïs Vaugelade