Les optimistes meurent en premier - Susin Nielsen

Les optimistes meurent en premier - Susin Nielsen « Ensemble, nous avons réussi à ne pas tomber. »
C’est la dernière phrase de ce roman et elle dit tout. Tout de ces ados cabossés qui, après s’être rapprochés non sans difficulté, ont fini par se soutenir les uns les autres et par avancer malgré leurs drames respectifs. Pour une fois je vais faire court et essayer de vous donner envie de découvrir  ce superbe texte en en disant le moins possible.
Sachez donc que l’on suit au fil des pages Pétula, qui ne se remet pas du décès de sa petite sœur. Sa route va croiser celles de Jacob, Koula, Alonzo et Ivan. Des gamins « à problème », comme elle, des gamins paumés qui semblent tous être dans une impasse et incapables d’en sortir.
C’est un livre plein d’amour, de culpabilité, de douleur, d’amitié et de chats. Un livre plein d’espoir qui se tourne résolument vers l’avenir sans rien résoudre d’un coup de baguette magique. C’est un livre qui vous serre le cœur, vous fait sourire et grimacer, engendre un incontrôlable excès de tendresse pour Pétula et ses comparses. C’est un livre rare et précieux, de ceux que l’on voudrait recommander et faire lire à la terre entière. Une pépite jeunesse indispensable.   
Les optimistes meurent en premier de Susin Nielsen (traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec). Hélium, 2017. 192 pages. 14,90 euros. A partir de 14 ans.
Les optimistes meurent en premier - Susin Nielsen
Une lecture commune évidemment partagée avec Noukette !


wallpaper-1019588
Lectures de novembre 2022
wallpaper-1019588
[ AVIS LECTURE ] Duo de flops
wallpaper-1019588
[ AVIS LECTURE ] Darling de Jean Teulé
wallpaper-1019588
Bilan #114 (Novembre 2022)