L’ombre des Shinobis, second rouleau

Chronique « L’ombre des Shinobis » – second rouleau

Scénario de Sylvain Runberg, dessin et couleur de Xu Zhiefeng,

Public conseillé : jeunesse (à partir de 8 ans),

Style : japonais / aventure fantastique,
Paru aux éditions Glénat, le 12 avril 2017, 14.95 euros,
Share

L’Histoire

Quelques jours après la mort du félon Takeda, une troupe envoyée par l’impératrice Hiroyo se présente au Chateau des Tokugawa. Leur capitaine a reçu l’ordre de retrouver les Shinobis du clan Hiko ! La troupe renforcée par les hommes du Daimyo, la traque commence…
Le père du Clan, réfugié dans les montagnes, est inquiet. Il a décidé de fuir devant leur ennemis de toujours, l’impératrice, des que ses deux enfants rentreront de leur chasse à l’ours.
De son côté, le seigneur Ashikaga se prépare à quitter son château ancestral pour attaquer Hikyo, le daimyo principal allié de l impératrice…

Ce que j’en pense

Sylvain Runberg et Xu Zhiefeng nous offrent le second et dernier épisode de leur récit médiéval fantastique japonais. Maintenant que vous savez qui sont les fameux Shinobis, de quoi sont capables ces démons surpuissants et comment ils peuvent tenir en leur pouvoir les faibles humains, le récit prend de l’ampleur ! Si on loue leurs capacités de meurtriers, ces « monstres » peuvent devenir des proies, comme de simples animaux sauvages…

Avec cet étonnant diptyque, Sylvain mélange allègrement conflits et genres. D’un côté, les Shinobis et la traque qu’ils subissent, de l’autre, des jeux de pouvoirs et d’alliance pour accéder au titre convoité de Shogun. C’est un peu comme si « Histoire de fantômes chinois » des Shaw Brothers rencontraient les films de Akira Kurosawa (« Ran », « Les 7 samouraïs »…). Le résultat est un ovni graphique aussi tumultueux et externe que dramatique et interne.

Jouant sur les apparences, Sylvain nous interroge sur l’humanité. Qui est un monstre ? Celui qui laisse s’exprimer son état naturel de « buveur de sang » ou celui qui massacre ses semblables pour le pouvoir ?

Sans en révéler trop, sachez que ce tome est celui de toutes les révélations. D’où vient le clan Hiko ? Qui est vraiment l’impératrice ? Qu est ce que les Shinobis fuient ? Les scènes d’actions et les retournements de situation s’enchaînent jusqu’à un final dramatique digne de Kurosawa

Au dessin, Xu Zhiefeng assure le spectacle ! Reconstitution détaillée de l’ère d’Édo, scènes de combat virevoltantes et découpage de haute précision, il nous offre un album qualitatif et imaginatif. Grace à son travail, je me suis laisse embarquer dans ce Japon fantastique et effrayant.

L’ombre des Shinobis, second rouleaubouton_amazon


wallpaper-1019588
Déracinée de Naomi Novik – La réécriture d’un conte polonais !
wallpaper-1019588
« Le cercle des plumes assassines », la première aventure de Dorothy
wallpaper-1019588
Time to Choose #10
wallpaper-1019588
C’est lundi…Que lisez-vous?
wallpaper-1019588
Happy birthday grand-mère - Valérie Saubade
wallpaper-1019588
Sam Taplin / Mon grand livre-piano
wallpaper-1019588
Prix du roman Cézam inter-CE 2018
wallpaper-1019588
TAG : Liebster Award