Joyce Carol Oates – Sacrifice ***

Joyce Carol Oates – Sacrifice ***

Éditeur : Philippe Rey - Date de parution : octobre 2016 -384 pages

*

Octobre 1987. Dans un quartier noir délabré du New Jersey, implanté d'usines polluantes, Sybilla, une adolescente noire est découverte dans la cave d'une usine désaffectée, dans un état lamentable, ligotée, dénudée, le corps couvert de boue et d'excréments de chien et d'injures racistes, gémissante. Battue, violée et abandonnée à la mort. Sa mère, Ednetta Frye, la cherchait avec angoisse depuis deux jours, les yeux fous, hagards. Lorsque Sybilla est conduite aux urgences, elle accuse des flics blancs de l'avoir mise dans cet état. Peu à peu, l'histoire se répand dans le quartier comme une traînée de poudre. Faut-il la croire ? Où est la vérité ?

Les voix autour de cette affaire se succèdent au fil des pages ; l'affaire secoue la communauté noire et exacerbe les tensions raciales. Après avoir été boycottée par les médias, elle est reprise au compte d'un pasteur - un peu trop - charismatique et de son frère, avocat des droits civiques. Entre indifférence des médias, sensationnalisme et manipulations, mère et fille se retrouvent prises au piège...

On retrouve le style incroyable de Oates. Je suis toujours éblouie devant une telle maîtrise de l'intrigue, de la narration. L'écriture est brute, elle incarne la violence de cette histoire, nous permettant de nous glisser dans la peau de chaque personnage.

Un roman qui met en relief avec talent les conflits raciaux, la haine raciale toujours exacerbée à la fin des années 80 dans la société américaine. On a du mal à croire qu'une telle animosité puisse exister encore à cette époque. Joyce Carol Oates excelle encore une fois dans les portraits psychologiques de ses personnages, la description de l'atmosphère de ce quartier pauvre, où les spectres des émeutes de 1967 et de la loi martiale rôdent à chaque coin de rue.

A lire aussi, le billet de Fanny, du blog Mes Pages Versicolores 😉

***

" Fille noire, flics blancs, enlèvement, viol, agression, abandonnée à la mort. Très vite, cela devint un poème. Une incantation. Ces quelques mots répétés encore et encore. "


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Coups de cœur de la semaine du 30 mai 2020
wallpaper-1019588
Flocons d'amour - John Green, Lauren Myracle et Maureen Johnson
wallpaper-1019588
Plongée dans l’Amérique blanche et armée de Donald Trump
wallpaper-1019588
"Le roi, le juste et le puissant" de Marion Curtillet