Bienvenue au théâtre de la plage

Vive la marée

Vive la marée! (David Prudhomme – Pascal Rabaté – Editions Futuropolis)

Avec le froid de l’automne qui s’installe, les grandes vacances paraissent déjà loin. Heureusement, David Prudhomme et Pascal Rabaté sont là pour nous replonger dans une ambiance estivale grâce à leur nouvel album « Vive la marée ». Ecrit et dessiné à quatre mains, ce « portrait choral de la France en maillot de bain » est clairement l’une des BD les plus insolites et les plus originales de cette année 2015. Sans véritable histoire, « Vive la marée » est une collection de petits moments captés par les deux auteurs sur la plage. Une observation presque sociologique « de la trivialité humaine dans son plus simple appareil, ou presque ». Dès les premières pages de l’album, on saute de voiture en voiture, passant d’une famille à une autre comme si on était un petit oiseau capable d’entendre toutes les conversations. Les vacanciers arrivent à Polovos en 4×4, en décapotable, en train, en caravane, mais tous partagent le même empressement d’enfin voir la mer. Leur seule obsession est de prendre du bon temps sur les terrasses ou sur la plage, en se moquant bien de tout ce qui peut arriver ailleurs sur la planète, qu’il s’agisse de disparitions d’enfants ou de conflits armés. Une fois installé, chacun a ses petites préoccupations: il y a la mère de famille qui se demande si elle va se faire bronzer « seins nus ou pas seins nus », il y a le père de famille obsédé par la quête de crevettes qui ne pense qu’à préparer son matériel de pêche, il y a les râleurs qui passent toute la journée à préparer le repas du soir en pestant sur leurs amis, il y a le dragueur qui scrute la plage pour repérer sa prochaine proie, il y a le retraité qui profite de la balade avec son chien pour aller traîner du côté des nudistes… Sans oublier les nombreux autres personnages de ce livre choral, tous plus savoureux les uns que les autres. Comme le soulignent les auteurs, « la plage est un formidable terrain de jeux où les adultes rêvent et restent les enfants qu’ils ont toujours été ».

Vive la marée (extrait)

Déjà auteurs du formidable diptyque « La Marie en plastique », le duo Prudhomme-Rabaté fait à nouveau mouche avec ce « Vive la marée ». Un album plein d’humour tendre et de sens de l’observation, qui fait parfois penser à du Jacques Tati moderne. On sent que les deux auteurs ont pris un plaisir fou à scruter les moindres faits et gestes sur la plage, ce petit microcosme hors du temps où se mélangent toutes les personnalités et toutes les classes sociales, pour une fois regroupées sous le même soleil sans nuages. La principale force de ce livre est que tout y sonne vrai: les personnages, les situations, les dialogues. On a l’impression d’être dans un « Strip-tease » en version dessinée, avec en supplément une touche de poésie un peu décalée, parfois presque de l’ordre de la rêverie, comme lorsqu’on s’endort sur la plage et qu’on se réveille en ayant l’impression d’être déconnecté de la réalité. Graphiquement aussi, Prudhomme et Rabaté s’en donnent à coeur joie. Certaines scènes sont même de vrais petits bijoux, notamment ces pages muettes où on voit la plage à travers les yeux d’une petite fille qui utilise ses mains et ses doigts pour fixer le cadre et pour zoomer, comme si la scène qu’elle est en train de regarder était en réalité une immense tablette tactile. Comme le dirait une certaine Valérie T., merci pour ce moment, messieurs Prudhomme et Rabaté.



wallpaper-1019588
Toi aussi, élis ton prix Nobel de littérature
wallpaper-1019588
Punisher la section (the platoon) : ennis et parlov rejouent le vietnam
wallpaper-1019588
L'homme qui voulait aimer sa femme
wallpaper-1019588
Ta vie ou la mienne
wallpaper-1019588
Une semaine, nos lectures, nos avis
wallpaper-1019588
C'est lundi, que lisez-vous? #250
wallpaper-1019588
De roses et de sang #1 – Déviance > Callie Hart
wallpaper-1019588
Le livre du lundi : The Language of Thorns