L'Amoureux Sidéral

L'AMOUREUX SIDERAL

Plume ELLAGI

plume

Présentation de l'éditeur

Extrait : Mona se lève pour aller boire un verre d’eau quand elle aperçoit la silhouette imprécise d’un homme assoupi sur le fauteuil en rotin tressé de sa chambre.
A demi-endormie elle emprunte le couloir pour se rendre dans la cuisine. Somnolente, elle se dit :
- Je continue de rêver, il est temps que les vacances arrivent, le surmenage me perturbe, je finis par mélanger mes rêves et la réalité.
Si Mona était parfaitement réveillée, elle distinguerait à travers la silhouette masculine le dossier du fauteuil et ses propres vêtements posés dessus. Cette anomalie n’aurait pas manqué de la surprendre ; mais Mona avale son verre d’eau d’une traite et retourne se coucher sans même tourner son regard vers l’homme translucide assis endormi près de son lit. Elle s’endort de nouveau.

*******************************

Opération tout doit disparaître, avant d'acheter de nouveaux bouquins, c'est décidé, je vide ma PAL! Du moins, j'y crois...

L'Amoureux Sidéral est dans ma PAL depuis un petit moment, mon historique d'achat sur Amazon indique décembre 2013, comme quoi faut pas désespérer, je ne lis pas rapidement, mais je lis (encore).

Une e-auteure. Qui me semble-t-il m'a contactée à la sortie de son bébé, mais je ne saurais plus le dire avec certitude. Et malheureusement, vous me connaissez avec les e-auteures, je ne sais pas pourquoi, l'écriture féminine, j'ai souvent du mal... Eh bien, je persiste dans le "malheureusement" : je n'ai pas aimé L'Amoureux Sidéral. Sorry.

L'idée est simple. Une femme rêve depuis des années de rencontrer l'homme idéal, elle en rêve toutes les nuits. Tant et si bien qu'un jour (ou plutôt un matin), son rêve devient réalité, l'homme idéal sur lequel elle fantasme prend vie. Le voici, devant elle. Que demander de mieux?

L'idée est simple, et l'idée est bonne. Mais en tant que chieuse à temps plein, je n'ai pas aimé le style de Plume Ellagi. Pour la narration, bon, ça passerait encore, un poil ampoulé, mais bon, j'ai connu pire. Ce sont les dialogues qui m'ont désolée. Franchement! Perso, ce ne sont pas des dialogues, ce sont des joutes de conférenciers : rien de naturel.

Je vais vous la jouer caricatural. Pour vous expliquer mon ressenti, je vais vous donner un exemple (attention, impro!). Imaginez-moi le matin, la Caro Potter les cheveux en bataille qui se lève, franchement tête dans le gaz, rien à en tirer avant mon premier café. J'arrive dans la cuisine et je me parle à moi même : "J'ai bien dormi, mais je me sens encore l'esprit bien embrumé, j'aurais bien besoin d'un bon petit café pour émerger tout à fait. Pour ce faire, je vais mettre en chauffe ma cafetière, vérifier le niveau d'eau et insérer la dosette de mon café favori à l'endroit prévu. Attention, ne nous trompons pas, quand la cafetière sera chaude, je devrais soit appuyer sur le bouton de gauche pour avoir l'équivalent d'une tasse, soit appuyer sur le bouton de droite pour avoir un café plus allongé, de la taille de deux tasses. Mais tout d'abord, mettons un bol sous l'endroit d'où le café va couler!"...... Ouiiiiii j'exagère un maximum, les dialogues ne sont pas à ce niveau là, mais il y a de l'idée. Ca m'a saoulé au bout d'un moment! On se serait cru dans une mauvaise comédie de boulevard où les acteurs surjouent.

Les réactions du personnage principal aussi, Mona, m'ont laissé assez rêveuse. La nana, elle se lève, tombe nez à nez avec un mec dans son appart, mec qui lui raconte qu'elle a rêvé d'elle, et hop, le voilà! Tadam! Réaction de Mona : ben c'est bien, je dois encore dormir, j'ai des hallucinations, je retourne me coucher, ah, au fait, mon hallu, si tu pouvais être parti à mon prochain réveil, allez, salut.

L'homme idéal, Allan, obéit. Il lui pique des sous dans la boite où elle cache ses billets, prend les clés de l'appart, et se casse. A son réveil, Mona est contente, partie l'hallu. Elle sort pour une journée shopping avec sa copine. Le soir, elle rentre. Et pas longtemps après, revoici le Allan, bouche en coeur, qui lui explique qu'il lui a piqué des sous, qu'il a fait un double de ses clés pour pouvoir entrer et sortir à sa guise, qu'il en a profité pour faire des courses, et que tiens d'ailleurs, il va lui faire un petit dîner, et ensuite il lui fera l'amour toute la nuit!!!!!!!! Réaction de Mona : ça l'embête bien, elle n'est pas du genre à coucher le premier soir...........

Voilà! Ben ça, ça, pour le coup c'est moi qui ait halluciné. Je me lève et je trouve un mec dans mon appart, soit je suis tétanisée par la trouille, soit je hurle au viol et à l'assassin, mais en aucun cas je ne me dis que bof je vais me recoucher. Le soir, l'inconnu rentre chez moi, en utilisant ses clés (au passage, s'il est parti avant moi en prenant mes clés, que je suis sortie ensuite en utilisant aussi mes propres clés, c'est pas la peine de faire des doubles, il y a assez de clés).... bon disais-je, le mec rentre chez moi en utilisant ses clés, déjà c'est comme le matin : trouille ou à l'assassin! Le mec me raconte qu'en  plus il m'a volé de la thune, je hurle au voleur. Le mec veut me faire l'amour toute la nuit? C'est bien urbain de sa part, mais là aussi je hurle!!!!

Et là, je ne vous ai raconté que le tout début!

Comme je le disais plus haut, l'idée est simple et bonne, mais la façon dont elle est traitée est totalement fantaisiste. Pour le coup, je ne sais même plus quoi en penser. Est-ce du second degré, voire du troisième degré, et je suis passée totalement à côté?????? Si c'est du second degré, il faudrait prévenir. Si c'est du premier degré, je confirme : je n'ai pas aimé!


wallpaper-1019588
Cléopâtre - Les grandes passions de l'histoire (Sonia Alain)
wallpaper-1019588
Week of X : Wolverine #18 et X-Men #5
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ? #244
wallpaper-1019588
C’est lundi, que lisez-vous ?