Crimes sur toiles – Frédéric Aguillon

Voici un recueil de nouvelles qui ne manque pas d'originalité: la revisite d'une douzaine d'affaires criminelles suivies par un avocat pénaliste et mises en lumière par un point de vue artistique. Chacune d'elles devient donc un tableau d'un peintre célèbre renvoyant à la technique oratoire de plaidoirie utilisée par Maitre Aguillon.

Dans cet ouvrage inclassable, Frédéric Aguillon rassemble plusieurs affaires plaidées au cours de sa carrière, dans lesquelles il défendait autant les accusés que les victimes. Son but étant de proposer une représentation graphique d'un dossier plaidé, chaque chapitre correspond à un dossier jugé en cour d'assise ou par des tribunaux correctionnels. Ne craignez pas la terminologie employée, le style est parfaitement accessible : l'auteur relate dans un premier temps les faits de la façon la plus fidèle possible, puis procède à une analyse picturale et artistique du moment où il intervient en plaidoirie.

L'auteur a souhaité allier son métier d'avocat à sa passion pour l'art, le résultat est atypique et intéressant car le point de vue proposé met en valeur l'humanité nécessaire à cette fonction. Au fur et à mesure de l'avancée de ma lecture, à chaque nouvelle affaire, j'ai tenté d'imaginer à quel oeuvre l'auteur allait faire référence. Celles-ci sont pour la plupart très célèbres, j'aurais aimé y découvrir un parallèle avec une oeuvre de Jêrome Bosch pour une affaire particulièrement sordide mais la noirceur de l'âme humaine n'est pas encore allée jusque là... Edvard Munch, Van Gogh et d'autres produisent un bel effet.

Je remercie la maison d'éditions La Sirène aux yeux verts via Netgalley pour cette lecture.


wallpaper-1019588
Octave - Arnaud Cathrine
wallpaper-1019588
Big under #1 catacombes : paris s'effondre chez 404 comics
wallpaper-1019588
Can’t help falling in love – Alicia Garnier
wallpaper-1019588
Harry Potter, illustrée, tome 5 : Harry Potter et l’Ordre du Phénix de J. K. Rowling, Jim Kay et Neil Packer