De l’autre côté - Henri Bé

autre cote henri be chronique avis

Résumé de De l’autre côté de Henri Bé :

Avez-vous déjà succombé à la curiosité, à la gourmandise ou même à l'amour ? Comme tout le monde, me direz-vous. Il n'en faut pourtant pas plus pour que les héros d'Henri Bé basculent de l'autre côté de la fragile frontière qui sépare notre quotidien de leurs cauchemars.

Trente années en hôpital psychiatrique – en tant qu'infirmier ! – ont ciselé le regard d'Henri Bé sur la psyché humaine. Pulsions, rêves, névroses : ses personnages reflètent ce qu'il y a de meilleur comme de pire en chacun de nous. Surtout de pire.

De l'Angleterre victorienne au futur proche, des contes de notre enfance aux légendes urbaines japonaises, de H.P. Lovecraft à Jean Rollin, laissez-vous entraîner... de l'autre côté.

Disponible ici

Mon avis sur De l’autre côté de Henri Bé :

De l'autre côté d'Henri Bé nous fait entrer dans un monde étrange et inquiétant, digne des classiques du genre, et comme on aimerait en lire plus souvent.

Il serait difficile de revenir sur chaque nouvelle ; aussi je n'en mettrai en avant que quelques-unes, sachant que toutes valent le détour. Inutile de préciser que j'aime les ambiances type "hantises" et l'épouvante classique. Et sur cet aspect, j'ai été servi !

Tu mourras avec délices nous permet de retrouver avec plaisir Carmilla de Le Fanu ; l'hommage est parfait, le texte en lui-même très bon et le style rejoint sans difficulté celui de son mentor.

Dans un autre registre, Les ténèbres du dehors et Hanako-san y es-tu ? nous emmènent vers d'autres légendes classiques qui sont ici mises en valeur avec succès. Entre rythme soutenu et ambiance posée, on s'y croirait.

L'auteur varie les thèmes mais parvient toujours à maintenir un niveau égal : avec Rester ensemble, toujours, il parvient à rendre une histoire de zombie (pourtant pas ma tasse de thé), intéressante et même passionnante. Avec Holy end, il nous entraîne du côté western de la force, toujours avec cette patte particulière qui vous hante même après lecture.

La belle et le chaos revisite avec brio un conte bien connu et Le peuple des collines, qui clôt le recueil, renoue avec le merveilleux (et surtout son aspect terrifiant) de notre enfance.

Je ne saurais finir cette chronique sans revenir sur LE coup de cœur de ce corpus. Comme dit, la qualité est toujours d'un haut niveau et quasiment tous les textes m'ont emporté. Mais il y en a un, par ses thèmes qui me parlent particulièrement, qui monte encore d'un cran : Le beau mariage. Alliant cette fois un autre conte célèbre et un fait divers historique non moins connu, l'auteur créé une ambiance originale, tout en psychologie et en subtilité.

Au final, De l'autre côté est comme un hommage varié et toujours de qualité, quel que soit le domaine exploré. Entre SF, western, Lovecraft, fantômes de diverses contrées, contes et légendes (autant classiques qu'urbaines), chaque texte nous emmène dans un nouvel univers tout aussi fascinant que les précédents.

En bref, Les ombres d'Elyranthe tapaient déjà fort avec leur anthologie "Ombres" ; elles récidivent cette fois avec Henri Bé qui n'a rien à envier aux maîtres du genre !

Cédric Murphy


wallpaper-1019588
Tous 2, le roman de Testu est philosophique et spirituel à la fois