Rouge de Pascaline Nolot

Auteure: Pascaline Nolot 
Maison d'édition: Gulfstream 
Genre: fantasy 
Prix:  17€ 
Pages: 312
Date de 1er édition: 2020

Résumé Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois-Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C'est là que survit Rouge, rejetée à cause d'une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu'il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal.Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d'autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s'engager dans les bois afin d'y rejoindre l'inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s'en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n'est jamais revenue...Rouge de Pascaline Nolot17/20 1ère impression:    Ce roman a été une claque. J’ai adoré. Une adaptation du conte du petit chaperon rouge à ne pas mettre entre toutes les mains. Une histoire beaucoup plus sombre, mature et terrifiante. Des thèmes forts, un personnage principal marquant sous une plume agréable. Un roman que je conseille vivement, mais pas pour les plus jeunes.Parlons des personnages      Les personnages de cette histoire m’ont marquée, tout particulièrement Rouge. J’ai apprécié les clins d’œil subtils aux personnages du conte original. Ils étaient presque tous présents. Au-delà de cela, les personnages sont travaillés avec de la finesse et de la profondeur. Ils étaient intéressants à découvrir.     Rouge était particulièrement intéressante et complexe. Cette jeune fille a l'apparence atypique, subit les brimades et le rejet depuis sa naissance. Cela lui a créé une réelle armure, c’est une jeune fille forte, combative, déterminée en quête de réponses sur elle-même. Son évolution au fil des pages est marquante.     Tous les personnages secondaires sont tous aussi intéressants à découvrir. Que ce soit Liénor son seul ami, les gens du village et bien d’autres encore. Passons à l'histoire de ce livre    L'histoire de rouge est très touchante et percutante. J’ai été prise dans sa quête de vérité et de rédemption. Depuis sa naissance, Rouge a un physique atypique. Cela lui vaut les brimades et le rejet des habitants de Malombre qui la voient comme une malédiction. Lors de ses premières règles, la jeune fille doit fuir le village à la suite d'un pacte sombre. Les villageois sont soulagés de voir celle qu’ils prennent pour l’incarnation du mal partir. Mais ce voyage sera l’occasion pour Rouge de comprendre qui elle est et d’où elle vient.
    Quelques redites alourdissent le roman. Il y avait également des longueurs.    N'oublions pas de parler du style d'écriture   Bien qu’un peu lourde par moment à cause des redites, la plume de Pascaline Nolot est agréable à lire. Elle a une plume percutante et très poétique. Elle a réussi à me faire ressentir beaucoup d’émotions durant ma lecture.  Pour conclure 
« Rouge » a presque été un coup de cœur. Une lecture forte et marquante. Une adaptation du conte du petit chaperon rouge beaucoup plus sombre, mature et terrifiante. Cependant, il n’est pas à mettre entre toutes les mains, notamment à cause des scènes assez dures pour les plus sensibles. Rouge avait beaucoup de qualité que j’aime retrouver dans mes lectures. Une ambiance angoissante, des péripéties, des cliffhangers de folie, de l’action et des révélations surprenantes. Un roman qui est engagé, touchant et marquant. 
Les + :
J’ai apprécié l’ambiance générale du roman bien qu’elle soit très sombre et parfois même dérangeante.
* L’histoire en elle-même est très prenante. J’ai apprécié de suivre Rouge dans son pèlerinage en quête de réponses sur qui elle est. Au-delà de cela, l'histoire aborde de nombreux thèmes d’actualité assez intéressants avec finesse. Par exemple, l’acception, la différence, la place des femmes et d’autres que je vous laisse découvrir.
* Les personnages sont attachants, complexes, enrichissants et bien travaillés. J’ai aimé retrouver les personnages du petit chaperon rouge et tout particulièrement l’évolution de Rouge.
* Pascaline Nolot à une plume assez poétique et visuelle. Elle a su me faire ressentir beaucoup d’émotions et me faire imaginer tout son récit, même si parfois sa plume reste un peu redondante.  
Les – : 
Quelques petites longueurs qui font légèrement décrocher.
* il y avait également quelques répétitions qui alourdissent le récit. 
Une Citation pour se faire une idée de la plume !
Désolée, petite vermeille, tes espoirs naïfs demeureront inassouvis. Il n’y a rien de tout cela en toi : pas de prophétie, pas de magie. Ni noire, ni blanche. Ni même rouge. Par le Mal ou par le Bien, tu n’as pas été choisie. Tu es juste…toi. Avec tout ce que tu as dû supporter pour survivre jusque-là, je comprends que cela ne te plaise pas. 

wallpaper-1019588
Face au dragon
wallpaper-1019588
4 recueils de nouvelles à (re)découvrir (ou pas) cet automne
wallpaper-1019588
Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse de Koko Nhan
wallpaper-1019588
'Sissi, Impératrice Rebelle' d'Allison Pataki