Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus

Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus
Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus
À Panam, le Paris à la fois steampunk et fantasy imaginé par Raphaël Albert, Sylvo Sylvain, le fameux elfe détective privé, est en proie au spleen. Dans une fumerie de lotus, hébété, allongé sur une natte usée, de pipe en pipe, il se perd dans les souvenirs de son enfance… La Grande Forêt des Elfes se déploie, cruelle et merveilleuse et, dans la fumée épaisse du lotus, l’existence féérique de son peuple reprend vie. L’avenir, croyait Sylvo à cette époque, était tracé comme la hampe d’une flèche : il serait le prochain champion de la Grande Forêt. Mais le sort prendra une toute autre tournure. Face à son destin, Sylvo deviendra son pire ennemi…
Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus
Pourquoi ce livre ? Après un premier tome bon mais sans plus puis une suite meilleure malgré une fin douloureuse, j'étais curieuse de découvrir comment les choses allaient évoluer dans ce récit.
Qu'elle ne fut pas ma surprise en découvrant qu'au lieu de suivre les déboires de la dépendance à la drogue, c'est en réalité le passé, de l'enfance à l'âge de l'assurance, de Sylvo Sylvain, l'elfe protagoniste, qui nous est conté ici.
Le début ne fut pas simple à appréhender. Je peux même avouer, en rougissant de ma faiblesse, que j'ai failli abandonner ma lecture. Auparavant je trouvais que la force de l'univers portait sur le duo d'enquêteurs aux échanges savoureux, or ici Sylvo est tout seul et passe en revue toute sa vie, des instants de bonheur à l'accumulation de drame. Le ton change radicalement, je n'étais pas prête, je n'adhérais pas à la naissance, au mode descriptif lié à la naissance, au premier cycle. J'ai vraiment failli jeter l'éponge. Finalement je suis allée lire quelques chroniques de blog que je suis et dont je connaissais l'amour envers cette saga. Sans divulguer l'intrigue, ça m'a redonné confiance et j'ai persisté. J'ai tellement bien fait ! Je n'ai jamais lu un décor sylvestre aussi bien décrit, une vie elfique aussi détaillée, crédible, respectueuse de la nature. Pourtant, j'ai récemment lu Thomas le Rimeur d'Ellen Kushner, où une partie de l'œuvre est dédiée à la rencontre avec ses êtres des bois. Mais c'est sous forme de conte, où la beauté et le merveilleux dépassent le fond. Ici, on voit comment ils grandissent, leurs croyances, leurs rites, comment ils respectent et préservent la nature. Dans un monde où on est de plus en plus sensible à la question écologique, cette lecture à trouvé une certaine résonance.
Au-delà de cette question sans réponse apportée, on apprend enfin le passé de Sylvo et la raison de ce personnage torturé. Tant de souffrances dès le plus âge, ça change forcément un être vivant et pensant. L'elfe n'échappe pas à la règle. Je suis passée par tellement d'émotions, de l'émerveillement à l'écoeurement, de la tristesse à la surprise. Un chapitre raconte un pan de sa vie, une aventure différente, si bien que ce tome peut presque se lire comme un recueil, à picorer un chapitre par jour. Sans sentir la tension montée, on perçoit aisément que l'âge adulte est plus mature, plus dangereux. Entre les diverses attaques contre la forêt et les menaces en interne, les décisions sont difficiles à prendre, parfois radicales. La fin est la pire de toute. Elle représente l'apothéose de la souffrance et le refus d'en subir une supplémentaire. J'ai eu le souffle coupé et j'ai ressenti un profond dégoût, que le père de Sylvo exprime parfaitement dans ses gestes et ses mots. Je dois dire que je me doutais un peu de cette fin, d'autant plus quand on sait comment Pixel, le pillywiggin, et sa relation avec les deux personnages concernés. Malgré tout, c'est tellement soudain et brutal… ce fut une expérience de lecture intense et dégueulassante.
Pourtant je reste attachée à Sylvo. Il a peut-être commis le pire des crimes, envers son peuple mais surtout envers l'amour, il le fait en étant poussé à bout, conscient d'être manipulé par les mythes et traditions, dans une volonté de libérer celle qu'il aime. Au détriment de ses choix à elle. Fraxinelle est adorable par sa candeur toute manipulatrice et ses réactions mignonnesques. Adulée de tous, son lien avec la forêt la rend spéciale, unique et puissante. Sa fin était prédestinée, et malgré mon attachement pour elle, j'ai eu du mal à comprendre sa dévotion. Pourtant c'est la parfaite continuité de toutes les traditions sylvestres évoquées auparavant. Dans tous les cas, subir tant de souffrances pour une telle fin… ça m'a apporté des frissons. Je ne me suis pas attachée aux autres personnages mais je reconnais que j'ai eu un certain plaisir à tous les suivre. Les parents sont adorables par leur amour et leur dévotion envers leur fils. Ils ont un comportement exemplaire jusqu'à la fin, comme Sylvo j'ai ressenti un déchirement à deux reprises. Les amis sont également sympathiques, on passe d'excellents moments tous ensemble, avant la déchéance.
Le style d'écriture est magique, ce qui ne m'avait pas autant marquée auparavant. Raphaël Albert use de différents tons, entre la douceur et l'onirisme du passé dans les bois et le mordant amer de Sylvo dépendant au lotus. Malgré ce début difficile, presque mielleux, tout est fait pour qu'on passe un moment hors du temps dans un décor merveilleux.
Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus
Je regrette tellement d'avoir tant barboté au début de ma lecture, autrement ça aurait été un coup de cœur assuré. J'ai rarement voyagé en terre elfique avant autant de détails sur le quotidien, les mythes, les traditions, les différents peuples et leur utilité dans la forêt. L'évolution de l'âge, le regard sur l'autre et sur la nature, est soigneusement travaillé. L'âge adulte est évidemment le plus dur, avec ses choix redoutables, ses peines et ses souffrances. C'est un tome poignant, tout en émotion, entre amusement et larmes. Il s'y passe peu de choses mais ce sont des faits déterminants dans la vie de Sylvo. On a enfin toutes les clés pour le comprendre. Et c'est pour toutes ses raisons que ce tome est jusqu'à présent le meilleur de la série. Je vais attaquer prochainement la suite, avide de connaître la fin de ce voyage.
Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus
17/20
Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 3 - Confessions d'un elfe fumeur de lotus
Les autres titres de la saga :
1. Rue farfadet
2. Avant le déluge
3. Confessions d'un elfe fumeur de lotus
4. De bois et de ruines
- saga terminée -

wallpaper-1019588
Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? – Emilie Blaine
wallpaper-1019588
La Petite de Sarah Perret
wallpaper-1019588
'Bones and All' de Camille DeAngelis
wallpaper-1019588
Amour, deuil et portrait d'un frère absent