Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons

Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons
Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons
Après des années de complot, le Sphinx, chef de la maléfique Société de l’Étoile du soir, est près de s'emparer de la clé de la prison de Zzyxx, où sont enfermés les pires démons. Kendra, Seth et les Chevaliers de l'Aube doivent à tout prix l'en empêcher. Si cette prison légendaire est ouverte, un chaos terrifiant envahira la planète. Le temps est venu de l'ultime combat contre les puissances de l'Ombre.
Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons
Pourquoi ce livre ? Moi qui ne suis plus du tout adepte des lectures jeunesses, Fablehaven est un des derniers univers pour le jeune public auquel j'adhère et je fais d'une pierre deux coups en finissant de surcroît une saga.
Toutefois La Prison des démons me laissera un petit goût amer en bouche, notamment pour sa fin. Jusqu'à maintenant, j'étais sidérée de découvrir que malgré son lectorat, le livre prend le temps de développer ses personnages, son univers, le tout dans un rythme assez tranquille sans paraître ennuyeux. C'est également le cas dans cet ultime opus, du moins jusqu'aux dernières cent pages. Une fois atteint la fin, le rythme s'emballe et le conflit final est trop vite expédié. Pire encore, tout le monde décrit les démons comme des êtres abjectes aux pouvoirs incommensurables. La bataille est limite perdue d'avance, on y va par devoir plus que par conviction de la victoire. Aucun démon n'a usé de son pouvoir, même le plus faible. Pire, leur roi est évincé d'un simple coup d'épée en deux trois lignes. Je n'ai donc pas ressenti la dangerosité de l'espèce maléfique et je suis déçue qu'un roman constant dans son rythme et son fond fasse preuve d'une aussi grande facilité. En dehors de cela, le récit suit son cours. Certes, les personnages et surtout Seth font trop d'erreurs de sorte qu'on peut donner l'impression que l'auteur appuie bien sur les faiblesses de chacun pour alourdir la tension générale et le sentiment d'abandon de chacun. On sent que ça tire vers le pathos, ce qui n'était pas tellement pour me plaire.
Rien ne change au niveau des personnages. Kendra est toujours considérée comme un être de lumière, un être pur. On atteint ici l'apothéose avec une amorce d'idylle avec une créature. Seth est à l'inverse un personnage plus "maléfique", faisant preuve d'impulsivité et d'entêtement, ce qui peut très bien les conduire tous à leur perte. Les deux sont très proches, malgré leur caractère opposé. J'ai bien aimé les voir évoluer chacun de leur côté, c'est là qu'on voit tout leur potentiel. Du point de vue des autres personnages, les grands-parents sont toujours aussi discrets, au profit des adolescents. C'est à se demander pourquoi ils sont les gardiens d'une réserve féerique… Autrement j'ai bien aimé retrouver d'anciens visages connus ou au contraire en rencontrer d'autres, que leurs intentions soient bonnes ou mauvaises. Ça a donné un petit piquant en plus bienvenu. Quant au Sphinx, j'ai franchement adoré ce méchant à l'objectif pas si mauvais. Ce tome fut l'occasion d'éclaircir son aura et le rendre plus humain que son âge ne le laisse entendre. Un roman jeunesse où le méchant évolue, n'étant ni trop blanc ni trop noir, c'est trop rare pour ne pas en faire mention.
Le style n'évolue pas. Étant donné qu'on assiste à une alternance de points de vue, j'aurais voulu que ce soit plus marqué dans la narration. C'est le cas dans les dialogues, où Seth apparaît comme un casse-cou et Kendra comme la jeune fille parfaite, mais la narration en elle-même reste assez neutre, parfois dans la lourdeur. J'ai trouvé ça moins fluide et efficace que dans les premiers tomes.
Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons
Une fin en dents-de-scie. Au début ça m'a agacée que Seth fasse ses boulettes si grosses, se fasse aussi facilement manipuler ; heureusement les épreuves que cela entraîne ne présentent presque aucune facilité. La fin est en revanche à jeter aux ordures. Un combat contre les démons sans aucune magie d'un côté ou de l'autre, c'est d'une fadeur extrême. Pire, le roi démon, redoutable et blablabla, est tué en deux temps trois mouvements. Autant dire que la résolution finale est vite expédiée, semblant bien plus facile que de remporter les épreuves qui ont servi à rassembler alliés et armes. Ça se lit bien mais ça ne sera pas le meilleur tome… C'est néanmoins une bonne saga pour les jeunes lecteurs avides d'imaginaire.
Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons
14/20
Fablehaven, tome 5 - La Prison des démons
Les autres titres de la saga :
1. Le Sanctuaire secret
2. La Menace de l'Étoile du soir
3. Le Fléau de l'ombre
4. Le Temple des dragons
5. La Prison des démons
- saga terminée -

wallpaper-1019588
Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? – Emilie Blaine
wallpaper-1019588
La Petite de Sarah Perret
wallpaper-1019588
'Bones and All' de Camille DeAngelis
wallpaper-1019588
Amour, deuil et portrait d'un frère absent