Mini-chroniques de l’été

Mini-chroniques de l’étéMini-chroniques de l’étéMini-chroniques de l’étéMini-chroniques de l’été

Hello les koalas ! Il est temps ! Temps que je vous parle de ces quelques livres que j’ai lu durant l’été et que je n’ai pas encore pris le temps de chroniquer. Pourquoi ceux-là ? Et bien c’est simple, ce sont des lectures mitigées, qui m’ont un peu moins emballées que d’autres. Moins de quatre étoiles certainement mais même une lecture que j’ai vraiment failli abandonner à plusieurs reprises. J’avais toutefois quand même envie d’en laisser quelques mots sur le blog, histoire de garder une trace de ces lectures et de vous faire part de mon avis ‘rapide’. N’hésitez pas à me donner le votre si vous les avez aussi lu !

Mini-chroniques de l’été

Nouvelle Babel | Michel Bussi

Je traine à écrire mon avis depuis plusieurs semaines. Pourquoi ? Et bien car j’ai un ressenti mitigé sur cette histoire. D’un côté, j’ai aimé être projetée dans un futur tel que Bussi nous le décrit : où la téléportation est possible, où il n’y a plus qu’une seule langue universelle (l’Espagnol étrangement) et où tout le monde peut aller où y veut en un clin d’œil. Un futur que l’on imagine de plus en plus avec les voyages dans l’espace et la dominance d’internet. Fascinant !

Plus de religion, de criminalité, de frontières… ni de nations à proprement parler. Toutefois, l’intrigue ne m’a pas entièrement convaincue… l’auteur nous balade de pays en pays à la vitesse de l’éclair, on y croise de nombreux visages (bons et mauvais), la romance entre une femme quelconque et l’homme recherché par la police est terriblement subite … Et puis certains points imaginés par l’auteur au niveau des nouvelles technologies est un peu fort de café. Ça clignote un peu dans tous les sens mais je n’ai pas accroché à 100% au récit.

Un thriller qui met en scène de belles questions sur la nationalité, les nouvelles technologies, la politique, la religion… mais qui dans son déroulement est trop succinct et peu croyable. Quitte à partir dans du futuriste, je préfère alors être dans une SF complètement inventée, sur une autre planète même, sans avoir le moindre grain de sel de la planète Terre avec moi 😊 3.5/5


Aquaal (Le Secret de l’île originelle) | Aurélie Genêt

Petit livre sur lequel j’ai craqué à Mon’s Livre l’année dernière. Il s’agit d’un récit sur le thème des pirates avec un peu de SF. De quoi nous replonger dans l’univers de l’île au Trésor et de Pirate des Caraïbes mais avec une nana comme personnage principal. La narration alterne entre les moments ‘en direct’ où la jeune fille est en mode survie sur une île déserte, abandonnée de tous et les chapitres ‘journal intime’ où on découvre le passé de l’héroïne et comment elle en est arrivée là…

J’avoue m’être parfois ennuyée avec les chapitres sur l’ile car la protagoniste est seule, il n’y a pas de dialogues, elle raconte comment elle part à la découverte de l’île et cherche de quoi survivre. C’est très descriptif et pas plus palpitant que cela. Par contre, l’autre partie fut plus mouvementée. On en apprend plus sur sa famille et sur son père qui est capitaine d’un navire.

Dans ce monde, les gens ont une affinité particulière avec l’eau ou les animaux, c’est le pouvoir de l’Aquaal. Or, la « mouette » comme elle se fait appeler n’a jamais développé le don. Ce côté-là de l’histoire fut intéressant mais un peu sous-exploité. J’aurais voulu en entendre plus parler. Par ailleurs, il y a peu de relations avec d’autres personnages et lorsqu’il y en a, elles ne durent pas spécialement longtemps. En bref, un récit assez contemplatif au début mais qui a su faire preuve de quelques belles scènes par la suite. J’en reste toutefois sur ma faim vu la frustration de la narration qui n’avançait pas des masses et la brièveté du livre de manière générale. Sympa mais pas incontournable. 3/5

Mini-chroniques de l’été
Mini-chroniques de l’été

Noa (9 #3) | Marc Levy

Un troisième tome dans la même lancée que les deux premiers. On retrouve nos hackers de l’ombre, cette fois avec la figure d’un certain dictateur russe en toile de fond pour ce qui est de l’intrigue. J’avais préféré le sujet du tome précédent mais il n’empêche que ce point-là est tout aussi d’actualité. C’est ce que j’apprécie dans cette série, Marc Levy s’amuse à dénoncer ce qui va mal dans notre société actuelle. Et même si c’est une fiction, on ne peut s’empêcher de faire des parallèles avec ce qui se trame au niveau des ‘grands’ de ce monde (les grands C*N***D qui pourrissent la société de manière générale et les plus démunis et pauvres en particulier).

J’ai par contre été un peu plus détachée des différents protagonistes. On saute vite de l’un à l’autre, de ville en ville et il n’y a pas beaucoup de relations entre les personnages si ce n’est leurs tâches respectives et l’entraide qu’ils s’apportent mutuellement. Il y a du stress, de l’action, de l’espionnage, de la douleur et du combat (en vrai et par écrans interposés). Un livre qui se laisse lire mais qu’on apprécie je pense plus si on enchaine toute la série d’un coup pour ne pas perdre le fil des relations inter-personnages.

Note : je ne sais pas s’il s’agit du dernier tome ou s’il va encore y avoir une suite… 3.5/5


Filles d’un temps nouveau | Carmen Korn

Je trouve que cet extrait d’avis trouvé sur internet (Babelio) est un parfait résumé de la thématique du livre : Un roman immersif qui nous dévoile ses traumatismes de l’après Grande Guerre ainsi que l’affirmation de la place des femmes dans sa société. On assiste également à l’arrivée insidieuse d’Hitler au pouvoir, à l’oppression naissante du peuple juif et à la lutte de certains Allemands pour éviter le pire !

Personnellement, je n’ai pas du tout accroché. J’ai même failli abandonner à plusieurs reprises. Les personnages sont nombreux et on passe de l’un à l’autre d’un paragraphe à l’autre dans le même chapitre. Chaque chapitre équivaut à une période (mois + année) et l’autrice fait de nombreuses ellipses temporelles entre 1919 et 1948.

Je n’ai pas réussi à accrocher aux récits des différents protagonistes si ce n’est l’une d’entre elles, Henny avec qui l’histoire débute. Je suis restée complètement extérieur à ce récit, ayant du mal à éprouver la moindre émotion… alors que vu le contexte de l’entre-deux Guerre et le fait que le récit se déroule en plein coeur de l’Allemagne avec certains juifs parmi les personnages, cela aurait clairement pu être émotionnellement dur et prenant. Mais non.

Il faut que je m’autorise davantage à abandonner les livres auxquels je n’accroche pas. Cela m’arrive rarement mais là j’ai l’impression d’avoir perdu presqu’une semaine de lecture pour un livre que je vais oublier d’ici 2h. Bref, 2/5.

Mini-chroniques de l’été

wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol