Les 7 vies de Léo Belami - Nataël Trapp

Léo, 17 ans, jeune homme solitaire et sans histoires, compte les heures avant la fin des cours. Il se prépare pour la fête du lycée, organisée cette année en hommage à Jessica Stein, une élève assassinée trente ans auparavant.

Mais lorsqu'il se réveille le lendemain matin, c'est dans la vie d'un autre, dans la maison d'un autre... en 1988.

Les 7 vies de Léo Belami - Nataël Trapp

Je remercie tout d'abord Babelio et les éditions Robert Lafont pour ce service presse. Quand il m'a été proposé lors d'une masse critique privilège, j'ai accepté à cause principalement de la première phrase du résumé : "Demain je vais mourir... et ce ne sera pas la première fois. "
Dans ce roman, on est en 2018 et on suit Léo Belami, lycéen de 17 ans qui se prépare pour la fête du lycée de cette année qui est en hommage à Jessica Stein, élève du lycée assassinée trente ans auparavant.
Mais le lendemain matin, il se réveille dans le corps d'une autre personne en 1988. Au gré d'aller-retour entre 2018 et 1988 où il va changer de corps à chaque fois, il va tenter de découvrir qui a assassiné Jessica Stein.

C'est étrange comme certains adultes semblent avoir totalement zappé leurs années d'adolescence. Comme si c'était une période de la vie qui ne les concernait plus. Une parenthèse à laquelle ils n'ont pas eux-mêmes participé, mais dont ils gardent des souvenirs nostalgiques, enjolivés par les années passées.


Je ressors de ma lecture assez déçue.
Le résumé était plutôt prometteur. Moi qui aime les enquêtes et les voyages dans le temps, je m'attendais vraiment à aimer ce roman.
Mais dès le début, l'intrigue manque cruellement de rythme. L'histoire peine à avancer et on se retrouve avec des passages assez longs et très répétitifs qui m'ont presque fait abandonner ce roman. Personnellement, ce n'aurait pas été un service-presse, je l'aurais abandonné.
Après, j'ai beaucoup aimé toutes les références pop culture des années 80 que l'auteur a glissé au fil des pages. Je n'ai pas connu ces années, mais j'ai beaucoup aimé découvrir toutes ces références. Ce roman aborde également beaucoup de thématiques autour de l'adolescence et j'ai trouvé ça intéressant, mais ça aurait mérité d'être un petit peu plus approfondi.
Quant au personnage principal, je ne me suis pas du tout attaché à lui tant il est plat. D'accord, c'est un adolescent de 17 ans qui se pose énormément de questions, mais même pour un personnage adolescent, il n'est pas hyper bien travaillé. Il manque de personnalité et de caractère, ce qui fait que je n'ai ressenti aucun intérêt pour lui.

C'est étrange comme les gens peuvent changer et être différents selon l'angle sous lequel on se place pour les observer. Une question et d'image que l'on a de soi et des autres.


Quant à la plume de l'auteur, elle est assez simple avec beaucoup de répétitions et de longueurs. Par contre, certains petits passages sont assez philosophique avec de très jolies phrases.

Mais cela n'est pas suffisant pour que ce soit un bon roman. Personnellement, je n'ai pas du tout été convaincu par ce roman qui manque de rythme tout du long pour en arriver à une fin décevante. Une fin qui arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe.
En bref, une grosse déception pour ce roman dont le résumé était prometteur. Ni l'intrigue, ni le personnage principal, ni la plume de l'auteur ne m'ont convaincus.


wallpaper-1019588
Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? – Emilie Blaine
wallpaper-1019588
La Petite de Sarah Perret
wallpaper-1019588
'Bones and All' de Camille DeAngelis
wallpaper-1019588
Amour, deuil et portrait d'un frère absent