Lovely Bikers, tome 2 : Karlito (Lydasa)

Lovely Bikers, tome 2 : Karlito (Lydasa)

Auteur : Lydasa

Éditions : Evidence

Paru le : 02 décembre 2021

370 pages

Thème : New Adult (Bikers MM)

disponible sur le site de l'éditeur

et sur Amazon

Fait partie de la série

Lovely Bikers


J'ai aimé :)

 Résumé 

  « Karlito sort enfin de l’hôpital après un mois de convalescence. Garwen, qui est amoureux de lui, revient d’une longue mission et fait la promesse à Yale de demander la main de Karlito.
Mais il n’est pas le seul, Carl l’aime aussi et ne compte pas rester de côté. Les trois hommes entrent dans une danse étrange que leur cœur semble mener.
Veulent-ils choisir un seul homme ou sont-ils prêts à vivre un amour atypique ?
Si seulement leurs sentiments étaient leur seul problème, mais les secrets de chacun semblent perturber cet amour naissant.
»    

 Ma chronique 

Je ne tiens pas les comptes, mais c'est encore un livre de ma HAL qui a été lu, yououuuh ! Karlito est le meilleur ami de Yale, celui que nous avons suivi dans le 1er tome. Après des péripéties qui l'ont conduit à l’hôpital dans un sale état, il a enfin le droit de sortir. C'est là que débute son récit. Il revient chez lui, dans le manoir des Dragon Skull et pense qu'ils l'ont tous oublié, mais c'est faux et une fête était organisée. Karlito se sent toujours un peu à part de part son passé et ce qu'il a vécu avec Yale. Je ne donnerais pas plus de détails, mais Karlito se sent un peu comme le vilain mouton du troupeau. Enfin mouton, pour des bikers qui n'hésitent pas à faire ce qu'il faut pour se protéger, ce n'est pas le bon animal. Bref, Karlito fait ce qu'il peut pour être un bon membre et son incident n'aide pas, dans son esprit, car dans la réalité, il fait bien partie de la bande, il faut juste qu'il se sente mieux. Garwen n'est pas présent lorsqu'il est de retour, mais Carl si. La mémoire de Karlito ne fonctionne toujours pas à 100%, mais qu'importe, il sent qu'avec Carl, une nuit pourrait bien le satisfaire. Entre les trois hommes, la relation se fera naturellement par le biais de Garwen, par "amour" pour Karlito. mais ce n'est qu'un pan du récit. Le club, les Dragon Skull, a toujours des ennemis et ces derniers semblent bien vouloir les détruire à tout prix, pour une question de vengeance qui vient de loin. Les Black Eagle sont dans la place et si Rowan ne bouge pas ses fesses comme il le faudrait, la vie de chacun des membres de sa famille est en danger.

  J'ai beaucoup aimé le récit, avec les nombreux rebondissements et les dangers qui n'ont eu de cesse de venir d'un peu partout. Dans ce club soudé nous ressentons malgré tout des dissensions, un peu comme deux clans qui se formeraient ans vraiment le vouloir : un pour ceux qui veulent agir et ne pas laisser les choses se faire sans heurt, un de ceux qui préfèrent attendre et éviter un bain de sang des deux côtés. Difficile de savoir dans quel camp se retrouver, mais cela n'est pas du ressort du lecteur. Il suit avec précisions tout ce qui arrive et si Karlito ressemble à la princesse à sauver une fois de plus, les Dragon Skull ont de quoi faire. Agir, ne pas agir, Rowan est déjà de parti pris et ces décisions ne sont pas forcément celles que nous devrions attendre. Mais il y a des points à ne pas négliger, des points que nous lisons au fur et à mesure que les pages avancent. Les clubs ne restent pas sans rien faire, que ce soit eux ou les Black Eagle tout n'est pas rose. Trahisons, infiltrations, enlèvements, meurtres, carnages, attaques, les présidents de ces deux clubs  ont fort à faire et celui des Black Eagle est un véritable vicelard et son vp pas mieux si ce n'est plus !
    J'ai adoré découvrir l'envers du décor avec les Black Eagle et leur façon de fonctionner. Il faut bien être honnête, aucun d'entre eux ne méritent de vivre, mais passons. Chaque plan est mis en place avec minutie et folie, car ce n'est pas qu'un jeu : tuer les autres devient u véritable passe-temps favori et Rowan ne montre aucune agressivité lorsqu'il se passe quelque chose contre son club. Jackson, le président des aigles est un taré de première catégorie, il n'hésite pas à faire un jeu de massacre de ces propres hommes s'ils ne répondent pas comme il faut. Forcément, lorsqu'il se trouve en face d'ennemis, il n'y a pas de quartier ! C'est un club qui ne pense qu'aux hommes dans le sens où la femme c'est qu'un objet de transaction ou pour se vider, rien d'autres, même les sœurs, les filles, les mères, toutes ont le statut d'objet. Ces moins que rien, car c'est ainsi qu'ils doivent être considérés ont parfois de la chance, parfois font des coups de pXXXs, ne s'embarrassent pas de savoir si les autres sont sont prêts ou non. La lâcheté est un bien vilain défaut qu'ils usent à satiété et n'hésitent pas à prendre des décisions pour étouffer les autres.
    Concernant les personnages, j'ai eu du mal avec Rowan qui a beaucoup changé, devenu plus passif. La violence semble s'être fait la malle, tandis que Yale cherche un peu plus que cela. Il veut défendre les siens et lorsqu'il s'agit de son meilleur ami, forcément cela l'engage encore plus. Dans le premier tome j'avais eu du mal avec Yale et son comportement, ici on le voit moins certes, mais il semble avoir un peu plus la tête sur les épaules. Rowan, même s'il y a des points qui peuvent montrer le pourquoi il a modifié sa façon de faire, elle ne convient pas à un club comme le leur. Garwen a un beau rôle dans l'histoire (et je ne parle pas du fait qu'il va demander Karlito en mariage dès le début du livre, ça non) tandis que Carl est plus "doux". Je cherche les mots exacts parce que doux, c'est malgré tout la première impression que j'ai eu de lui, mais lorsque l'on touche à ceux de son cœur, alors là il devient un véritable tigre. Parfois il faut savoir faire des choix pour sauver les siens, même s'ils font mal, même si pour cela il faut disparaitre de la circulation un instant ou deux. Les trois hommes sont soudés entre eux bien entendu, mais aussi avec leurs frères.
    Autant j'ai adoré le premier tome, autant celui-ci est un peu en dessous pour une raison. Non pas le fameux chapitre que Lydasa a indiqué dans sa dédicace que je ne devais pas lire, cela ne m'a rien fait de plus que me montrer que Garwen, Carl et Karlito sont faits pour être ensemble. Non, le bémol, c'est que l'auteur ne nous laisse pas le temps de mijoter. Je m'explique : elle pose des indices et le chapitre suivant nous avons déjà la réponse et cela pour chaque moment de doutes ou de rebondissements. C'est dommage parce que le suspense est manquant pour ma part. Je n'ai malheureusement pas été surprise sur bien des points. Après l'auteur donne assez d'indices au début pour que nous puissions comprendre qu'une trahison n'en est finalement pas une contre ceux auxquels nous pourrions penser.
    Passé ce bémol, l'histoire est complète. Nous retrouvons les clubs et leurs violences, les relations qui s'affichent, les chapitres qui sont homophobes mais qui ferment leurs bouches pour éviter de se faire évincer et accessoirement de prendre cher dans les dents. Les relations extérieures comme les flics, les tatoueurs, la famille qui ne fait pas forcément partie des clubs et qui sont au courant. Et puis il y a le danger, celui qui ne cesse d'être présent du début à la fin avec les trafics en tout genre, les casinos, la violence permanente dans et à l'extérieur des clubs. Et puis Karlito, ce petit bonhomme qui rallie beaucoup de monde à sa cause et qui n'a pas sa langue dans sa poche. Depuis cet incident il voit la vie différemment. Le livre étant à la voix de nos trois hommes, nous savons à chaque instant ce qu'ils ressentent et voient. Karlito est celui qui montre le plus ses sentiments, ses envies et ses passions, vint ensuite Garwen puis Carl. Les trois n'agissent pas de la même manière, mais les actes parlent d'eux-mêmes et puis nous en apprenons plus sur chacun d'entre eux et même de certains dont on s'en fichent un peu pour le moment ! La fin reste dans la logique de tout ce qui se passe et cela ne m'étonne pas de la décision de Karlito. J'ai le 3ème tome de cette trilogie dans ma biblio. Je le lirais le mois prochain !
    En conclusion, les Dragon Skull ont toujours des ennemis qui n'hésitent pas à tout faire pour les détruire de l'intérieur. Les Black Eagle sont un club que j'ai adoré découvrir de l'intérieur afin de mieux comprendre comment ils fonctionnent et jusqu'où ils sot capables d'aller. Les relations entre Karlito, Carl et Garwen sont saines et aucun ne veut prendre l'ascendant sur un autre. Beaucoup de compréhension en plus de tout ce que le clubs sont faits. Dommage pour le manque le suspense que j'ai pu ressentir par rapport au premier opus.
   

 Extrait choisi :  

« J'ai juste le temps de me retourner que je me fais assommer. C'est sûrement plusieurs heures plus tard que je me réveille avec un mal de crâne digne d'un lendemain de cuite. Je cligne des yeux en me rendant compte que je suis dans un endroit qui sent l'humidité et le moisi à plein nez. Je regarde autour de moi, je suis attaché fermement sur une chaise, dans une sorte de grande cage en acier. J'essaie de bouger, mais des liens en cuir me maintiennent les poignets et les chevilles. J'ai les deux pieds dans une bassine d'eau et des  sortes d’électrodes posées un peu partout sur le corps, je suis juste en caleçon. Mon cœur s'emballe, je sais parfaitement ce que cela signifie, je me suis encore fait enlever et je vais sûrement me faire torturer. J'en ai marre, je suis vraiment un aimant à emmerdes, comme la princesse dans Mario, je me fais kidnapper à chaque fois. L'idée me ferait presque rire, mais je ne sais pas du tout à quelle sauce je vais être mangé, une chose est sûre, c'est que je risque de morfler. »

Lovely Bikers, tome 2 : Karlito (Lydasa)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol