La triste nouvelle du décès de Sempé


La triste nouvelle du décès de Sempé
La triste nouvelle du décès de SempéLa nouvelle est tombée hier soir, à l'heure où on rentre chez soi après avoir tenté quelques pas à la fraîche. Dessinateur de génie, Jean-Jacques Sempé est décédé le 11 août, à quelques jours de son 90e anniversaire. Il était né le 17 août 1932 à Pessac, près de Bordeaux. "Le dessinateur d'humour Jean-Jacques Sempé est décédé paisiblement ce jeudi soir, 11 août (2022), dans sa 89e année (NDLR: erreur d'un an), dans sa résidence de vacances, entouré de sa femme et de ses amis proches", a indiqué à l'AFP Marc Lecarpentier, son biographe et ami.
Sempé avait épousé en 2017 Martine Gossieaux, sa galeriste et agent. De son premier mariage avec la peintre Christine Courtois, il a eu un fils, Jean-Nicolas Joël (1956-2020). De sa deuxième épouse, l'illustratrice Mette Ivers, il a eu une fille, la designer Inga Sempé née en 1968.

La triste nouvelle du décès de Sempé

Sempé dessinant le Petit Nicolas.

Sempé
, c'est bien sûr le Petit Nicolas, né en 1960, scénarisé par René Goscinny (1926-1977), qui a fait rire et sourire des générations d'enfants et de parents. Un humour tendre et rebelle. Des situations qui, soixante ans plus tard, fonctionnent toujours aussi bien. L'univers enchanteur d'une enfance heureuse, tout le contraire de celle du dessinateur, enfant battu et malheureux. Se rappelle-ton que le petit Nicolas fut découvert par l'éditeur alors chez Denoël Alex Grall, lors de ses vacances en Gascogne? Le Petit Nicolas naît dans le journal Sud-Ouest, il passera par le magazine "Pilote". Il y restera jusqu'en 1965. Les livres seront publiés par Denoël, en poche au Livre de Poche pour le premier, puis en Gallimard-Folio. Dans les années 2000, ce sont les éditions IMAV (ici) qui se chargeront des nouvelles publications.
La triste nouvelle du décès de Sempé
Les titres historiques
  • "Le Petit Nicolas" - 1960
  • "Les Récrés du petit Nicolas" - 1961
  • "Les Vacances du petit Nicolas" - 1962
  • "Le Petit Nicolas et les Copains" - 1963
  • "Joachim a des ennuis" - 1964 (réédité ensuite sous le titre "Le Petit Nicolas a des ennuis")

Dans les années 2000Des recueils d'histoires inédites paraissent, à l'idée de Anne Goscinny (son père, René Goscinny, est mort en 1977). Malgré les dessins délicieux, on comprend souvent pourquoi ces histoires sont restées dans les tiroirs. "La rentrée du Petit Nicolas", "Les bêtises du Petit Nicolas", "Le Petit Nicolas et ses voisins", "Le Petit Nicolas voyage", "Les surprises du Petit Nicolas", "Le Petit Nicolas, c'est Noël!", "Le Petit Nicolas s'amuse", "Les bagarres du Petit Nicolas" et d'autres paraissent en deux volumes.
  • "Histoires inédites du petit Nicolas" - IMAV, 2004
  • "Histoires inédites du petit Nicolas", volume 2 - IMAV, 2006
Un troisième recueil paraît pour les cinquante ans du héros, avec des dessins en couleur, "Le Petit Nicolas, Le ballon et autres histoires inédites" (IMAV, 2009). En 2017, sort "Le Petit Nicolas - La bande dessinée originale" (lire ici). Depuis, de nombreux livres de merchandising.
La triste nouvelle du décès de Sempé
Mais Sempé, c'est surtout ce trait, fragile et délicat, incomparable et inégalé. Ce trait qui saisit un moment, une situation, une attitude, un geste. Qui nous amuse et nous interroge. Humour ici, satire là. Des brins de mélancolie et des explosions de bonheur. Un monde familier et intemporel.
La triste nouvelle du décès de Sempé
Combien de feuilles de papier le dessinateur a-t-il noircies? Des milliers et des milliers. Depuis 1962, il publie aux éditions Denoël un album par an (la plupart en poche chez Folio). Il en fera quarante. Des titres exquis dont la lecture rappelle plein de souvenirs. En voici quelques-uns.
  • "Rien n'est simple" (1962)
  • "Tout se complique" (1963)
  • "Sauve qui peut" (1964)
  • "Monsieur Lambert" (1965)
  • "La Grande Panique" (1966)
  • "Saint Tropez" (1968) et (1975)
  • "L'Information consommation" (1969)
  • "Marcellin Caillou" (1969)
  • "Des hauts et des bas" (1970)
  • "Face à face" (1972)
  • "Bonjour bonsoir" (1974)
  • "L'Ascension sociale de Monsieur Lambert" (1975)
  • "Simple question d'équilibre" (1977)
  • "Un léger décalage" (1977)
  • "Les Musiciens" (1979)
  • "Comme par hasard" (1981)
  • "De bon matin" (1983)
  • "Vaguement compétitif" (1985)
  • "Luxe, calme et volupté" (1987)
  • "Par avion" (1989)
  • "Vacances" (1990)
  • "Âmes sœurs" (1991)
  • "Insondables mystères" (1993)
  • "Raoul Taburin" (1995)
  • "Grands rêves" (1997)
  • "Beau temps" (1999)
  • "Multiples intentions" (2003)
  • "Sentiments distingués" (2007)

Sans oublier les recueils de dessins, les "Quelques...", toujours chez Denoël
  • La triste nouvelle du décès de Sempé"Quelques manifestants" (1983)
  • "Quelques enfants" (1983)
  • "Quelques jours de congé" (1984)
  • "Quelques artistes et gens de lettres" (1984 )
  • "Quelques vices impunis" (986 )
  • "Quelques romantiques" (1986)
  • "Quelques représentations" (1987)
  • "Quelques concerts" (1987)
  • "Quelques citadins" (1989 
  • "Quelques campagnards" (1989)
  • "Quelques sentiments de culpabilité" (1991)
  • "Quelques meneurs d'hommes" (1991)
  • "Quelques forces obscures" (1994)
  • "Quelques mystiques" (1998)
  • "Quelques philosophes" (2002)

A partir de 2004, le nom de la galeriste Martine Gossieaux apparaît sur les livres, en solo ou en association avec un autre éditeur. Quelques titres notoires.
  • "Un peu de la France" (Gallimard, 2005)
  • "Portrait de mes amis", avec Philippe Caubet (Editions Martine Gossieaux, 2006)
  • "Sempé à New York" (éditions Denoël et Martine Gossieaux, 2009)
  • "Saint-Tropez forever" (éditions Martine Gossieaux, 2010)
  • "Enfances", entretien avec Marc Lecarpentier (éditions Denoël et Martine Gossieaux, 2011)
  • "Sempé, un peu de Paris et d'ailleurs" (éditions Martine Gossieaux, 2011)
  • "Bourrasques et accalmies" (éditions Denoël et Martine Gossieaux, 2013)
  • "C'est la vie! The wonderful world of Sempé" (Phaidon Press, traduction Anthea Bell, 2014)
  • "Sincères Amitiés" (éditions Denoël et Martine Gossieaux, 2015)
  • "Musiques" (éditions Denoël et Martine Gossieaux, 2017)
  • "Sempé: Itinéraire d'un dessinateur d'humour" (éditions Martine Gossieaux, 2019)
  • "Garder le cap" (éditions Denoël et Martine Gossieaux, 2020)
  • "Un combat", avec Patrick Süskind (Denoël et Fayard, 2021)
  • "Carnets de bord (préface de Patrick Modiano, Les cahiers dessinés, 2021)

La triste nouvelle du décès de Sempé
Question livres on n'oubliera pas non plus les fantastiques
  • La triste nouvelle du décès de Sempé"Catherine Certitude", avec Patrick Modiano (Gallimard, 1988, lire ici)
  • "L'Histoire de Monsieur Sommer", avec Patrick Süskind, éditions Gallimard, 1991
  • ainsi qu'une version illustrée d'"Alice au pays des merveilles", suivi de "De l'autre côté du miroir", de Lewis Carroll (traduit de l'anglais par André Bay, éditions Club du Libraire, 1961).

En 1978, Sempé fait sa première couverture pour le magazine américain "The New Yorker". Il en fera plus de 110. Un record! L'anecdote étant qu'il ne visitera la Grosse Pomme qu'il a si bien dessinée qu'à près de cinquante ans.
La triste nouvelle du décès de Sempé
Son dernier dessin dans "Paris-Match" avec une légende qui interroge, "Pense à ne pas m'oublier".

La triste nouvelle du décès de Sempé

Dernier dessin publié dans "Paris-Match".


Quelques hommages

La triste nouvelle du décès de Sempé

Benjamin Chaud.


La triste nouvelle du décès de Sempé

Catel.


La triste nouvelle du décès de Sempé

Pauline Roland.


La triste nouvelle du décès de Sempé

Gabrielle Balsan.


La triste nouvelle du décès de Sempé

Joëlle Jolivet.



wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol